Les dirigeants du G7 s’apprêtent à se mettre d’accord sur un plan pour écourter les futures pandémies

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 17 Second

Dimanche, les dirigeants du G7 devraient s’engager à mettre en œuvre une série de mesures pour garantir qu’une pandémie mondiale comme COVID-19 ne se reproduise plus.

La déclaration de Carbis Bay – du nom de la communauté anglaise du sud qui a accueilli le sommet – a été dirigée par le Premier ministre britannique Boris Johnson. L’initiative a reçu samedi un avis favorable de la part de hauts responsables de l’Organisation mondiale de la santé, qui ont averti que la communauté internationale devait encore trouver un moyen de sortir de la crise actuelle.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a réitéré aux dirigeants des principaux pays industrialisés du monde que l’agence de santé s’était fixé pour objectif de vacciner pleinement 70 % de la population mondiale d’ici la même période l’année prochaine.

« C’est absolument vrai, nous avons besoin de plus gros, mieux, plus vite pour l’avenir, et nous devrions être très ambitieux comme vous l’avez proposé », a déclaré Tedros lors d’un briefing technique vidéo samedi soir. « En plus de préparer l’avenir, la question que chaque personne sur terre se pose est de savoir comment et quand allons-nous mettre fin à cette pandémie. »

La proposition de l’OMS exigera la fabrication et l’administration de 11 milliards de doses de vaccins COVID-19 d’ici la mi-2022.

« Nous sommes la course de nos vies, mais ce n’est pas une course juste. La plupart des pays n’ont pas quitté la ligne de départ », a déclaré Tedros.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, photographié en mai, a exhorté les dirigeants du G7 à renforcer leurs engagements pour aider les pays en développement à accéder aux vaccins contre le COVID-19. (Laurent Gillieron/Reuters)

Le Canada va faire un don ou payer pour 100 millions de clichés

À la clôture du sommet du G7 dimanche, les dirigeants devraient expliquer comment leur engagement de faire don d’un milliard de doses de vaccins aux pays en développement sera réalisé.

Cette annonce comprendra des détails sur la façon dont le Canada prévoit d’atteindre son objectif de donner ou de payer pour 100 millions de vaccins – un chiffre auquel le gouvernement libéral s’est discrètement engagé au début du sommet.

Les dirigeants du G7 ont été rejoints dans leurs discussions sur la santé mondiale par leurs homologues de Corée du Sud, d’Afrique du Sud, d’Australie et d’Inde, ainsi que par le secrétaire général des Nations Unies.

La déclaration sur la pandémie que les dirigeants devraient signer définit une série d’engagements concrets, notamment l’objectif de réduire le temps de développement des futurs vaccins à moins de 100 jours.

Parmi les autres promesses figure un engagement à renforcer les réseaux mondiaux de surveillance et le séquençage génomique.

#Les #dirigeants #sapprêtent #mettre #daccord #sur #plan #pour #écourter #les #futures #pandémies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *