Les experts se demandent si les Canucks peuvent terminer la saison après l’épidémie de COVID-19

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 46 Second

La LNH dit qu’elle espère que les Canucks de Vancouver pourront terminer un calendrier de 56 matchs même si 25 membres de l’équipe ont été testés positifs pour une variante de COVID-19, mais certains experts se demandent si cela est possible.

Les Canucks ont publié un communiqué mercredi disant que 21 joueurs, dont trois dans l’équipe de taxis, plus quatre membres du personnel, « ont été testés positifs et l’infection à la source est confirmée comme une variante. » Quelle variante n’a pas été confirmée.

Mardi, alors que les Canucks comptaient 18 joueurs sur la liste du protocole COVID-19, un porte-parole de la LNH a déclaré qu ‘ »une saison de 56 matchs est toujours au centre des préoccupations », mais si nécessaire, la ligue dispose d’une certaine flexibilité pour planifier l’ouverture des séries éliminatoires. Interrogé mercredi si quelque chose avait changé suite à l’annonce des Canucks, le porte-parole a déclaré: «Ma réponse est la même qu’hier.

Un agent de la LNH a déclaré qu’il n’avait rien entendu sur les plans d’annulation des matchs.

« Jusqu’à présent, il semble qu’ils iront de l’avant en fonction de ce que j’entends », a déclaré l’agent.

REGARDER | Les inquiétudes s’intensifient au milieu de l’épidémie croissante des Canucks:

Vingt-cinq membres de l’organisation des Canucks de Vancouver ont été testés positifs pour une variante du COVID-19 et cela a remis en question le reste de la saison de l’équipe. 1:55

Le Dr Zain Chagla, spécialiste des maladies infectieuses pour St. Joseph’s Healthcare à Hamilton, a déclaré que des études ont montré que les personnes touchées par les différentes variantes « se rétabliront au rythme », mais en fonction de la gravité du virus – les joueurs professionnels peuvent avoir besoin de plus de temps pour retrouvez leur conditionnement.

« Ils peuvent être sortis de la quarantaine dans 10 jours, mais beaucoup de joueurs peuvent ne pas revenir après avoir été jugés clairs », a-t-il déclaré. « Ils auront peut-être besoin de quelques semaines pour revenir à la normale au hockey. »

La situation des Canucks est compliquée car de nombreux joueurs ont contracté le virus.

« Si vous avez une épidémie de cinq ou six [players] vous pouvez combler les lacunes, vous pouvez attendre que certains de vos joueurs se conditionnent correctement », a déclaré Chagla.« À 21 joueurs, ce sont 21 joueurs différents qui doivent se conditionner correctement, c’est 21 joueurs qui doivent se remettre en forme, sur leur COVID et guérir. « 

La guérison du virus est différente de la réadaptation après une blessure sportive.

« [A] il semble que beaucoup de ces gars étaient au lit à la maison « , a déclaré Chagla. » Vous perdez de la masse musculaire; vous perdez cette forme d’élite. « 

REGARDER | Les Canucks de Vancouver mis à l’écart par COVID-19:

Les Canucks de Vancouver ont annulé plusieurs matchs à venir après qu’une épidémie de COVID-19 ait frappé au moins la moitié de la liste de l’équipe. 1:59

Lorsque le premier joueur des Canuck a été testé positif la semaine dernière, les quatre prochains matchs de Vancouver ont été reportés. Les Canucks devaient revenir jouer jeudi à Calgary contre les Flames. Le site Web des Canucks indique maintenant que ce match et un autre samedi à Calgary ont été reportés.

La saison de la LNH devait initialement se terminer le 8 mai, mais a déjà été prolongée jusqu’au 11 mai pour permettre des matchs précédemment reportés.

Les Canucks ont 19 matchs de saison régulière à jouer.

Le coût des affaires

Corey Hirsch, un ancien gardien de but de la LNH qui est maintenant membre de l’équipe de radiodiffusion des Canucks, s’inquiète de la pression physique imposée aux joueurs s’ils sont censés jouer leurs matchs restants dans un court laps de temps après avoir vaincu le virus.

« Vous parlez de toute l’équipe », a-t-il déclaré. « Vous ne parlez pas seulement d’un gars. Ma question serait de savoir s’ils risquent de se blesser en raison de leur forme physique. »

Moshe Lander, maître de conférences en économie du sport, du jeu et du jeu à l’Université Concordia à Montréal, a déclaré que la situation des Canucks est le résultat du fait que la LNH «n’a pas bougé pendant une saison».

« La LNH a accepté que ce soit le coût des affaires », a déclaré Lander.

Retarder le début des éliminatoires crée des problèmes pour les équipes des trois autres divisions, a déclaré Lander. La ligue ne voudra pas non plus que les séries éliminatoires se prolongent jusqu’à la fin juillet en raison des Jeux d’été de Tokyo.

Les séries éliminatoires de l’année dernière, qui comprenaient une ronde de play-in, ont débuté le 1er août et se sont terminées le 28 septembre.

Lander prédit que Vancouver pourrait ne jouer que 50 matchs, ce qui aura un impact sur d’autres équipes de la division Nord de la LNH.

« Un tas de matchs de Canuck vont être annulés, pas inventés », a-t-il dit. « Vous annulez des matchs contre les Oilers ou les Canadiens, ou [other teams] qui sont liés aux séries éliminatoires, donc leur système de classement va être perturbé.

« La LNH a mis en place des protocoles pour déterminer les bris d’égalité. Je suppose que ce sera simplement le meilleur pourcentage de victoires. Tout le monde a joué suffisamment de matchs à ce stade pour que vous ayez une taille d’échantillon suffisamment raisonnable pour savoir qui [the playoff teams] sommes. »

Même avant que le virus ne frappe, Vancouver a dû faire face à une bataille difficile pour se qualifier pour les séries éliminatoires.

À l’approche de mercredi soir, les Canucks (16-18-3) ont suivi Montréal de huit points pour la dernière place en séries éliminatoires dans la division Nord.

#Les #experts #demandent #les #Canucks #peuvent #terminer #saison #après #lépidémie #COVID19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *