Le TSX dépasse les 20 000 pour la première fois alors que le huard et le pétrole atteignent des sommets pluriannuels

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 27 Second

L’indice de référence de la Bourse de Toronto a dépassé le niveau des 20 000 points pour la première fois cette semaine, alimenté par la hausse des prix du pétrole et davantage de signes indiquant qu’un fort rebond économique des profondeurs de la pandémie de COVID-19 est à venir.

L’indice composite S&P/TSX a gagné 32 points à 20 008 vers midi. Il a d’abord dépassé le niveau des 20 000 points mardi avant de perdre du terrain dans l’après-midi, mais le principal indice boursier canadien est revenu dans le vert mercredi sur un regain d’optimisme

Le rallye était généralisé, car les sociétés financières, les fabricants, les entreprises technologiques et le secteur de l’énergie étaient presque uniformément plus élevés.

Une bataille de prise de contrôle dans l’industrie canadienne des pipelines a ajouté à la dynamique d’achat, alors que Pembina Pipeline Corp. et Brookfield Infrastructure Partners en lice pour acheter Inter Pipeline dans une bataille à trois valorisant actuellement l’entreprise cible à plus de 8 milliards de dollars.

À 20 000, le TSX a maintenant gagné plus de 78 % par rapport au creux de 11 228 auquel il a clôturé le 23 mars 2020.

Les actions des sociétés pétrolières ont augmenté alors que le prix du pétrole a atteint son plus haut niveau depuis octobre 2018, avec un baril de référence du brut nord-américain connu sous le nom de West Texas Intermediate changeant de mains à plus de 68 $ US le baril.

Le pétrole est plus élevé en raison des attentes selon lesquelles l’économie mondiale redémarre lentement après le marasme de la pandémie de COVID-19. Si les économies se développent, elles ont besoin de plus d’énergie, ce qui fait monter le prix du pétrole.

Le pétrole était plus élevé malgré le cartel pétrolier connu sous le nom d’OPEP qui a annoncé mardi qu’il libérerait plus de barils sur le marché – 2,1 millions de barils de plus par jour, pour être exact, à partir du mois prochain.

Mais le prix a augmenté parce que ces barils seront facilement absorbés. « La croissance de la demande dépasse les gains de l’offre même en tenant compte des augmentations de production convenues de l’OPEP+ mois par mois », a déclaré Ann-Louise Hittle, stratège pétrolière à la société de recherche énergétique Wood MacKenzie.

Edward Moya, stratège de la société de change Oanda, a déclaré que « les prix du pétrole semblaient destinés à continuer à grimper ».

Les actions énergétiques canadiennes, dont Suncor, Crescent Point, Baytex et Canadian Natural Resources, ont toutes augmenté en raison de la montée en flèche du pétrole

Le dollar canadien a également été soutenu par la force du pétrole, le huard changeant de mains à plus de 83 cents américains, un niveau qu’il a oscillé au-dessus et au-dessous ce mois-ci. Avant mai, le huard n’avait pas dépassé les 83 cents américains depuis 2015.

#TSX #dépasse #les #pour #première #fois #alors #huard #pétrole #atteignent #des #sommets #pluriannuels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *