Une Ontarienne accusée de terrorisme a été libérée sous caution

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 41 Second

Une Ontarienne qui fait face à des accusations liées au terrorisme avec son mari après avoir prétendument tenté de traverser la frontière turque vers la Syrie il y a deux ans a été libérée sous caution.

Haleema Mustafa, 23 ans, a comparu mercredi matin via Zoom à la Cour supérieure de l’Ontario à Brampton depuis le centre correctionnel de Maplehurst à Milton.

La caution de Mustafa a été accordée avec des conditions qui l’obligent à:

  • Résidez avec le parent qui fournit sa caution.
  • Faites superviser son accès Internet et évitez les médias sociaux.
  • Effectuer des vérifications régulières auprès de la GRC.
  • Ne pas demander de passeport.
  • Ne possède aucune arme.
  • Restez en Ontario.

Son enquête sur le cautionnement a eu lieu vendredi dernier, mais les détails sont protégés par une interdiction de publication.

La femme de Markham, en Ontario, et son mari, Ikar Mao, sont accusés d’avoir quitté le Canada pour participer aux activités d’un groupe terroriste et avoir participé aux activités d’un groupe terroriste.

Le mari de Mustafa, Ikar Mao, s’est vu refuser une caution en décembre 2019. Cette photo a été publiée sur son profil sur Couchsurfing.com, que Mao a utilisé à l’été 2019 pour chercher un logement à Sanliurfa, une ville turque à moins de 50 kilomètres de la Syrie. frontière. (Ikar Mao / Couchsurfing.com)

Mustafa et Mao, originaire de Guelph, en Ontario, ont été détenus en Turquie en juillet 2019 après que la famille a alerté les responsables qu’ils craignaient de planifier de traverser la frontière syrienne pour rejoindre l’État islamique en Syrie (ISIS). Ils ont été libérés et renvoyés au Canada en octobre 2019.

Mao a été arrêté et inculpé en novembre 2019. refus de caution en décembre 2019.

Neuf mois plus tard, Mustafa était également arrêté à Pickering, en Ontario, et accusé des mêmes infractions.

Le couple sera jugé ensemble. Les dates d’essai sont fixées à quatre semaines à compter de juin, mais ces dates peuvent changer en raison des restrictions liées au COVID.

#Une #Ontarienne #accusée #terrorisme #été #libérée #sous #caution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *