L’Australie abandonne les cibles de vaccination contre le COVID-19 après de nouveaux conseils sur les injections d’AstraZeneca

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 43 Second

L’Australie a abandonné son objectif de vacciner la quasi-totalité de ses 26 millions d’habitants d’ici la fin de 2021 après avoir conseillé aux personnes de moins de 50 ans de prendre le vaccin COVID-19 de Pfizer plutôt que le vaccin d’AstraZeneca.

L’Australie, qui avait misé sur le vaccin AstraZeneca pour la majorité de ses vaccins, n’avait pas l’intention de fixer de nouveaux objectifs pour achever son programme de vaccination, a déclaré le Premier ministre Scott Morrison dans un message Facebook dimanche après-midi.

« Alors que nous aimerions voir ces doses achevées avant la fin de l’année, il n’est pas possible de fixer de tels objectifs étant donné les nombreuses incertitudes impliquées », a déclaré Morrison.

Les autorités de Canberra ont modifié jeudi leur recommandation sur les injections de Pfizer pour les moins de 50 ans, après que les régulateurs européens ont réitéré la possibilité de liens entre le tir d’AstraZeneca et les rapports de rares cas de caillots sanguins.

L’Australie, qui avait couru pour doubler sa commande de vaccin Pfizer la semaine dernière, avait initialement prévu de faire vacciner toute sa population d’ici la fin octobre.

La réponse radicale de l’Australie au virus a en grande partie arrêté les transmissions communautaires, mais le déploiement de la vaccination est devenu un sujet politique brûlant – et une source de friction entre Morrison et les dirigeants des États et des territoires – après que le pays n’ait vacciné qu’une fraction de son objectif de quatre millions d’ici la fin Mars.

Environ 1,16 million de doses de COVID-19 ont maintenant été administrées, a déclaré Morrison, notant que la vitesse du programme de vaccination de l’Australie était conforme à celle d’autres pays pairs, notamment l’Allemagne et la France, et devançait le Canada et le Japon.

L’Australie a commencé les vaccinations beaucoup plus tard que certains autres pays, en partie à cause de son faible nombre d’infections, qui se situent à un peu moins de 29 400, avec 909 décès, depuis le début de la pandémie.

#LAustralie #abandonne #les #cibles #vaccination #contre #COVID19 #après #nouveaux #conseils #sur #les #injections #dAstraZeneca

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *