Les Canadiens noirs sont plus susceptibles d’être hésitants à propos des vaccins COVID-19, selon un sondage

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 0 Second

Les dirigeants noirs canadiens disent que les gouvernements doivent faire plus pour aider à surmonter l’hésitation à la vaccination dans leurs communautés.

Le chirurgien orthopédiste de Toronto, le Dr Ato Sekyi-Otu, chef du groupe de travail sur les soins de santé du Black Opportunity Fund, affirme qu’un nouveau sondage confirme des données de santé publique non publiées selon lesquelles l’hésitation à la vaccination est plus élevée chez les Canadiens noirs que chez les personnes racialisées blanches ou non noires .

« Il y a un écart de 20 points en ce qui concerne le taux de vaccination chez les Canadiens noirs par rapport à la moyenne canadienne », a déclaré Sekyi-Otu lors d’une entrevue. « Quand vous regardez la confiance dans le vaccin, les Canadiens noirs non vaccinés sont les moins susceptibles de dire qu’ils recevront certainement le vaccin. »

Sekyi-Otu a déclaré que le Black Opportunity Fund s’est associé à l’African Canadian Civic Engagement Council et à l’Innovative Research Group pour essayer de comprendre pourquoi les Canadiens noirs semblaient se faire vacciner en moins grand nombre.

Le sondage ont constaté qu’au début du mois de juin, alors que plus de 60 pour cent des Canadiens avaient reçu au moins une dose du vaccin COVID-19, 45 pour cent des Canadiens noirs interrogés ont déclaré qu’ils étaient au moins partiellement vaccinés, contre 65 pour cent des blancs Canadiens et 43 pour cent des minorités visibles non noires.

Soixante pour cent des Canadiens noirs interrogés qui n’avaient pas reçu au moins une dose ont exprimé une certaine réticence à se faire vacciner, comparativement à 55 pour cent des Canadiens blancs et 44 pour cent des minorités visibles non noires.

Les chiffres sont conformes aux données de vaccination à Toronto

Les chiffres sont conformes aux données de vaccination à Toronto, où les quartiers avec les taux de vaccination les plus bas comptent également certaines des populations noires les plus importantes.

Bien qu’ils soient touchés de manière disproportionnée par la COVID-19, de nombreux Canadiens noirs hésitent à se faire vacciner. Les gouvernements locaux se sont engagés à renforcer la confiance, mais ce travail ne fait que commencer. 5:42

Dunia Nur, présidente de l’African Canadian Civic Engagement Counsel basé à Edmonton, a déclaré que la lutte contre les hésitations dans les communautés noires exigera « une variété de changements de politique » de la part du gouvernement qui tiennent compte des besoins linguistiques, ainsi que des différences d’éducation et des disparités socio-économiques .

« Il s’agit notamment d’investir dans des stratégies qui fonctionnent avec des organisations communautaires dirigées par des Noirs et axées sur les Noirs pour combler les lacunes dans les connaissances sur le vaccin COVID-19 et les obstacles à la confiance associés », a déclaré Nur dans un communiqué.

Les Canadiens noirs qui ont répondu au sondage étaient moins susceptibles d’hésiter au sujet des vaccins s’ils faisaient confiance à leurs fournisseurs de soins de santé et aux fabricants de vaccins, pouvaient prendre des congés payés pour se faire vacciner et savaient où et comment s’y prendre pour se faire vacciner.

« Quand on parle d’hésitation, on parle d’ABC », a déclaré Sekyi-Otu. « Je parle d’accès, de croyance et de confiance. »

Il a déclaré que l’accès est affecté lorsque les Canadiens de race noire sont plus susceptibles d’occuper des emplois où il est difficile, voire impossible, de prendre du temps payé pour se faire vacciner. La confiance dans les vaccins peut être érodée si vous ne faites pas confiance aux personnes qui fournissent les informations à leur sujet, et la confiance que les vaccins fonctionnent est compromise lorsque des personnes qui font déjà moins confiance au système de santé reçoivent des messages mitigés sur la sécurité et l’efficacité des vaccins. .

Dunia Nur, présidente du Conseil d’engagement civique afro-canadien basé à Edmonton, a appelé à des changements de politique de la part du gouvernement pour lutter contre l’hésitation à la vaccination chez les Canadiens noirs. (Jon Cherry/Getty Images)

« Il n’est pas surprenant que si quelqu’un a une mauvaise expérience avec une institution, par exemple, la justice pénale, quand il ou elle a 19 ans, il ou elle peut ne pas vouloir se faire vacciner en 2021 quand il ou elle aura 45 ans , » il a dit.

Sekyi-Oto dit que les gouvernements doivent s’assurer que les gens peuvent s’absenter du travail pour se faire vacciner et prendre des mesures immédiates pour fournir une livraison et une éducation culturellement adaptées et appropriées sur les vaccins dans les communautés noires.

« Vous devez construire un système où les personnes qui dirigent le système ressemblent aux personnes qui utilisent le système », a-t-il déclaré. « Et nous voulons donc créer un système sensible à la culture, nous engager avec la communauté afin qu’elle puisse venir et prendre le vaccin. »

Plus de 2 830 Canadiens ont été interrogés

L’enquête est publiée alors que l’Agence de la santé publique du Canada rapporte de nouvelles données montrant que les taux de mortalité liés à la COVID-19 au cours des huit premiers mois de la pandémie étaient les plus élevés dans les communautés à faible revenu et à plus forte population de minorités visibles.

Les données sont le dernier rapport de l’agence qui décrit les inégalités entourant COVID-19 au Canada.

Plus de 2 830 Canadiens ont répondu au sondage, dont plus de 500 Canadiens noirs. Les organisateurs du sondage ont déclaré que la taille de l’échantillon a été pondérée pour refléter la composition démographique de la population canadienne.

CBC ne peut pas calculer avec précision une marge d’erreur pour les sondages en ligne. À des fins de comparaison seulement, un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de +/- 2 %, 19 fois sur 20.

Pour plus d’histoires sur les expériences des Canadiens noirs – du racisme anti-noir aux histoires de réussite au sein de la communauté noire – consultez Être noir au Canada, un projet de CBC dont les Canadiens noirs peuvent être fiers. Vous pouvez lire plus d’histoires ici.

(SRC)

#Les #Canadiens #noirs #sont #susceptibles #dêtre #hésitants #propos #des #vaccins #COVID19 #selon #sondage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *