L’Ontario ordonne aux hôpitaux d’arrêter les chirurgies non urgentes alors que les patients atteints du COVID-19 remplissent les unités de soins intensifs

Vues: 16
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 36 Second

L’agence de la santé du gouvernement de l’Ontario dit aux hôpitaux de la majeure partie de la province de cesser de pratiquer toutes les chirurgies sauf les chirurgies d’urgence et de sauvetage en raison du nombre croissant de patients atteints de COVID-19, a appris CBC News.

Une note de service a été envoyée aux hôpitaux jeudi soir pour leur dire de reporter leurs chirurgies non urgentes, à compter de lundi, partout sauf dans le nord de l’Ontario.

«Compte tenu du nombre croissant de cas et de la transmission communautaire généralisée dans de nombreuses régions de la province, nous sommes confrontés à une pression croissante et extrême sur notre capacité de soins intensifs», déclare le PDG de Santé Ontario, Matthew Anderson, dans la note de service obtenue par CBC News.

«Nous demandons aux hôpitaux d’interrompre toutes les chirurgies électives et les activités non urgentes / urgentes afin de préserver les soins intensifs et la capacité des ressources humaines», déclare Anderson.

L’agence provinciale de la santé prévient également les hôpitaux qu’ils pourraient être invités à envoyer du personnel dans les zones les plus durement touchées.

Le Dr Chris Simpson est vice-président exécutif de la médecine à Santé Ontario et cardiologue au Kingston Health Sciences Centre. (CBC)

«Nous pouvons demander à des agents / équipes de soins de santé disponibles de soutenir les soins dans d’autres parties du système», dit Anderson. « Nous vous demandons peut-être d’identifier le personnel disponible qui pourrait être redéployé vers des sites nécessitant une assistance. »

L’ordonnance vient avec les hôpitaux de l’Ontario signalant un nombre record de patients gravement malades avec COVID-19 dans les unités de soins intensifs. Le premier ministre Doug Ford a évoqué la pression exercée sur les unités de soins intensifs dans sa décision mercredi de déclarer un troisième état d’urgence et de mettre la province sous un ordre de rester à la maison.

Il y avait 532 patients atteints de COVID-19 dans les USI de la province mercredi soir, selon un rapport quotidien de Critical Care Services Ontario.

L’Ontario compte environ 2 000 lits de soins intensifs. Les patients d’urgence qui n’ont pas le COVID-19 occupent généralement entre 1 200 et 1 400 de ces lits.

La modélisation à partir de la Table de consultation scientifique sur le COVID-19 de l’Ontario projette 600 patients COVID-19 dans les unités de soins intensifs à la mi-avril et 800 à la fin du mois, si la tendance actuelle des cas se poursuit.

« Pour nous occuper des types de patients dont nous savons qu’ils vont arriver au cours des prochaines semaines, nous devons générer plus de capacité », a déclaré le Dr Chris Simpson, vice-président exécutif de Santé Ontario, dans une interview jeudi. nuit.

«Pour ce faire, nous devons réduire certaines des chirurgies et procédures et autres soins qui peuvent être différés», a déclaré Simpson, qui travaille comme cardiologue au Kingston Health Sciences Centre. Cet hôpital a déjà été la destination de nombreux transferts de patients de la région du Grand Toronto dans un effort pour soulager la pression sur les hôpitaux les plus fréquentés.

Les chirurgies d’urgence pour des choses telles que les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques et les traumatismes ne seraient pas reportées, ni les chirurgies urgentes du cancer, a déclaré Simpson. Cependant, les opérations telles que les arthroplasties de la hanche et du genou seraient reportées.

L’Ontario n’a pas ordonné un report aussi généralisé des chirurgies non urgentes depuis que la première vague de la pandémie a frappé la province en mars 2020.

Le report des chirurgies électives libère la capacité des unités de soins intensifs parce que certains patients ont besoin de soins intensifs après leurs opérations, parfois en raison de l’intensité de la chirurgie ou en raison de complications, a déclaré Simpson.

« Nous devons nous assurer que chaque once de capacité dont nous disposons est utilisée au mieux », a-t-il déclaré.

L’Ontario a déjà un arriéré de plus de 245 000 actes médicaux différé du début de la pandémie, selon les données provinciales les plus récentes.

Le gouvernement Ford a alloué 1,8 milliard de dollars supplémentaires dans le budget provincial du mois dernier pour aider les hôpitaux à soigner les patients atteints de COVID-19 et éliminer l’arriéré.

#LOntario #ordonne #aux #hôpitaux #darrêter #les #chirurgies #urgentes #alors #les #patients #atteints #COVID19 #remplissent #les #unités #soins #intensifs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *