StatsCan se dit prêt à mener un recensement malgré la résurgence de la pandémie

Vues: 12
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 4 Second

L’agence nationale des statistiques du Canada se dit prête à mener le recensement de 2021 le mois prochain malgré les inquiétudes quant à l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les mois à venir.

Le directeur général du recensement, Geoff Bowlby, a déclaré à CBC News que le fait que plusieurs provinces resserrent les restrictions de santé publique en réponse à l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 ne changera pas l’approche de Statistique Canada.

« Nous avons planifié cette réalité. Nous avons prévu dès le début d’opérer dans les limites d’une pandémie … avant que les vaccinations ne soient généralisées et avant que la pandémie ne prenne le virage », a déclaré Bowlby.

«C’est pourquoi nous avons mis en place des protocoles sûrs – pas de visites à l’intérieur de la maison, des masques, limiter le nombre de visites à la porte en utilisant davantage Internet, en utilisant davantage … les appels téléphoniques.»

L’agence dit qu’elle a mis en place un plan pour recensement « sans contact » pour protéger la santé et la sécurité du personnel du recensement et des participants. Tous les membres du personnel qui recueillent les informations du recensement en personne doivent suivre les directives de santé publique pertinentes en observant les distances physiques, en restant à l’extérieur et en utilisant un équipement de protection individuelle.

Le jour du recensement est le 11 mai

À compter du 3 mai, les Canadiens recevront par la poste des documents de Statistique Canada contenant des instructions sur la façon de remplir les questionnaires longs et abrégés. L’agence a déclaré qu’elle s’attend à ce que neuf ménages sur 10 complètent le recensement en ligne ou par téléphone – le même pourcentage qu’en 2016.

Les 10% restants seront d’abord contactés par téléphone pour leur rappeler de remplir les formulaires. Ceux qui ne répondent pas à l’enquête après avoir été contactés par téléphone peuvent recevoir une visite en personne d’un agent recenseur à partir de la fin mai ou juin. Cet enquêteur aura pour instructions strictes de porter un masque, de rester à deux mètres de distance et de ne mener des interviews qu’à l’extérieur.

«Nos responsables de la santé et de la sécurité qui travaillent avec les autorités de santé publique disent que c’est toujours la voie à suivre sûre», a déclaré Bowlby.

Le recensement recueille des informations démographiques sur la population canadienne. Les données sont ensuite utilisées par les gouvernements, les entreprises, les associations, les organismes communautaires et autres pour la recherche et pour prendre des décisions fondées sur des données probantes aux niveaux municipal, provincial et fédéral.

Le jour du recensement est le 11 mai de cette année.

Une route de glace hivernale en 2015 près de Shoal Lake, au Manitoba. Selon Statistique Canada, il enverra plus d’agents recenseurs que jamais pour enquêter sur les gens des communautés autochtones du nord du Canada. (John Woods / La Presse canadienne)

Statistique Canada a déjà embauché 900 superviseurs et prévoit de recruter environ 31 000 employés sur le terrain pour faire du porte-à-porte.

L’agence a déclaré qu’elle embaucherait un nombre record d’agents recenseurs locaux pour enquêter sur les populations autochtones du nord du Canada.

Préoccupations concernant le faible taux de réponse

Bowlby a déclaré qu’il craignait que les circonstances uniques de la pandémie ne conduisent à un faible taux de réponse. Il a déclaré que l’objectif était d’égaler le taux de réponse de 2016 de 98,3%, et que moins de 98% pourrait compromettre la qualité des données.

«Nous avons des moyens de compenser cela pendant que nous traitons les données… Mais il y a une limite à ces techniques et nous devons nous assurer que ces données sont de haute qualité», a déclaré Bowlby.

«Les données du recensement sont si importantes pour être utilisées pour d’importants transferts financiers entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux. Elles sont maintenant utilisées pour les campagnes de vaccination, afin que nous sachions où envoyer les vaccins et comment nous pouvons suivre le succès. du programme de vaccination. « 

Pour la première fois, le recensement de cette année comprend des questions pour dénombrer les Canadiens transgenres, les anciens combattants, le personnel militaire actif, les personnes qui ont des droits linguistiques minoritaires, les Inuits inscrits dans des revendications territoriales et les membres de groupes métis. Il comprend également de nouvelles questions visant à savoir comment les gens se rendent au travail en transport en commun et pourquoi les Canadiens travaillent à temps partiel ou de façon saisonnière.

Bowlby a déclaré que certaines des données collectées cette année donneront une indication de la façon dont la pandémie a remodelé la société et transformé le comportement individuel.

«Toutes ces informations fourniront un portrait vraiment riche du Canada lorsque nous le publierons en février 2022, lorsque les premières estimations du recensement seront publiées», a déclaré Bowlby.

« Il y aura plus de données disponibles pour les Canadiens que jamais auparavant. »

#StatsCan #dit #prêt #mener #recensement #malgré #résurgence #pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *