Le Canada ordonne des mesures de sécurité ferroviaire pour réduire les risques d’incendies de forêt

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 24 Second

Le Canada a ordonné dimanche des restrictions de transport ferroviaire pour les zones où il existe un risque élevé d’incendie de forêt en Colombie-Britannique et à l’échelle nationale après qu’un incendie a anéanti la ville de Lytton en Colombie-Britannique et tué deux personnes plus tôt ce mois-ci.

L’ordonnance obligera les chemins de fer nationaux du Canada et le chemin de fer Canadien Pacifique à prendre un certain nombre de précautions pour se protéger contre les incendies de forêt, notamment en réduisant la vitesse des trains, a déclaré Transports Canada dans un communiqué.

Le ministre des Transports Omar Alghabra a ordonné vendredi un arrêt de 48 heures du transport ferroviaire dans certaines parties de la Colombie-Britannique, qui a expiré samedi à minuit. Les nouvelles restrictions sont entrées en vigueur dimanche matin et resteront en vigueur jusqu’au 31 octobre.

L’arrêté « mettra en place des mesures provisoires pendant que le département travaillera avec les compagnies ferroviaires pour intégrer ces mesures de réduction des risques d’incendie de manière permanente », a indiqué le département.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a annoncé vendredi qu’il déployait des équipes d’enquêteurs pour voir si les trains de marchandises étaient potentiellement responsables du déclenchement de deux incendies, dont celui qui a ravagé Lytton.

L’incendie de Lytton a éclaté après que la ville a battu le record de chaleur du Canada vieux de plus de 80 ans avec une température de 49,6 °C. Il y a maintenant 297 incendies de forêt en Colombie-Britannique, soit une augmentation de 97 en deux jours, selon les données officielles.

L’arrêté énonçait également des mesures de sécurité localisées pour les opérations entre Kamloops et Boston Bar ou entre Kamloops et North Bend sur les voies de branchement Thompson et Ashcroft.

Dans les régions de la province confrontées à des risques d’incendie extrêmes, le CN et le CP doivent assurer au moins 10 patrouilles de détection d’incendie, retirer les matériaux combustibles des voies et demander aux conducteurs de signaler les incendies qu’ils repèrent, entre autres mesures.

À l’échelle nationale, les trains devront circuler à vitesse réduite en cas de risque d’incendie extrême et lorsque la température extérieure est élevée. Le CN et le CP devront également élaborer un plan d’atténuation des risques d’incendie et consulter les communautés autochtones au sujet des risques d’incendie.

En vertu de l’arrêté ministériel, les deux entreprises doivent veiller à réduire les vitesses le long des voies ferrées de classe 1, les plus grandes du pays, dès que les températures atteignent 30 °C et plus.

Les feux de forêt qui ont ravagé la Colombie-Britannique ont endommagé des voies ferrées et fait tourner au ralenti des milliers de wagons la semaine dernière. Cela a entraîné un arriéré d’expéditions de fret entrant et sortant du port de Vancouver, qui commence lentement à se résorber.

#Canada #ordonne #des #mesures #sécurité #ferroviaire #pour #réduire #les #risques #dincendies #forêt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *