Trudeau dit qu’il laissera les passeports vaccinaux nationaux aux provinces

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 39 Second

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le gouvernement fédéral travaillerait avec les provinces pour s’assurer qu’il existe une «preuve de vaccination acceptée à l’échelle internationale» pour les voyages internationaux, mais laissera les options nationales aux gouvernements provinciaux.

Les commentaires de Trudeau viennent après certaines provinces, comme Québec et Manitoba, ont annoncé des plans pour un passeport vaccinal interne. D’autres provinces, comme Alberta et Saskatchewan, ont dit qu’ils n’auraient pas de telles exigences.

Lors d’une conférence de presse mardi, on a demandé à Trudeau si le gouvernement fédéral devrait jouer un rôle pour aider à normaliser les programmes provinciaux, mais il a déclaré que son gouvernement se concentrait sur un passeport vaccinal international.

« Différentes provinces feront des choses différentes, là où le gouvernement fédéral a un rôle à jouer et là où nous cherchons, c’est en termes de certification des vaccins pour les voyages internationaux », a déclaré Trudeau.

Toute tentative d’introduire un passeport vaccinal national pourrait se heurter à la résistance de certaines provinces.

Lors d’un point de presse lundi, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a répondu « oui » lorsqu’on lui a demandé si son gouvernement réagirait si le gouvernement fédéral tentait de mettre en place un programme de passeport.

Un code QR est vu sur un téléphone intelligent dans une clinique de vaccination COVID-19 à Montréal le 13 mai 2021. Le gouvernement du Québec enverra un code QR personnalisé à tous les Québécois entièrement vaccinés, mais il reste à voir comment il sera utilisé. (Ryan Remiorz/La Presse Canadienne)

Trudeau a déclaré le mois dernier que son gouvernement travaillait sur un programme international de passeport vaccinal, mais l’idée a soulevé préoccupations concernant la vie privée.

En mai, les commissaires à la protection de la vie privée fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada ont publié une déclaration conjointe avertissant que même si les passeports vaccinaux « peuvent offrir un avantage public substantiel, il s’agit d’une atteinte aux libertés civiles qui ne devrait être prise qu’après un examen attentif ».

Préoccupations concernant le mélange des doses

En juin, le Comité consultatif national de l’immunisation a mis à jour ses directives autorisant l’utilisation interchangeable des injections d’AstraZeneca-Oxford, de Pfizer-BioNTech ou de Moderna dans certaines situations.

On a demandé à Trudeau si le gouvernement avait reçu l’assurance que les Canadiens seraient autorisés à voyager s’ils recevaient des injections de deux vaccins différents, même si d’autres pays n’avaient pas approuvé le mélange de doses.

« Nous allons travailler avec la communauté internationale pour nous assurer que les personnes entièrement vaccinées d’une manière que les Canadiens reconnaissent comme sûres et efficaces soient également reconnues dans le monde entier », a-t-il déclaré.

Trudeau a également déclaré que plusieurs Canadiens vivant à l’étranger ont reçu des vaccins non encore approuvés au Canada. Il a déclaré que le gouvernement examine quels vaccins l’Organisation mondiale de la santé a certifiés pour déterminer ceux qui pourraient prétendre à un passeport vaccinal.

Le gouvernement a déjà commencé à assouplir certaines restrictions de voyage pour les Canadiens entièrement vaccinés et les résidents permanents.

Depuis la semaine dernière, les personnes ayant reçu deux doses peuvent entrer au Canada sans subir de quarantaine.

#Trudeau #dit #quil #laissera #les #passeports #vaccinaux #nationaux #aux #provinces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *