La variante COVID-19 pénètre dans la région du Bas-Saint-Laurent, envoyant des jeunes à l’hôpital

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 26 Second

Une variante plus transmissible du COVID-19 se propage dans le Bas-Saint-Laurent, et le directeur de la santé publique de la région affirme que certains patients sont beaucoup plus jeunes que ceux qui tombent généralement malades du virus.

Au total, neuf personnes de la région sont hospitalisées après avoir contracté le coronavirus. Certains d’entre eux sont dans la trentaine et la quarantaine, et un patient est âgé de deux ans, selon le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique de la région.

«Si certaines personnes avaient besoin d’une preuve que les variantes sont plus transmissibles, le Bas-Saint-Laurent en est malheureusement la preuve», a déclaré Leduc. « Ça frappe fort. »

Leduc dit que cela pourrait prendre des semaines pour que la situation soit sous contrôle.

Les responsables n’ont pas précisé le type de complication dont souffrait le tout-petit ni s’il avait été hospitalisé à titre préventif.

Les enfants éprouvent rarement des complications du COVID-19. Au Québec, depuis le début de la pandémie, 172 enfants de 9 ans et moins ont été hospitalisés en lien avec le virus, selon les données provinciales.

Mardi, la région du Bas-Saint-Laurent a signalé 30 cas liés à des variantes, et dans de nombreux secteurs, ils constituent la quasi-totalité des infections récentes, a déclaré Leduc. Il a également déclaré que ces cas étaient probablement tous liés à la variante détectée à l’origine au Royaume-Uni.

Six écoles connaissent des épidémies, mais neuf ont été fermées en raison du manque de personnel dans certaines écoles en raison de la nécessité de s’isoler. Plus de 750 élèves et membres du personnel scolaire ont été invités à rester à la maison ces derniers jours.

Le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, dit que le virus frappe fort dans la région. (Radio Canada)

« Ce virus [variant] conduit à plus de cas secondaires que les souches précédentes. Par exemple, lorsque nous avions une famille où quelqu’un était malade, il arrivait que le virus ne soit pas transmis à d’autres membres de la famille », a déclaré Leduc.

« Dans le cas de la variante, il n’y a presque personne qui y échappe. »

Les écoles ne sont pas la racine du problème, selon Leduc, les rassemblements privés le sont, et il exhorte les résidents à «retrousser ses manches» et à suivre les règles. Le Bas-Saint-Laurent est désigné comme une zone orange, où les rassemblements privés sont toujours interdits.

«Tout le monde en a marre, mais le virus ne va pas se retourner et partir simplement parce que nous en avons assez», a-t-il déclaré.

La campagne de vaccination COVID-19 étant concentrée dans la région de Montréal et dans d’autres zones rouges, le Bas-Saint-Laurent fait partie des régions les moins vaccinées du Québec, avec seulement 8,8% des résidents ayant reçu une première dose.

#variante #COVID19 #pénètre #dans #région #BasSaintLaurent #envoyant #des #jeunes #lhôpital

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *