Éclosion déclarée dans toutes les résidences de l’Université de Waterloo, avec 21 cas de COVID-19

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 24 Second

Il y a 21 cas de COVID-19 à l’Université de Waterloo et le bureau de santé publique de la ville de l’Ontario a déclaré une éclosion dans toutes les résidences sur le campus.

Les cas incluent des variantes préoccupantes.

L’école dit qu’ils lié aux rassemblements d’étudiants hors campus des deux universités de Waterloo plus tôt ce mois-ci.

« L’épidémie dans les résidences signifie que nous mettrons en œuvre des changements dans nos opérations dans des espaces de restauration partagés et des espaces d’étude partagés », a déclaré l’école dans un communiqué en ligne. « Nous exhortons les étudiants à rester dans leur propre logement, sauf pour assister à des cours, faire de l’exercice ou se nourrir. »

Nick Manning, vice-président associé des communications de l’Université de Waterloo, a déclaré à CBC Kitchener-Waterloo qu’environ 2 000 personnes vivent dans des résidences.

Nous avons vraiment besoin de cette désignation d’épidémie pour nous aider à faire comprendre très clairement à nos étudiants qu’il est vraiment essentiel de suivre ces directives et de suivre ces règles.– Nick Manning, porte-parole de l’Université de Waterloo

Il a déclaré que les cafétérias dans les résidences deviendraient des plats à emporter uniquement et que les responsables veulent que les étudiants écoutent les conseils de la santé publique de la région de Waterloo pour s’isoler.

«Nous avons vraiment besoin de cette désignation d’épidémie pour nous aider à faire comprendre très clairement à nos étudiants que suivre ces directives et suivre ces règles est vraiment essentiel», a déclaré Manning.

«À l’heure actuelle, notre objectif est de soutenir notre communauté de résidence, de surmonter cette épidémie pour arrêter la propagation et de nous assurer qu’ils se présentent pour obtenir de l’aide s’ils en ont besoin», a-t-il déclaré.

Il y a aussi une éclosion de trois cas à la résidence Clara Conrad Hall de l’Université Wilfrid Laurier. L’université signale un total de 14 cas sur le campus à Waterloo.

«La communauté de Laurier peut être assurée que l’université a mis en place des protocoles rigoureux d’assainissement et de nettoyage des campus depuis le début de la pandémie», indique l’école sur son site Web.

le l’école avait précédemment déclaré qu’elle tiendrait compte des conséquences pour les élèves qui ont enfreint les lois provinciales et «mettent la santé et la sécurité d’autrui en danger».

Manning a déclaré que l’Université de Waterloo ferait de même.

« Si nous connaissons des personnes qui enfreignent les règles de manière persistante, nous allons examiner cela et prendre les mesures appropriées », a-t-il déclaré.

Le premier ministre Ford «  préoccupé  » par les épidémies

Lors d’une conférence de presse mardi, le premier ministre Doug Ford a été interrogé sur les cas à Waterloo, à environ 95 kilomètres au sud-ouest de Toronto.

« Je suis inquiet. Vous avez les deux universités là-bas et Conestoga dans cette région et les gars, je dois juste vous dire que j’ai de jeunes filles moi-même: ne sors pas, ne traîne pas, don ‘ t se rassembler en groupes », a-t-il dit.

« Ils pourront peut-être passer [COVID-19], mais que se passe-t-il lorsque vous rentrez chez vos parents ou que vous rentrez chez vos grands-parents et que vous le transmettez simplement à quelqu’un. Ce n’est pas juste. Vous devez suivre les protocoles. « 

Il a également exhorté les gens à ne pas se réunir ce week-end ou à ne pas organiser de «fêtes de famille et de grands rassemblements» pour Pâques.

Le Dr Hsiu-Li Wang, médecin hygiéniste de la région, a décrit les cas comme une grappe résultant de multiples rassemblements dans des résidences privées et comprend des étudiants de l’Université de Waterloo et de l’Université Wilfrid Laurier.

« Au cours de la semaine dernière, les cas confirmés associés à ce groupe ont continué de croître », a déclaré Wang vendredi lors du point de presse hebdomadaire de la région.

« Ce cluster illustre la facilité ou la rapidité avec laquelle le COVID-19 peut se propager lorsque les mesures de santé publique ne sont pas appliquées. »

#Éclosion #déclarée #dans #toutes #les #résidences #lUniversité #Waterloo #avec #cas #COVID19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *