Les hôpitaux de l’Ontario sont autorisés à transférer des patients sans consentement

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 54 Second

L’agence de la santé du gouvernement de l’Ontario a émis deux ordonnances d’urgence pour aider les hôpitaux à faire face à une augmentation des hospitalisations liées au COVID-19 et des admissions en soins intensifs qui menace la capacité de soins intensifs de la province, a déclaré vendredi le ministère de la Santé dans un communiqué de presse.

Une ordonnance autorise les hôpitaux à transférer des patients sans leur consentement si ces établissements risquent d’être débordés. C’est la première fois qu’un tel ordre est rendu pendant la pandémie

L’autre permet le redéploiement de professionnels de la santé et d’autres membres du personnel qui travaillent pour les agences de soins communautaires de la province pour travailler dans les hôpitaux.

«Alors que les hôpitaux de l’Ontario sont confrontés à des pressions sans précédent sur la capacité des soins intensifs au cours de la troisième vague de la pandémie du COVID-19, notre gouvernement prend des mesures immédiates pour s’assurer qu’aucune capacité ni ressource dans les hôpitaux de l’Ontario ne soit inexploitée», a déclaré la ministre de la Santé, Christine Elliott, dans le communiqué.

Dans une interview exclusive avec CBC News vendredi soir, Elliott a déclaré que la province était préoccupée par le nombre croissant de cas de COVID-19 en raison des variantes préoccupantes, qui sont plus meurtrières et entraînent davantage d’hospitalisations et d’admissions aux soins intensifs.

Vendredi, la province a atteint un nombre record de 552 personnes atteintes du COVID-19 dans les USI.

Augmentation de la capacité

À compter de maintenant, les professionnels de la santé et les autres membres du personnel des organisations de Santé Ontario et des services de soutien aux soins à domicile et en milieu communautaire auront le pouvoir de déployer volontairement du personnel, comme des coordonnateurs de soins, des infirmières et autres, pour travailler dans des hôpitaux qui pressions de capacité importantes dues au COVID-19.

Elliott a déclaré que ces membres du personnel travailleraient principalement comme infirmières de salle pour permettre aux infirmières actuellement dans les hôpitaux qui ont une expérience en soins intensifs de déménager dans ces unités.

Elle n’avait pas le nombre exact de travailleurs qui pourraient être redéployés, déclarant: « Nous ne cherchons pas un grand nombre de personnes, mais toute aide que nous pourrons obtenir sera la bienvenue. »

Les organisations seront également autorisées à déployer du personnel pour remplacer le personnel redéployé au sein et vers une autre organisation de services de soutien à domicile et en milieu communautaire.

Pendant les poussées où la demande de soins intensifs menace de submerger un hôpital, les hôpitaux seront autorisés à transférer des patients sans obtenir leur consentement ou, lorsque le patient est incapable, le consentement de leur mandataire spécial.

Le médecin traitant doit être convaincu que le patient recevra les soins dont il a besoin sur l’autre site et que le transfert ne compromettra pas l’état du patient.

Après la surtension, l’autre hôpital serait tenu de faire des efforts raisonnables pour transférer le patient vers le site d’origine, ou vers un autre endroit approprié, avec le consentement approprié, dès que possible, selon le gouvernement.

Elliott dit que les transferts non consentants ne seront effectués que dans des circonstances extrêmes, ajoutant qu’aucun hôpital de la province n’a encore atteint ce niveau de capacité. Cependant, elle a noté que c’est un jeu d’attente car les chiffres devraient augmenter dans le prochain court tandis que.

On s’attend à ce que ces commandes augmentent la capacité des unités de soins intensifs en Ontario jusqu’à 1 000 lits, indique le communiqué de presse. Les commandes resteront valables pendant 14 jours, à moins qu’elles ne soient révoquées ou prolongées, a déclaré le gouvernement.

Au cours de la dernière année, le gouvernement a créé plus de 3 100 lits d’hôpitaux supplémentaires.

« Maintenant, nous savons que nous devons prendre plus de mesures et augmenter à nouveau la capacité », a déclaré Eliott.

Elle a ajouté que ces mesures contribueront à garantir que les hôpitaux continuent de disposer du personnel et des ressources adéquats pour soigner les patients.

Les hôpitaux ont également été invités à interrompre toutes les chirurgies électives et les activités non urgentes afin de préserver les soins intensifs et la capacité des ressources humaines, à compter de lundi.

« Nous comprenons que le report des chirurgies programmées et d’autres procédures aura un impact sur les patients, leurs familles et les soignants. Nous surveillons la situation et travaillerons pour reprendre le plus rapidement et le plus sûrement possible ces services et procédures différés », a déclaré Matt Anderson , PDG de Santé Ontario.

Elliott a déclaré que cette commande créera entre 700 et 1000 espaces supplémentaires dans les hôpitaux qui seront utilisés pour les patients COVID-19.

#Les #hôpitaux #lOntario #sont #autorisés #transférer #des #patients #sans #consentement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *