Coronavirus: ce qui se passe mercredi au Canada et dans le monde

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:7 Minute, 10 Second

Le dernier:

  • L’ordre de séjour à domicile de l’Ontario expirera, mais la plupart des COVID-19 restrictions pour rester en place.
  • Pourquoi la vaccination COVID-19 progresse à la maison risque d’être défait par la diffusion de variantes à l’étranger.
  • La tendance record des admissions aux soins intensifs COVID-19 se poursuit avec 109 Manitobains maintenant en soins intensifs.
  • Alberta remonte la chronologie pour donner les 2e doses du vaccin COVID-19.
  • Restaurants et gyms autorisés à rouvrir à Montréal, Laval à partir du 7 juin.
  • Les cas de COVID-19 ont a chuté de 70% depuis le pic de la troisième vague, dit Tam.
  • Vous avez une question sur le coronavirus ou un conseil d’actualité pour CBC News? Courriel : COVID@cbc.ca

La Nouvelle-Écosse, qui a signalé mardi 12 nouveaux cas de COVID-19, entre mercredi dans la première phase de son plan de réouverture COVID-19 en cinq étapes.

La première étape rouvre les écoles dans la majeure partie de la province et permet aux magasins de détail de fonctionner à 25% de leur capacité et aux terrasses des restaurants de rouvrir à leur capacité maximale. Les écoles des régions d’Halifax et de Sydney devraient ouvrir leurs portes jeudi.

Mardi, il y avait 369 cas actifs connus dans la province, avec 38 personnes hospitalisées, dont 15 en soins intensifs.

celui de la Nouvelle-Écosse plan en cinq étapes est basé sur les taux de vaccination et d’autres indicateurs de santé, y compris le nombre de cas et les hospitalisations, mais un porte-parole des hôteliers exhorte le gouvernement à ajouter « un peu de clarté » autour des délais.

Terre-Neuve-et-Labrador, qui a vu mardi six nouveaux cas de COVID-19, devrait dévoiler son plan de réouverture plus tard mercredi.

Les responsables de la santé en Nouveau-Brunswick signalé cinq nouveaux cas de COVID-19 mardi. Aucun nouveau cas n’a été signalé dans Île-du-Prince-Édouard, qui, mardi, venait de quatre cas actifs de COVID-19.

-De la Presse canadienne et de CBC News, dernière mise à jour à 7 h 05 HE


Ce qui se passe partout au Canada

REGARDER | L’innovation du docteur aide les patients et les infirmières COVID-19 :

Un médecin de la Nouvelle-Écosse a aidé à créer une innovation COVID-19 qui aide les infirmières et sauve des vies en facilitant la mise des patients en position couchée pour améliorer la respiration. 4:45

Tôt mercredi matin, le Canada avait signalé 1 383 215 cas confirmés de COVID-19, dont 31 164 considérés comme actifs. Le décompte des décès de CBC News s’élevait à 25 566. Plus de 24,1 millions de doses de vaccin COVID-19 ont été administrées jusqu’à présent à travers le pays, selon Le traqueur de vaccins de CBC.

Québec les responsables de la santé ont signalé cinq décès supplémentaires et 208 nouveaux cas de COVID-19 mardi, alors que le premier ministre François Legault annonçait que les restaurants seront autorisés à servir les clients à l’intérieur et que les gymnases seront autorisés à ouvrir leurs portes à Montréal et à Laval à compter du 7 juin.

Dans Ontario, les responsables de la santé ont rapporté 699 nouveaux cas de COVID-19 et neuf décès supplémentaires mardi. Les hospitalisations s’élevaient à 804, avec 583 personnes en soins intensifs en raison de COVID-19.

Le premier ministre Doug Ford, la ministre de la Santé Christine Elliott et le ministre de l’Éducation Stephen Lecce doivent tenir une séance d’information mercredi à 13 h HE. Un communiqué de presse mettant en place l’annonce n’a donné aucun détail sur ce à quoi s’attendre alors que les habitants de la province attendent plus de détails sur la fin de l’ordre de séjour à domicile et si les élèves retourneront en classe après l’apprentissage à distance.

Dans Manitoba, où des dizaines de patients en soins intensifs ont été transférés hors de la province pour traitement, ont rapporté mardi des responsables de la santé 232 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès supplémentaires.

Saskatchewan, entre-temps, a signalé un décès supplémentaire et 86 nouveaux cas de COVID-19. La mise à jour est intervenue alors que le premier ministre Scott Moe a déclaré que l’ordonnance de masque obligatoire de la province pourrait être levée car dès le 11 juillet.

Les responsables de la santé en albertaine, où le première étape de la réouverture a commencé mardi, a signalé un nouveau décès et 209 nouveaux cas de COVID-19.

Dans le Nord, aucun nouveau cas n’a été signalé en Yukon, les Territoires du nord-ouest et Nunavut mardi.

Colombie britannique les responsables de la santé n’ont signalé aucun nouveau décès et 184 nouveaux cas de COVID-19 mardi – le nombre de cas quotidien le plus bas que la province ait connu depuis l’automne dernier.

-De CBC News et de La Presse Canadienne, dernière mise à jour à 7 h HE


Ce qui se passe dans le monde

Les gens attendent de recevoir la deuxième dose du vaccin AstraZeneca-Oxford COVID-19 lors d’un effort de vaccination de masse à Mexico mardi. (Henry Romero / Reuters)

Tôt mercredi matin, plus de 171,1 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon une base de données de l’Université Johns Hopkins qui suit la pandémie. Le nombre de morts dans le monde s’élevait à plus de 3,5 millions.

Dans le Amériques, le Mexique affirme qu’un examen clinique des décès passés a conduit les autorités à augmenter le nombre de décès confirmés du COVID-19 dans le pays de 4 272, pour un total de 227 840. L’ajustement annoncé mardi concerne en grande partie la tenue de dossiers, car même les responsables gouvernementaux reconnaissent que le véritable nombre de morts est bien plus élevé.

Parce que le pays de 126 millions d’habitants fait si peu de tests, de nombreux Mexicains sont morts chez eux ou n’ont jamais subi de test. Ainsi, le gouvernement recherche dans les certificats de décès des mentions de symptômes liés au COVID-19. Ces analyses des décès excessifs liés au COVID-19 s’élèvent désormais à plus de 348 750, ce qui donne au Mexique l’un des taux par habitant les plus élevés au monde.

Dans le Asie-Pacifique région, le principal conseiller médical du Japon a déclaré que l’organisation des Jeux olympiques pendant l’état actuel des infections n’était « pas normal », dans l’un des avertissements les plus forts concernant les Jeux prévus.

Wu Hsieng-i, un médecin à la retraite, prélève un échantillon sur écouvillon lors d’un programme de formation de bénévoles à Hsinchu mercredi alors que le gouvernement taïwanais a appelé des spécialistes de la médecine pour l’aider au milieu d’une épidémie de COVID-19. (Sam Yeh/AFP/Getty Images)

Taïwan a signalé une augmentation des infections domestiques après six jours de chutes et a dévoilé les détails d’un plan de vaccination de masse qui vise à couvrir à terme 1,7 million de personnes par semaine.

Dans le Moyen-Orient, le ministère israélien de la Santé a déclaré avoir découvert que le petit nombre de cas d’inflammation cardiaque observés principalement chez les jeunes hommes ayant reçu le vaccin de Pfizer en Israël était probablement lié à leur vaccination.

Dans Afrique, le vaccin russe à dose unique Spoutnik Light a été approuvé pour une utilisation à Maurice.

Dans L’Europe , l’Agence européenne des médicaments a recommandé d’approuver deux sites de fabrication et de finition supplémentaires pour le vaccin contre le coronavirus fabriqué par Pfizer et BioNTech.

Le régulateur européen des médicaments a déclaré mardi que les sites supplémentaires de production et de remplissage de vaccins se trouvaient dans l’usine Pfizer de Puurs, en Belgique. L’EMA a déclaré que sa décision, basée sur un examen des données de fabrication soumises par BioNTech, devrait avoir « un impact significatif et immédiat » sur la fourniture du vaccin pour les 27 pays de l’UE par Pfizer et BioNTech.

Mercredi, un officier au poste frontière de Bregana entre la Croatie et la Slovénie scanne un passeport numérique COVID-19 de l’UE. (Denis Lovrovic/AFP/Getty Images)

Le mois dernier, la Commission européenne a signé un troisième contrat avec Pfizer-BioNTech pour obtenir 1,8 milliard de doses supplémentaires de leur vaccin de 2021 à 2023. Ce contrat stipulait que la production de vaccins serait basée dans l’UE et que la livraison vers l’UE serait garantie en 2022. .

En avril, l’UE a poursuivi AstraZeneca pour ne pas avoir livré les centaines de millions de doses promises à l’Europe dans son contrat.

-De l’Associated Press et de Reuters, dernière mise à jour à 7 h 10 HE

#Coronavirus #qui #passe #mercredi #Canada #dans #monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *