Il existe un guide de ressources pour cela: un lycéen crée une liste pour aider les parents de l’Alberta

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 54 Second

Lorsque le professeur de musique africaine Garth Prinsonsky a déménagé de Namibie à Edmonton en 2008, il n’a pas été facile de trouver les ressources dont il avait besoin pour rencontrer d’autres personnes d’Afrique australe.

Et quand lui et sa femme ont eu leurs enfants, il a cherché des ressources locales pour les exposer à l’histoire et à la culture des Noirs.

«J’ai fini par les trouver, mais il m’a fallu beaucoup de temps pour les trouver par moi-même», a-t-il déclaré.

Son expérience est exactement le genre de chose que le lycéen d’Edmonton Anjola Oyelami essaie de changer.

L’élève de l’école secondaire Archbishop MacDonald, 16 ans, a créé le Black Parent Resource Guide, un document PDF de 24 pages qui répertorie les services pour aider à améliorer le bien-être des enfants noirs en Alberta, y compris la santé, le soutien culturel, les fournisseurs de services dirigés par les Noirs et les activités parascolaires.

«Il y a en fait beaucoup plus de ressources que je ne le pensais qui pourraient être utiles aux parents noirs ou à tous les parents en général», a déclaré Oyelami dans une interview diffusée sur CBC Edmonton. Radio active mardi.

Radio active8 h 50Un guide de ressources aide les parents noirs

Une lycéenne locale reçoit un A-plus des parents après avoir créé un guide de ressources pour les parents noirs de l’Alberta. Le journaliste de Radio Active, Thandiwe Konguavi, parle de ce qui a poussé l’adolescent d’Edmonton à dresser la liste. 8 h 50

Oyelami, qui a créé le guide en tant qu’assistant de recherche dans le cadre du programme de mentorat et de leadership pour les jeunes noirs de l’Université de l’Alberta, a interrogé les parents sur les ressources dont ils avaient besoin pour aider leur famille à s’établir en Alberta.

«J’ai appris à quel point il pouvait être difficile de venir dans un nouveau pays et de ne connaître personne», a-t-elle déclaré. « Et comme ça peut être dur pour une famille. »

Prinsonsky a travaillé avec de nombreuses organisations figurant sur la liste en tant que musicien, enseignant et parent.

«C’est utile pour les nouveaux arrivants, mais je pense que pour ceux d’entre nous qui sont ici depuis une décennie ou plus ou même plus, je pense que c’est toujours utile», a-t-il déclaré.

Discrimination, intimidation

Une recherche menée en 2016 et 2017 par l’un des mentors d’Oyelami dans le programme, le professeur agrégé de l’Université de l’Alberta Bukola Salami et des membres du programme de recherche sur les politiques et pratiques en matière de santé et d’immigration de l’université, a révélé que les défis auxquels les parents noirs étaient confrontés pour accéder aux services avaient un impact sur la santé des enfants africains. en Alberta.

Les chercheurs ont interrogé 75 parents noirs et dirigeants communautaires, a déclaré Salami.

« Une chose qui a été souvent mentionnée par les parents africains et noirs était la manière dont les enfants étaient traités dans le système scolaire », a déclaré Salami. « On leur dit de se lancer dans des métiers moins qualifiés plutôt que dans des métiers plus qualifiés. Et aussi le harcèlement des enfants noirs et africains dans le système scolaire. »

Bien que le guide comprenne des services juridiques et des soutiens mentaux et émotionnels tels que des séances de counseling en une seule séance et des lignes de détresse, Salami espère élargir le guide à l’avenir pour mieux aborder les problèmes de discrimination institutionnelle contre les enfants noirs.

Pendant ce temps, la première édition du guide reçoit un A-plus des organisations communautaires et des parents, a déclaré Salami.

«Les gens sont toujours surpris quand je dis que c’est un élève du secondaire de 11e année qui m’a aidé à le développer», a déclaré Salami. « Elle est brillante, elle est intelligente. Et je pense qu’une chose que nous ne faisons pas vraiment bien est de capitaliser sur les forces de nombreux jeunes de notre communauté. »

le programme de mentorat acceptera les candidatures pour sa prochaine cohorte plus tard ce mois-ci.

Oyelami a hâte de voir le guide de ressources mis à jour chaque année par d’autres jeunes chercheurs.

«C’était juste une expérience formidable de faire partie pour aider d’autres familles», a-t-elle déclaré. « Si cela pouvait juste se transformer en quelque chose de beaucoup plus grand que nous, ce serait formidable. »


Pour plus d’histoires sur les expériences des Canadiens noirs – du racisme anti-noir aux réussites au sein de la communauté noire – consultez Etre noir au Canada, un projet de la SRC dont les Canadiens noirs peuvent être fiers. Vous pouvez lire plus d’histoires ici.

(CBC)

#existe #guide #ressources #pour #cela #lycéen #crée #une #liste #pour #aider #les #parents #lAlberta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *