Un film hollywoodien sur Theo Fleury est au point mort alors que le co-auteur de l’autobiographie revendique la propriété de l’histoire de sa vie

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 40 Second

L’ancienne star de la LNH, Theo Fleury, a déposé une plainte contre le co-auteur de son autobiographie qui prétend détenir la moitié des droits de l’histoire de sa vie, retardant la production d’un film hollywoodien jusqu’à ce que l’affaire soit réglée devant les tribunaux, a appris CBC News.

L’ailier droit médaillé d’or olympique et de la Coupe Stanley a écrit Jouer avec le feu aux côtés de Kirstie McLellan Day en octobre 2009.

Le livre détaille les abus sexuels subis par Fleury aux mains de son ancien entraîneur de hockey junior Graham James et a mené à la carrière post-hockey de Fleury de parler des traumatismes, de la toxicomanie et de la santé mentale.

James a été condamné à plus de cinq ans de prison pour des agressions sexuelles répétées contre d’anciens joueurs de la LNH Fleury, Sheldon Kennedy et trois autres joueurs qu’il a entraînés au hockey junior dans les années 1980 et 1990.

Un script pour le film intitulé Fleury est complet et, après avoir fait l’aller-retour en Californie au cours des quatre dernières années, l’ancien joueur des Flames de Calgary dit trois sociétés de production californiennes sont prêtes à aller de l’avant mais ne peuvent pas parce que Day et sa société, Pyramid Productions, revendiquent la propriété de l’histoire.

« Nous sommes sur le point d’y arriver », a déclaré Fleury dans une entrevue avec CBC News.

L’autobiographie de Fleury Playing With Fire a été co-écrite par Kirstie McLellan Day. (amazon.ca)

« Je vais donner [Day] beaucoup de crédit pour le livre; elle a fait un travail incroyable en le mettant dans ma voix et en obtenant tout ce que je voulais sortir. »

Mais cela fait 12 ans que le livre est sorti et, selon la demande introductive d’instance de Fleury déposée par les avocats Brendan Miller et Sasha Joshi à la Cour du Banc de la Reine, « Personne ne peut avoir la propriété de l’histoire de la vie d’une autre personne ».

Fleury dit que son histoire est la sienne.

« Nous avons construit une très bonne chose et, évidemment, cette personne en faisait partie au début, mais penser qu’elle peut … continuer à plonger la main dans le puits à vœux et à retirer ce qu’elle veut, en dit long sur [her]. »

Day revendique les droits sur l’histoire

Day et sa société de production ont pris la position que le film ne peut pas être réalisé sans son consentement et sa compensation.

Une lettre rédigée par les avocats de Day et envoyée en réponse à la procédure judiciaire de Fleury précise que l’accord signé par les deux co-auteurs donne à Day « le droit d’exploiter tous les droits subsidiaires relatifs à la [book]. »

Selon le document, Day a interrogé plus de 50 personnes sur deux ans « dans des circonstances où M. Fleury avait très peu de souvenirs indépendants ».

Dans un courriel à CBC News, Day a déclaré qu’elle demandait simplement qu’un accord soit honoré.

« Nous avons eu tellement de collaborations réussies, y compris un documentaire et une pièce de théâtre, et tout ce que nous demandons, c’est qu’il continue d’honorer nos contrats. »

Day et sa société de production ont pris la position que le film de Théo Fleury ne peut pas être réalisé sans son consentement et sa compensation. (Larry Day)

Les producteurs ne feront pas le film tant que l’affaire entre Fleury et Day ne sera pas résolue devant les tribunaux.

Fleury demande au tribunal de déclarer que les producteurs du film sont libres de faire le film « sans aucun consentement, implication ou compensation aux intimés ».

« Maintenant, c’est entre les mains de Dieu et du tribunal et j’espère que quelque chose sera résolu pour que nous puissions faire ce film », a déclaré Fleury à CBC.

« Vendre l’espoir »

Au cours des 13 dernières années, Fleury dit que le travail de sa vie a été de se connecter avec des victimes de traumatismes et de raconter sa propre histoire – à travers le livre, une pièce de théâtre et un documentaire. Un film hollywoodien n’est qu’un autre moyen d’atteindre ceux qui souffrent.

« Nous avons essayé d’épuiser l’histoire d’autant de manières différentes que possible en raison du nombre de personnes qui ne cessent de venir et de nous demander: » Comment puis-je surmonter cela? «  », a-t-il déclaré.

« Personne ne vend de l’espoir dans le monde en ce moment. Personne ne vend de l’espoir et cette histoire en contient tellement. Que les gens peuvent surmonter un traumatisme parce que le traumatisme est la corde qui nous unit tous en tant qu’êtres humains. »

Lanny McDonald est montré ici soulevant la coupe Stanley en tant que membre des Flames de Calgary à Montréal le 25 mai 1989 après que l’équipe a vaincu les Canadiens. (La Presse Canadienne)

Lanny McDonald, procès Day

Ce n’est pas la première fois que Day se retrouve devant le tribunal avec un ancien collaborateur sportif de Calgary.

La star à la retraite des Flames de Calgary, Lanny McDonald, avait travaillé avec Day sur un mémoire sur sa vie et sa carrière au hockey.

McDonald, un vainqueur de la Coupe Stanley, a jusqu’à présent refusé de permettre à Day d’envoyer le manuscrit à HarperCollins conformément à un contrat signé par les trois parties.

Dans les documents judiciaires, Day dit qu’elle avait investi un an de sa vie et interrogé plus de 50 personnes pour le livre.

Mais McDonald, selon les documents judiciaires, a estimé que le livre n’était pas écrit avec sa voix et était trop dramatique et a souligné les choses pour leur « valeur controversée et choquante ».

#film #hollywoodien #sur #Theo #Fleury #est #point #mort #alors #coauteur #lautobiographie #revendique #propriété #lhistoire #vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *