Trudeau assiste au débat à la Chambre des communes sur les tombes non marquées d’enfants au pensionnat de la Colombie-Britannique

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 53 Second

AVERTISSEMENT : cette histoire contient des détails que certains lecteurs peuvent trouver pénibles.

Le premier ministre Justin Trudeau participera ce soir à un débat exploratoire à la Chambre des communes sur la découverte signalée des restes de plus de 200 enfants dans un ancien pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique.

La Première nation Tk’emlúps te Secwépemc a déclaré jeudi dernier que les résultats préliminaires d’une enquête sur les terrains de l’ancien pensionnat indien de Kamloops ont permis de découvrir les restes de 215 enfants.

Lundi, le chef du NPD Jagmeet Singh a demandé au Président de tenir un débat d’urgence à la Chambre des communes. Les conservateurs ont déclaré qu’ils appuieraient l’appel, mais le président Anthony Rota a rejeté la demande. La motion du député libéral Mark Geretsen visant à tenir un débat exploratoire aujourd’hui a été adoptée à l’unanimité à la Chambre.

Le débat débutera en Chambre après 18 h 30 et durera au maximum quatre heures. CBC.ca diffusera le débat en direct.

Tk’emlúps te Secwépemc Kukpi7 (chef) Rosanne Casimir a déclaré que le gouvernement fédéral devrait prendre des mesures immédiates en réponse à la découverte de restes humains.

« C’est bien beau pour le gouvernement fédéral de faire des gestes de bonne volonté et de soutien concernant la tragédie », a déclaré Casimir. « Il y a une appropriation et une responsabilité importantes à la fois envers Tk’emlúps te Secwépemc et toutes les communautés et familles qui sont affectées. Et cela doit arriver et avoir lieu.

La chef conservatrice Erin O’Toole a déclaré lundi qu’il souhaitait que le gouvernement fédéral accélère ses efforts pour traiter les parties du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation qui traitent des enfants disparus et des informations sur l’inhumation.

« L’opposition conservatrice soutiendra les efforts rapides et immédiats pour donner aux familles et aux communautés une fermeture et un temps de guérison », a-t-il déclaré.

Des enfants sont morts en grand nombre : rapport

La Commission de vérité et réconciliation (CVR), qui a publié 94 appels à l’action il y a six ans à la suite d’une longue enquête sur les pensionnats, a fait six recommandations concernant les enfants disparus et les lieux de sépulture.

Il a appelé le gouvernement fédéral à travailler avec les églises, les communautés autochtones et les anciens élèves des pensionnats « pour établir et tenir à jour un registre en ligne des cimetières des pensionnats, y compris, dans la mesure du possible, des cartes de tracé indiquant l’emplacement des enfants décédés des pensionnats ».

Le chef national de l’APN, Perry Bellegarde, a déclaré lundi qu’étant donné la preuve que des enfants sont morts en grand nombre dans les pensionnats, le gouvernement fédéral doit faire un suivi sur d’autres sites de pensionnats et travailler à « la réparation d’un énorme tort ».

Plus de 150 000 enfants des Premières Nations, métis et inuits ont été placés dans des pensionnats entre les années 1870 et 1996.

La CVR a entendu des récits émouvants et tragiques de ce qui est arrivé aux enfants autochtones dans les pensionnats avant de publier son rapport monumental de 2015. De nombreux enfants ont été agressés physiquement et sexuellement dans les écoles.

Au moins 4 100 enfants sont morts alors qu’ils fréquentaient ces écoles. L’ancien sénateur Murray Sinclair, qui a présidé la CVR, a déclaré qu’il pensait que le nombre de morts pourrait être beaucoup plus élevé en raison des mauvais dossiers d’inhumation des écoles.

#Trudeau #assiste #débat #Chambre #des #communes #sur #les #tombes #marquées #denfants #pensionnat #ColombieBritannique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *