Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde mercredi

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:7 Minute, 5 Second

Le dernier:

Les personnes vivant dans plusieurs provinces – dont l’Alberta, l’Ontario et de larges pans du Québec – sont confrontées à des restrictions de santé publique plus strictes alors que les responsables sonnent l’alarme concernant davantage de variantes de coronavirus transmissibles et une pression croissante sur les hôpitaux.

Alberta Le premier ministre Jason Kenney a annoncé mardi que la capacité de la clientèle dans les magasins de détail serait réduite à 15%, les restaurants doivent fermer les repas en personne et les activités de conditionnement physique de groupe de faible intensité seront à nouveau interdites.

Kenney a déclaré que les cas ont continué à augmenter « fortement » au cours de la semaine dernière et que les variantes préoccupantes sont en train de monter.

« Pour être franc: cette vague est là », a déclaré Kenney, notant que les tendances actuelles menaceraient la « capacité maximale de notre système de santé d’ici le mois prochain, juste au moment où nous atteindrons la masse critique de vaccination ».

L’Alberta a signalé mardi 931 nouveaux cas et trois décès supplémentaires. Selon la province, 328 personnes étaient hospitalisées avec le COVID-19, dont 76 dans les unités de soins intensifs.

Dans Ontario, Le premier ministre Doug Ford est devrait annoncer une commande de séjour à la maison à l’échelle de la province plus tard mercredi, des sources ont déclaré à CBC News. L’annonce prévue de Ford intervient alors que les écoles de la plus grande ville du Canada fermeront leurs portes mercredi et passeront à l’apprentissage en ligne en raison d’une troisième vague d’infections à coronavirus alimentées par des variantes de virus plus contagieuses.

L’Ontario a signalé mardi 3 065 nouveaux cas de COVID-19 et huit décès supplémentaires. Les hospitalisations dans la province s’élevaient à 1 161, avec 510 personnes dans les unités de soins intensifs «en raison d’une maladie liée au COVID».

Québec Le premier ministre François Legault a également annoncé mardi davantage de restrictions pour les régions les plus touchées de la province, affirmant que ce qui se passera au mois d’avril sera «critique».

À compter de lundi prochain, les élèves des 9e, 10e et 11e années dans les zones rouges, y compris à Montréal, iront à l’école en personne un jour sur deux et les activités parascolaires seront annulées. Legault a déclaré que les gymnases dans les zones rouges doivent fermer à partir de jeudi et que les lieux de culte devront limiter la fréquentation à 25 personnes.

«À l’heure actuelle, nous sommes en mesure de gérer l’augmentation des hospitalisations, mais cela peut changer très rapidement», a déclaré Legault, exhortant les gens à être «très prudents».

-De CBC News et La Presse canadienne, dernière mise à jour à 7 h 05 HE


Voici un aperçu de ce qui se passe ailleurs au Canada

REGARDER | Dans quelle mesure les enfants sont-ils vulnérables aux variantes préoccupantes?

Deux spécialistes des maladies infectieuses discutent de la question de savoir si les enfants sont plus vulnérables aux variantes du COVID-19 et si les enseignants devraient recevoir une priorité plus élevée en matière de vaccination. 7:58

Tôt mercredi matin, le Canada avait signalé 1 018 619 cas confirmés de COVID-19, dont 59 931 considérés comme actifs. Un décompte de décès de CBC News s’élevait à 23 130 personnes.

Au Canada atlantique, il y avait un message différent sur les restrictions mardi: Nouvelle-Écosse a assoupli certaines limites, notamment en autorisant davantage de personnes dans les centres commerciaux, les détaillants et les installations de conditionnement physique. La province, qui a signalé six nouveaux cas de COVID-19 mardi, permet également aux voyageurs de Terre-Neuve-et-Labrador d’entrer en Nouvelle-Écosse sans quarantaine de 14 jours.

Nouveau-Brunswick a signalé trois nouveaux cas de COVID-19 mardi, et aucun nouveau cas n’a été signalé dans l’un ou l’autre Île-du-Prince-Édouard ou Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans les provinces des Prairies, Manitoba signalé 62 nouveaux cas de COVID-19 et deux décès supplémentaires. Saskatchewan, pendant ce temps, a rapporté 217 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès supplémentaires, tandis que le nombre de personnes dans les USI de la province atteintes d’une maladie liée au COVID-19 s’élevait à 44.

Dans Colombie britannique, ont rapporté mardi les responsables de la santé 1068 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès supplémentaires. Les responsables de la santé ont déclaré que les hospitalisations liées au COVID-19 s’élevaient à 328, avec 96 personnes en soins intensifs.

Dans le Nord, aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été signalé Yukon, les Territoires du nord-ouest ou Nunavut.

-De CBC News et La Presse canadienne, dernière mise à jour à 7 h 10 HE


Ce qui se passe dans le monde

Les pharmaciens transportent mercredi une glacière contenant le vaccin Moderna COVID-19 à l’hôpital général de Glangwili à Carmarthen, au Pays de Galles. (Jacob King / Reuters)

Tôt mercredi matin, plus de 132,4 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon un outil de suivi des coronavirus maintenu par l’Université Johns Hopkins. Le bilan mondial des morts s’élevait à plus de 2,8 millions.

Dans L’Europe , le Royaume-Uni administre les premières doses du vaccin Moderna, la troisième autorisée dans le pays contre le coronavirus.

Le déploiement intervient alors que le régulateur médical britannique étudie un autre vaccin, fabriqué par l’Université d’Oxford et AstraZeneca, qui a été administré à plus de 18 millions de personnes en Grande-Bretagne. Plusieurs pays ont limité l’utilisation de l’AstraZeneca jab chez les jeunes, tandis que les scientifiques enquêtent sur un petit nombre de cas de caillots sanguins rares chez les personnes qui ont reçu le vaccin.

La Grande-Bretagne, qui a commandé 100 millions de doses du vaccin AstraZeneca, n’a pas restreint son utilisation, mais son organisme de réglementation médical examine les preuves. L’Université d’Oxford a déclaré mardi soir qu’elle avait cessé de donner le vaccin aux enfants impliqués dans un essai clinique jusqu’à ce qu’elle reçoive plus d’informations du régulateur.

La Hongrie, quant à elle, a commencé à assouplir ses restrictions de verrouillage mercredi alors même qu’un autre record quotidien de décès par COVID-19 était battu et qu’une poussée de la pandémie a frappé les hôpitaux du pays.

L’Union européenne a nié le blocage des expéditions de 3,1 millions de doses du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca vers l’Australie, alors que le bloc intensifie son examen des exportations de vaccins pour faire face aux pénuries.

Dans le Asie-Pacifique région, l’Inde a atteint un nouveau sommet avec 115736 cas de coronavirus signalés au cours des dernières 24 heures. New Delhi, Mumbai et des dizaines d’autres villes imposent des couvre-feux pour tenter de ralentir la flambée des infections.

L’Inde a maintenant une moyenne mobile sur sept jours de plus de 78 000 cas par jour et a signalé 12,8 millions de cas de virus depuis le début de la pandémie, le plus élevé après les États-Unis et le Brésil.

La Thaïlande a diagnostiqué 24 cas de variante de coronavirus B117 détectés pour la première fois en Grande-Bretagne, a déclaré un virologue, sa première transmission nationale signalée de la mutation hautement contagieuse.

La Corée du Sud a signalé son plus grand nombre de nouveaux cas en une journée en trois mois au milieu d’une augmentation des infections en grappes, car elle a approuvé un vaccin Johnson & Johnson dans le but d’accélérer sa campagne d’inoculation.

Un agent de santé se prépare à vacciner un patient avec le vaccin Vero Cell COVID-19 de fabrication chinoise à Katmandou mercredi. (Prakash Mathema / AFP / Getty Images)

Dans le Amériques, Le Brésil a pour la première fois signalé un décompte sur 24 heures de décès par COVID-19 dépassant 4000. Cela a fait du Brésil la troisième nation à franchir le seuil. Le président brésilien Jair Bolsonaro a depuis longtemps minimisé les risques du coronavirus et reste totalement contre les verrouillages car trop dommageables pour l’économie.

Dans Afrique, L’Afrique du Sud a signé un accord avec Pfizer pour 20 millions de doses de vaccin à double injection, renforçant les plans de lancement de vaccinations de masse à partir d’avril.

Dans le Moyen-Orient, le Comité suprême de lutte contre le coronavirus à Oman a déclaré que les citoyens omanais arrivant au Sultanat via divers ports terrestres, maritimes et aériens seront exemptés de la quarantaine institutionnelle obligatoire mais doivent tout de même être mis en quarantaine chez eux.

-De The Associated Press et Reuters, dernière mise à jour à 7 h 20 HE

#Coronavirus #qui #passe #Canada #dans #monde #mercredi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *