Une 4e vague encore possible en Saskatchewan si l’effort de vaccination continue de stagner: experts

Vues: 2
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 11 Second

La Saskatchewan a atteint son objectif de vaccination de 70 pour cent de toutes les personnes admissibles recevant leur première dose à la fin juin. Depuis lors, ce pourcentage est resté dans les années 70, laissant les experts en maladies infectieuses préoccupés par le fait qu’il ne suffira pas à protéger la province de la variante plus contagieuse du delta.

Le taux de vaccination pour les premières doses a ralenti ces dernières semaines. Le 19 juillet, la province a administré 461 nouvelles premières doses. Un mois auparavant, le 19 juin, 3 410 personnes avaient été vaccinées avec leur première dose.

La Saskatchewan Health Authority (SHA) indique qu’il y a plus de 70 000 rendez-vous disponibles pour les première et deuxième doses.

Le Dr Joseph Blondeau est le microbiologiste clinique en chef à la SHA. Il a déclaré que les taux de vaccination doivent augmenter pour éviter une quatrième vague potentielle dans la province.

« Nous savons à partir de données provenant d’Europe et également des États-Unis que les variantes se propagent soit dans la population non vaccinée et aussi, dans une certaine mesure, dans la population où les individus n’ont terminé qu’un de leurs deux doses de vaccin », a déclaré Blondeau.

« Donc clairement, le message doit être que la vaccination est importante pour continuer à contrôler cette pandémie et finalement la surmonter. »

Jerry Sopatyk reçoit le vaccin Pfizer-BioNTech à la clinique de vaccination gérée par le Conseil tribal de Saskatoon à l’intérieur du centre SaskTel à Saskatoon, en Saskatchewan, le 15 avril 2021. (Kayle Neis/La Presse Canadienne)

Taux de vaccination complet de plus de 80 % requis : SHA

Environ 74 pour cent des résidents de 12 ans et plus de la Saskatchewan ont reçu leur première dose, et environ 59 pour cent sont complètement vaccinés.

Le Dr Cory Neudorf, médecin hygiéniste principal à la SHA, a déclaré que 80% ou plus de la population complètement vaccinée est ce qu’il faudra pour éviter une résurgence de pandémie.

Caroline Colijn, une mathématicienne spécialisée dans les maladies infectieuses à l’Université Simon Fraser, a déclaré que c’était un défi d’augmenter les vaccinations, car la plupart des personnes qui souhaitaient se faire vacciner l’ont déjà fait.

« Alors que nous vaccinons toutes ces personnes qui réclament vraiment des vaccins, nous entrons dans une période où nous essayons d’atteindre les personnes un peu plus hésitantes », a déclaré Colijn.

Les passeports vaccinaux pourraient stimuler l’adoption des vaccins: expert

Le Dr Anand Kumar est médecin en soins intensifs et spécialiste des maladies infectieuses au Manitoba. Il a prédit que la variante delta la plus virulente, combinée à l’abandon de toutes ses restrictions publiques par la Saskatchewan le 11 juillet, entraînerait une accélération des cas de COVID pendant le reste de l’été, puis une véritable explosion une fois les écoles ouvertes et les gens emménagés à l’intérieur.

Il a déclaré que le moyen d’éviter ce scénario est que la province double ses efforts de vaccination et exige des mandats de vaccination dans les écoles et des passeports de vaccination pour les rassemblements publics.

Le premier ministre Scott Moe a déclaré que la province n’exigerait pas de preuve de vaccination pour que les gens puissent travailler ou assister à des événements, invoquant des problèmes de confidentialité.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, visite une clinique de vaccination de masse contre la COVID-19 et un espace de vaccination au volant au Centre du commerce international de Regina le jeudi 18 février 2021. (Michael Bell/La Presse Canadienne)

Dans une déclaration à CBC News, le ministère de la Santé a rappelé aux résidents de la Saskatchewan que plus de 80 % des nouveaux cas de COVID signalés en juin concernaient des patients non vaccinés.

« Le ministère de la Santé continue d’encourager la vaccination à travers diverses campagnes sur Facebook, Instagram, YouTube, TikTok, SnapChat, des publicités télévisées, radio et imprimées, y compris la campagne Stick it to COVID », a déclaré le ministère.

Lors d’une conférence de presse mardi matin, la Saskatchewan. Le chef de l’opposition néo-démocrate Ryan Meili a déclaré que la province doit faire plus pour relancer l’effort de vaccination.

Il a déclaré que la Saskatchewan devrait exiger une preuve de vaccination pour les grands événements tels que les matchs des Roughriders.

« Il est absolument temps que ce gouvernement intensifie ses efforts et instaure des incitatifs. Parlons de ce programme de loterie qui est maintenant en Alberta, au Manitoba et au Québec et partout dans le monde », a déclaré Meili.

Colijn a déclaré qu’il était important que le gouvernement et les responsables de la santé rendent les vaccins plus accessibles aux gens grâce à davantage de cliniques pop-up et en faisant du porte-à-porte dans les immeubles d’habitation et les lieux de travail.

« Il est plus difficile d’atteindre la dernière partie de la population, les dernières personnes, les plus hésitantes », a déclaré Colijn. « Mais c’est un travail que nous devons faire et ce sera plus facile que de gérer une autre vague de COVID. »

#Une #vague #encore #Saskatchewan #leffort #vaccination #continue #stagner #experts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *