Les médecins de l’Alberta rejettent l’accord de principe après un conflit d’un an avec le gouvernement UCP

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 32 Second

Les médecins de l’Alberta ont voté contre une entente de principe avec le gouvernement provincial.

L’Alberta Medical Association a déclaré que 59% de ses 11 000 membres se sont rendus au vote et 53% ont voté contre l’accord.

Une majorité simple était nécessaire pour qu’elle soit adoptée. L’AMA avait provisoirement approuvé l’accord, sous réserve du vote des membres qui s’est terminé mardi.

L’absence de résolution fait suite à une année de mauvais sang entre les médecins de la province et le gouvernement conservateur uni, un combat qui a commencé en février 2020 lorsque le ministre de la Santé Tyler Shandro a mis unilatéralement fin à l’accord-cadre de l’AMA et imposé un nouveau cadre de rémunération des médecins.

Cette décision a déclenché un tollé public, un procès, des accusations des deux côtés de négociations de mauvaise foi et des médecins ont retiré leurs services en signe de protestation.

Shandro a confirmé que le vote avait échoué dans un communiqué mardi soir.

« Bien que ce résultat soit décevant, il n’efface pas la collaboration significative et la compréhension mutuelle qui ont été acquises tout au long de ce processus », a écrit le ministre de la Santé, remerciant le président et le conseil d’administration de l’AMA pour leurs efforts.

« L’élan acquis au cours des derniers mois ne sera pas perdu. Notre gouvernement cherchera à renouveler davantage notre relation avec l’AMA dans les semaines et les mois à venir alors que nous travaillons ensemble pour faire en sorte que les Albertains continuent de bénéficier de soins de santé de qualité. »

… Un système de soins de santé sans accord entre les médecins et le gouvernement devient chaotique. « – Président de l’AMA Dr Paul Boucher

Le président de l’AMA, le Dr Paul Boucher, a déclaré qu’il savait que le vote était une décision difficile pour beaucoup et a impliqué un débat passionné.

<< Il était encourageant de constater que s'il y avait un désaccord sur le meilleur choix, il y avait toujours un consensus sur les choses qui nous unissent. Tout le monde reconnaît les défis importants auxquels nous serons confrontés au cours des prochaines années, tels que la fragilité de l'économie, les changements résultant de une nouvelle législation sur la santé et une troisième vague potentielle de COVID-19 alors que le déficit de soins causé par la pandémie continue de croître », a écrit Boucher dans une lettre publiée sur le site Web de l'association.

Les détails de l’accord n’ont pas été rendus publics, mais CBC News a déjà obtenu une copie qui a fui de l’entente de principe, qui aurait fixé le budget actuel des services médicaux au niveau de 2018-2019 de 4,6 milliards de dollars et aurait permis au gouvernement de retenir les paiements aux médecins si des dépenses excessives étaient prévues.

Les médecins auraient également renoncé au droit à l’arbitrage par une tierce partie, auparavant considéré comme un levier essentiel dans les négociations, étant donné que les médecins ne peuvent pas frapper la ligne de piquetage pour des raisons éthiques.

Dre Christine Gibson, médecin de famille à Calgary, écrit sur Twitter qu’elle a voté contre l’accord pour diverses raisons, des inquiétudes qu’il s’alignait sur les mouvements de privatisation des services de santé aux préoccupations que les soins aux patients souffriraient si le paiement était retenu.

« On nous a dit des choses cruelles à notre sujet au cours de l’année la plus difficile de notre travail, et nous n’avons eu que du vitriol et de l’obstruction jusqu’au mois dernier. Comme le cycle des abus. Nous avons donc dit non », a-t-elle dit.

Edmonton Dr Kim Kelly écrit sur Twitter que c’est le premier «non» dont elle se souvient au cours de sa carrière de plus de 20 ans en tant que médecin dans la province – ce qu’elle a qualifié de confiance brisée entre les deux parties.

Duane Bratt, professeur de sciences politiques à l’Université Mount Royal, a déclaré que le niveau d’amertume dans le débat soulève la question du rôle que les médecins accordent à la confiance ou de l’antipathie pour Shandro dans le vote.

«Aller à l’encontre de ce que vos propres représentants ont négocié est une gifle et c’est un vote de défiance», a déclaré Bratt, de l’Université Mount Royal à Calgary.

« Donc mon instinct me dit qu’il ne s’agissait pas des détails de cet accord. C’était vraiment: nous soutiendrons l’accord actuel – mais pas avec le ministre actuel. »

Branches d’olivier

Alors que le vote se terminait au cours des deux dernières semaines, Shandro a tendu de nombreuses branches d’olivier aux médecins, y compris une lettre publique disant qu’il regrettait d’avoir minimisé leurs frustrations et leur colère face au différend et espérait avancer ensemble dans un esprit de réconciliation.

Boucher a déclaré qu’il a contacté le ministre de la Santé et qu’il se réunira bientôt pour entamer des discussions sur des priorités telles que s’assurer que l’Alberta dispose d’un nombre suffisant de médecins et qu’un nouveau contrat offrira un accès équitable aux patients et un traitement équitable aux médecins.

«Les défis auxquels est confronté le système de soins de santé demeurent et nous devons nous mettre au travail sur des stratégies concrètes pour faire évoluer notre système vers la stabilité et poursuivre la durabilité de la seule manière possible: grâce à des soins de qualité pour nos patients», a-t-il écrit.

« Ce serait une tâche plus facile avec un accord, mais quoi qu’il en soit, nous devons rétablir l’Alberta comme un bon endroit pour pratiquer … quant aux problèmes qui nécessitent une attention particulière, ils ne seront résolus correctement qu’en travaillant ensemble. besoin d’un accord; un système de soins de santé sans accord entre les médecins et le gouvernement devient chaotique. « 



#Les #médecins #lAlberta #rejettent #laccord #principe #après #conflit #dun #avec #gouvernement #UCP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *