Une autre municipalité du Manitoba déclare un état de catastrophe agricole en raison de la sécheresse et de la chaleur

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 33 Second

Une autre municipalité rurale du Manitoba a déclaré un état de catastrophe agricole – la deuxième municipalité en moins d’une semaine après une saison de chaleur incessante, de températures record et de sécheresse.

Vendredi, la municipalité rurale d’Armstrong dans la région d’Interlake au nord de Winnipeg a déclaré une catastrophe après une semaine de températures chaudes et juste avant une vague de chaleur le week-end où les températures ont atteint le milieu des 30 degrés Celsius.

Cette décision est intervenue moins d’une semaine après que la municipalité rurale voisine de Saint-Laurent a déclaré son propre état de catastrophe.

La municipalité rurale d’Armstrong demande une aide immédiate des gouvernements fédéral et provincial pour fournir un soutien aux agriculteurs pour les reports d’impôt, les pénuries d’aliments, l’aide au transport et l’indemnisation pour les puits supplémentaires en cours de forage, selon le procès-verbal d’une réunion spéciale du conseil vendredi.

Pendant une partie de la journée de lundi, le Manitoba a connu un peu de pluie, mais pour de nombreux agriculteurs, cela n’a pas suffi à renverser une saison marquée par une chaleur incessante, des températures record et la sécheresse.

La municipalité dit qu’elle a reçu moins de 40 pour cent de la quantité normale de pluie jusqu’à présent cette année, les rendements des cultures arrivent à des volumes excessivement faibles et les mares-réservoirs et les puits sont à sec ou s’assèchent.

La sécheresse apporte une vague de sauterelles

Amy Nikkel dirige une petite ferme biologique appelée Adagio Acres près de Lundar, au Manitoba, à environ 110 kilomètres au nord-ouest de Winnipeg.

La sécheresse dans sa région a provoqué une recrudescence des sauterelles, a-t-elle déclaré, ce qui a complètement décimé sa récolte d’avoine.

« Il y a environ une semaine, nous pouvions voir les sauterelles commencer à arriver des champs de luzerne et elles mâchaient les 20 premiers pieds de notre récolte d’avoine, puis vous marchiez là-bas un jour plus tard et elles mâchaient descendre les cinq pieds suivants, puis les cinq pieds suivants et les cinq pieds suivants », a déclaré Nikkel.

« Nous n’avons aucune récolte du tout à cause des dégâts causés par les sauterelles. »

Heureusement, Nikkel dit que sa récolte a été assez bonne ces dernières années et qu’elle a pu stocker suffisamment d’avoine pour durer deux ans.

Tout le monde n’a pas eu autant de chance.

Brad Erb, un céréaliculteur et préfet de la municipalité rurale de McDonald, juste au sud-ouest de la ville de Winnipeg, se dit reconnaissant de voir un peu de pluie, mais ce n’est pas suffisant.

« Nous avons besoin de précipitations importantes pour revenir sur la bonne voie, et en fait, même des précipitations importantes ne compenseront pas les pertes que nous avons déjà subies sur certaines de nos cultures », a-t-il déclaré.

Regarder son champ sec et pâle est déprimant, a-t-il déclaré.

« Dans une année normale, cette culture serait à hauteur de taille ou plus, d’un jaune et vert luxuriant et aurait l’air en très bonne santé. En ce moment, nous avons une plante qui lutte, elle est stressée, elle est pâle, elle est jaunâtre », a-t-il déclaré. mentionné.

« C’est une culture soumise à un grand stress. »

REGARDER | Brad Erb fait visiter son champ frappé par la sécheresse :

Brad Erb, céréaliculteur du Manitoba et préfet de la municipalité rurale de Macdonald, montre les dommages causés à l’un de ses champs de canola par la sécheresse et les températures élevées. Erb a déclaré que les pluies futures pourraient aider les agriculteurs de la région, mais il est déjà trop tard pour certaines cultures cette saison. 1:16

Province envisageant une aide

Mercredi, le premier ministre Brian Pallister a déclaré aux journalistes qu’il avait visité certaines parties de la région d’Interlake. Il a déclaré que des discussions sur ce que la province peut offrir en termes d’aide auront lieu bientôt.

Dans un communiqué, un porte-parole du ministre de l’Agriculture du Manitoba, Blaine Pedersen, a déclaré que le ministère surveillait de près les conditions dans toute la province et était en discussion avec les groupes touchés pour voir comment la province pourrait apporter une aide supplémentaire.

Diljeet Brar, porte-parole du NPD en matière d’agriculture, souhaite que la province offre des mesures supplémentaires pour aider les agriculteurs, notamment en signant la convention fédérale Programme Agri-stabilité, qui est conçu pour aider les producteurs à gérer les baisses de revenus importantes comme celles que connaissent certains agriculteurs du Manitoba.

Les producteurs reçoivent un paiement si leurs marges de production de l’année en cours sont inférieures de plus de 30 pour cent à leur marge de référence historique.

« C’est ainsi que nous pouvons aider nos agriculteurs, nos organisations agricoles demandent également cette aide », a déclaré Brar. « Mais malheureusement le [Pallister] le gouvernement n’est pas positif à propos de ces mesures, jusqu’à présent. Je m’attends à ce qu’ils se lèvent et se tiennent aux côtés des agriculteurs dans cette situation difficile », a déclaré Brar.

En attendant, Nikkel et Erb veulent juste voir plus de pluie.

REGARDER | Les agriculteurs manitobains durement touchés par la sécheresse et la chaleur :

Le Manitoba a connu un peu de pluie aujourd’hui, mais ce n’est tout simplement pas suffisant pour aider les agriculteurs, qui sont gravement touchés par la sécheresse et le temps chaud de cette année. Il y a des appels pour que la province aide les producteurs pendant cette saison difficile. 2:01

#Une #autre #municipalité #Manitoba #déclare #état #catastrophe #agricole #raison #sécheresse #chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *