La santé publique de Toronto fermera toutes les écoles à partir de mercredi alors que les cas de COVID-19 augmentaient

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 19 Second

L’agence de santé publique de Toronto obligera toutes les écoles à fermer mercredi et à faire apprendre à distance aux élèves, a-t-elle annoncé mardi.

Le Toronto Public Health (TPH) a déclaré dans un communiqué que l’arrêt était nécessaire pour inverser une vague de nouvelles infections au COVID-19 – la ville a signalé 955 nouveaux cas plus tôt dans la journée.

Les garderies attachées aux écoles seront autorisées à ouvrir mais ne pourront pas accueillir les étudiants dont les classes ont été fermées en vertu de l’ordonnance, a déclaré TPH.

La fermeture signifie que plus de 300 000 élèves, y compris ceux qui fréquentent des écoles privées ou indépendantes, reprendront leur apprentissage à domicile exclusivement.

« La propagation du COVID-19 n’a jamais été aussi grande à Toronto, avec des variantes préoccupantes augmentant à la fois le risque de transmission et le risque de maladie grave ou de décès », indique le communiqué.

TPH utilise une ordonnance en vertu de l’article 22 – qui permet au médecin hygiéniste de la ville de renforcer les règles au-delà de ce que la province a mis en place – pour fermer les écoles à l’apprentissage en classe du 7 au 18 avril, une période qui comprendra le mois d’avril. Pause. Cela pourrait être prolongé si la situation ne s’améliore pas, a noté TPH.

REGARDER | Le fonctionnaire veut que les enseignants soient vaccinés plus tôt:

Le directeur de l’éducation du TCDSB, Brendan Browne, a déclaré à Power & Politics qu’il souhaitait que les enseignants soient vaccinés avant juin, car le meilleur médecin de Toronto ordonne la fermeture de l’apprentissage en personne dans la ville. 6:01

Le gouvernement de l’Ontario a permis aux écoles de rester ouvertes malgré l’utilisation d’un «frein d’urgence» à l’échelle de la province pour faire face à la troisième vague de la pandémie.

Le maire de Toronto, John Tory, a déclaré qu’il avait demandé une journée supplémentaire pour donner aux parents le temps de se préparer, mais le Dr Eileen de Villa, médecin hygiéniste de la ville, a déclaré que la fermeture était nécessaire immédiatement.

«Je la soutiens dans toute action qu’elle estime nécessaire pour assurer la sécurité des gens, en particulier de nos enfants, pendant cette pandémie», a déclaré Tory dans un courriel.

D’autres ont également réagi rapidement.

« Nous comprenons que ce ne sont peut-être pas les nouvelles espérées par les familles, en particulier compte tenu de l’annonce récente de la province, mais reconnaissons le besoin critique de prendre des mesures comme indiqué par TPH pour limiter la propagation du COVID-19 et de ses variantes préoccupantes », a déclaré Shazia Vlahos , porte-parole du Toronto Catholic District School Board, dans une déclaration à CBC Toronto.

La décision intervient un jour après que la région voisine de Peel a choisi de fermer ses écoles lundi.

La province maintient que les écoles sont sûres

Caitlin Clark, porte-parole du ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a déclaré que le gouvernement provincial croit que les écoles sont sûres et ne sont pas des sources de transmission.

«Les données montrent que les écoles sont restées en sécurité pendant cette pandémie, comme l’ont confirmé le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario et les médecins hygiénistes locaux», a déclaré Clark dans le courriel.

« Nous sommes fermement convaincus que les écoles devraient être ouvertes à l’apprentissage en classe, car elles sont essentielles à la santé mentale des élèves et sécuritaires, comme l’ont confirmé les principaux chefs de file de la médecine en Ontario. »

Le ministère de l’Éducation de l’Ontario a signalé mardi 236 cas liés à l’école dans toute la province, dont 207 élèves et 29 membres du personnel. Environ 22% des écoles ont actuellement au moins un cas signalé, tandis que 83 écoles, soit 1,7% des 4 828 écoles publiques de l’Ontario, sont fermées en raison du COVID-19.

La Coalition pour la santé des enfants, qui comprend des experts d’un certain nombre d’hôpitaux pour enfants de l’Ontario, a publié une lettre ouverte disant que les écoles devraient être la dernière chose à fermer pendant la pandémie et que leur fermeture nuirait aux enfants à risque.

« Mettre fin à l’apprentissage en personne ne devrait être fait qu’en dernier recours et sera inefficace s’il n’est pas accompagné d’autres mesures plus strictes qui incluent des choses comme… des congés de maladie payés pour les travailleurs essentiels, la fermeture des commerces de détail personnel pour travailler à domicile », indique la lettre.

« Collectivement, nous avons laissé tomber nos enfants. »

Vous pouvez lire la lettre complète via le tweet ci-dessous.

Pendant ce temps, Le premier ministre Doug Ford a laissé entendre que de nouvelles restrictions pourraient être prévues mercredi après avoir sonné l’alarme sur la foule dans les centres commerciaux – ce que la politique de son gouvernement permet actuellement.



#santé #publique #Toronto #fermera #toutes #les #écoles #partir #mercredi #alors #les #cas #COVID19 #augmentaient

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *