Keystone XL est mort et les Albertains doivent payer 1,3 milliard de dollars

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 52 Second

Le coût final pour les Albertains du pipeline Keystone XL sera d’environ 1,3 milliard de dollars, car le gouvernement provincial et TC Energy ont annoncé la fin officielle du projet mercredi.

« Nous avons investi dans Keystone XL en raison des avantages économiques à long terme qu’il aurait procurés aux Albertains et aux Canadiens », a déclaré la ministre de l’Énergie, Sonya Savage, dans un communiqué.

Le gouvernement de l’Alberta a accepté l’an dernier d’investir environ 1,5 milliard de dollars en capitaux propres dans le projet, ainsi que des milliards de plus en garanties de prêts afin de faire avancer le pipeline.

Par conséquent, la partie canadienne du projet était en construction depuis plusieurs mois avec environ 1 000 travailleurs dans le sud-est de l’Alberta.

S’il était achevé, le pipeline de 1 897 kilomètres, annoncé pour la première fois en 2005, aurait transporté 830 000 barils de brut par jour des sables bitumineux de Hardisty, en Alberta, au Nebraska. Il se connecterait ensuite avec le Keystone d’origine qui dessert les raffineries américaines de la côte du Golfe.

Le président américain Joe Biden a signé ses premiers décrets le 20 janvier, dont un annulant le permis de Keystone XL. (Evan Vucci/The Associated Press)

Permis annulé

Cet investissement s’est volatilisé lorsque l’administration Biden aux États-Unis a annulé le permis du projet le premier jour de son mandat.

TC Energy et la province ont déclaré qu’ils examineraient leurs options à la suite de l’annulation, mais TC Energy a déclaré que le prolongement du pipeline était officiellement mort mercredi.

La société a déclaré dans un communiqué de presse qu’elle continuerait de se coordonner avec les organismes de réglementation, les parties prenantes et les groupes autochtones pour respecter ses engagements environnementaux et réglementaires et assurer une fin et une sortie en toute sécurité du projet.

Auparavant, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, avait déclaré que le gouvernement travaillerait avec TC Energy pour « utiliser toutes les voies légales disponibles pour protéger son intérêt dans le projet ».

Mercredi, Kenney a déclaré que l’Alberta continuerait de travailler avec ses partenaires américains pour s’assurer que la province est équipée pour répondre à la demande énergétique des États-Unis.

« Nous restons déçus et frustrés par les circonstances entourant le projet Keystone XL, y compris l’annulation du permis présidentiel pour le passage frontalier du pipeline », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dans un communiqué, l’opposition néo-démocrate de l’Alberta a demandé au premier ministre de divulguer l’intégralité du contenu de l’accord sur le pipeline.

« La perte d’aujourd’hui est un autre exemple de la façon dont Jason Kenney a échoué dans notre secteur de l’énergie. De sa salle de guerre embarrassante à son enquête en retard et sur le budget excessif, il n’a pas réussi à créer des emplois », a déclaré Kathleen Ganley, députée de Calgary-Mountain View et critique de l’énergie du NPD dans La version.

« Maintenant, sa mauvaise gestion et son incompétence totale dans ce dossier ont coûté aux habitants de l’Alberta au nord de 1 milliard de dollars. »

Les écologistes qui s’étaient battus contre le projet depuis son annonce en 2008 ont décrit son annulation comme un « moment historique » dans l’effort de limiter l’utilisation de combustibles fossiles qui contribuent au changement climatique.

« Bon débarras de Keystone XL », a déclaré Jared Margolis du Center for Biological Diversity, l’un des nombreux groupes environnementaux qui ont intenté une action en justice pour l’arrêter.

#Keystone #est #mort #les #Albertains #doivent #payer #milliard #dollars

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *