Le «capitalisme arc-en-ciel» est indulgent, pur et simple, mais il peut toujours aider à conduire le changement social

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 52 Second

Cette chronique est une opinion d’Aimee Langer, candidate à la maîtrise en politique publique à la School of Public Policy de l’Université de Calgary. Pour plus d’informations sur Section Opinion de CBC, veuillez consulter le FAQ.

Le mois de la fierté de cette année commence avec un ensemble Lego.

Le mois de la fierté est célébré chaque année en l’honneur du Émeutes de Stonewall Inn qui a eu lieu en juin 1969, ainsi que la démonstrations annuelles qui a suivi dans diverses villes aux États-Unis et finalement dans le monde. La fierté nous rappelle la violence endurée, les progrès accomplis et les épreuves à venir.

Aujourd’hui – le début du mois de la fierté au Canada – Lego sort un ensemble sur le thème LGBTQ+ de 346 morceaux intitulé Tout le monde est génial, un clin d’œil clair à la chanson extrêmement populaire écrite pour le 2014 Lego Film (ce qui a sans aucun doute traumatisé de nombreux parents, enseignants et soignants après la sortie du film, en raison du nombre d’enfants qui le chantaient sans arrêt – dépassé seulement par bébé requin).

C’est l’un des signes de la façon dont le 1er juin est devenu le début d’une attaque marketing sur le thème de l’arc-en-ciel de tous les coins du système capitaliste. Des entreprises de tous types et de toutes tailles utilisent le mois de la fierté pour commercialiser des consommables sur le thème de la fierté, décorer leurs magasins avec des insignes arc-en-ciel et marteler les clients avec des slogans ternes – pour tout emballer après le 30 juin.

Ce phénomène est connu dans la communauté queer sous le nom de « capitalisme arc-en-ciel ». C’est flatteur, pur et simple.

Chaque année, le capitalisme arc-en-ciel se heurte à une gamme de réponses, du dédain pur et simple aux acclamations enthousiastes. Les deux camps qui tendent à se former autour de ce phénomène représentent une sorte de paradoxe « la poule ou l’œuf ».

Un camp soutient que les entreprises utilisent simplement l’existence et l’exploitation queer à des fins lucratives, souvent sans aucune forme de soutien pour la communauté queer.

Ce faisant, disent-ils, ces entreprises perpétuent l’inégalité et l’oppression. La façon dont diverses identités se croisent déterminera le type et le degré d’inégalité et d’oppression qu’elles subissent dans leurs propres communautés individuelles ainsi que dans la société en général, et pour beaucoup, le capitalisme a été le vecteur de politiques néfastes, notamment néocolonialisme, embourgeoisement, et soutenir les institutions suprémacistes blanches.

Un drapeau arc-en-ciel est vu à Toronto pendant le mois de la fierté. Les opinions sur le «capitalisme arc-en-ciel» et les initiatives marketing du Mois de la fierté sont mitigées, écrit Aimee Langer. (Eduardo Lima/Presse canadienne)

Le deuxième camp reconnaît que, bien que profiter de l’existence ouverte des peuples queer n’est pas idéal, c’est inévitable ; tout le monde a besoin d’acheter des choses, y compris les homosexuels. De nombreuses personnes LGBTQ+ rencontrent des obstacles à une pleine participation économique en raison d’une discrimination à l’embauche ou d’environnements de travail hostiles, les laissant représentés de manière disproportionnée dans les catégories à faible revenu. Être pointilleux quant à savoir si les entreprises sont réellement engagées dans le bien-être LGBTQ+ laisse encore moins d’options.

Ce camp soutient également que la représentation explicite, telle que la signalisation arc-en-ciel qui envahit les vitrines pendant le mois de la fierté, peut être encourageante, même si elle est superficielle. Au minimum, il signale l’acceptation. Si vous devez dépenser votre argent quelque part, pourquoi pas à un endroit qui dit «Nous vous soutenons»?

Le premier camp perçoit le phénomène du capitalisme arc-en-ciel comme un reflet intéressé de l’acceptation et de la normalisation du public qui se sont accumulées au fil des décennies d’activisme. Le second le considère comme une force de propagation pour cette acceptation et cette normalisation, uniquement pour la représentation explicite qui se produit sur un mois entier.

Alors… qu’est-ce qui est arrivé en premier ? La poule ou l’oeuf? Acceptation ou exploitation ?

Un peu comme quoi les physiciens quantiques croient, la vérité est probable que les deux sont vrais simultanément. Vous pouvez être frustré par le proxénétisme irresponsable et malhonnête, tout en reconnaissant l’inévitabilité de la participation capitaliste.

Et c’est le bon endroit pour le changement.

Un vrai changement nécessite que les entreprises fassent leur proxénétisme de bonne foi. Cela signifie un engagement, un soutien et des politiques conséquents non seulement pendant le Mois de la fierté, mais tout au long de l’année.

Cela signifie également que nous, queer et hétérosexuels, devons exiger que le proxénétisme soit fait de bonne foi. Cela peut inclure de faire pression sur les entreprises pour qu’elles adoptent réellement un changement significatif en:

  • Exiger des politiques sur le lieu de travail pour développer des environnements de travail inclusifs ;
  • Embaucher des personnes LGBTQ + à tous les niveaux, y compris à des postes de haut niveau dans l’entreprise;
  • Planifier et organiser des événements communautaires qui font la promotion des intérêts, des arts et des entreprises LGBTQ+ ;
  • Créer des initiatives de partenariat et de mentorat avec des entreprises queer ;
  • Offrir des stages dans les universités et les écoles secondaires ;
  • Et la création de programmes de subventions en capital pour les entrepreneurs queer.

Il existe un million de façons pour les entreprises de s’engager sincèrement avec les personnes et les communautés queer tout au long de l’année, ce qui aidera notre communauté à devenir plus normalisée et acceptée. et continuez à dépenser notre argent.

Et tant de façons dont nous pouvons tous aider à encourager cet engagement.

Pour ma part, je vais probablement acheter cet ensemble Lego. Mais je vais aussi faire un don de 50 $ à la Fondation pour l’éducation queer pour soutenir leur mission de créer des espaces inclusifs et intersectionnels.


#capitalisme #arcenciel #est #indulgent #pur #simple #mais #peut #toujours #aider #conduire #changement #social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *