Une femme d’Edmonton espère que le don anonyme de rein en inspirera d’autres à faire de même

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 15 Second

Après 18 mois de rendez-vous et quatre heures de chirurgie, Mary McVeetors a fait don de son rein la semaine dernière à un inconnu.

Parajuriste au bureau d’avocats Assiff d’Edmonton, McVeetors a commencé son parcours avec une idée simple: elle voulait aider quelqu’un dans le besoin.

Elle a finalement choisi de donner un rein, inspirée par certaines recherches qu’elle a effectuées et par les conversations qu’elle a eues sur la procédure. Elle a trouvé que c’était une opération à faible risque qui lui permettait d’améliorer la qualité de vie de quelqu’un d’autre.

«J’ai eu tellement de chance avec ma santé et avec la main qui m’a été traitée dans ma vie, et je pense que tant de gens sont si malchanceux à ce sujet, et ce n’est pas de leur faute», a déclaré McVeetors à CBC Edmonton Radio active mercredi.

« Je pensais juste que je pourrais être une petite partie de la solution à plus grande échelle, mais une partie massive de la solution pour une personne. »

Radio active7:45Donner un rein à un inconnu

Juste une semaine après son opération, Mary McVeetors nous explique comment elle va et pourquoi elle a décidé de faire un don. 7:45

McVeetors, 29 ans, a passé plus d’un an à subir des tests pour s’assurer qu’elle était mentalement et physiquement apte à suivre la procédure et pour s’assurer qu’il n’y avait pas de problèmes rénaux dans ses antécédents familiaux. Des radiographies, des ECG, des tests sanguins et des visites avec des psychologues, des travailleurs sociaux et éventuellement un chirurgien étaient tous nécessaires.

Mary McVeetors, une parajuriste d’Edmonton, a fait don de son rein de manière anonyme à un inconnu. (Soumis par Mary McVeetors)

Elle savait que certaines personnes attendent cinq ou six ans pour un don d’organes. Elle a dit qu’elle espère que plus de gens envisageront la même procédure.

«Il y a des gens qui attendent sur cette liste depuis si longtemps, et c’est horrible», a-t-elle déclaré. « C’est vraiment horrible d’avoir besoin d’un rein, mais ce n’est pas si difficile d’en donner un. »

Après des mois d’excitation, une fois qu’elle était allongée sur une civière alors qu’elle se rendait au bloc opératoire, McVeetors a commencé à se sentir nerveuse. Mais l’opération a réussi, ne lui laissant que la fatigue et la récupération postopératoires habituelles.

Bien que le destinataire soit un étranger, McVeetors sait que c’était un jeune garçon. Elle devra attendre un an avant de pouvoir rencontrer le récipiendaire, mais a déclaré qu’elle était ravie de lui parler un jour.

«Dès que j’ai découvert que c’était un enfant, j’ai pensé à ses parents en premier», a déclaré McVeetors. « Je peux imaginer à quel point ils doivent être heureux et toutes les choses qu’il va pouvoir faire maintenant. »

Dons anonymes rares

À la fin de 2019, la Fondation canadienne du rein a déclaré que 613 Albertains attendaient une greffe de rein. Au cours de cette année, 480 greffes ont été effectuées en Alberta.

La fondation estime que 80 p. 100 des personnes inscrites sur la liste d’attente pour la transplantation d’organes ont besoin d’un rein.

Les dons anonymes comme ceux de McVeetors sont rares. Le programme de remboursement des frais des donneurs d’organes vivants de la Fondation, qui rembourse les donneurs de rein, de foie et de poumon pour des choses comme les voyages, l’hébergement, la garde d’enfants et les repas, ne connaît que sept Albertains qui ont fait un don anonyme en 2020.

Partout au Canada, le taux de donneurs d’organes en 2019 était de 21,8 par million de personnes. Bien que ce nombre ait augmenté au cours de la dernière décennie, il reste loin derrière d’autres pays comme l’Espagne et les États-Unis.

McVeetors a déclaré qu’elle espérait que son don pourrait susciter des conversations et amener plus de gens à réfléchir à ce qu’elle a fait.

#Une #femme #dEdmonton #espère #don #anonyme #rein #inspirera #dautres #faire #même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *