Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde samedi

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:7 Minute, 4 Second

Le dernier:

L’Ontario est la dernière province à resserrer les restrictions pour lutter contre la propagation du COVID-19, le nombre quotidien de cas dépassant maintenant les 3000.

La province a signalé 3009 cas samedi avec 16 décès supplémentaires – et 3089 cas vendredi avec 23 décès supplémentaires, a déclaré la ministre de la Santé Christine Elliott sur Twitter. Ces chiffres dépassent les 2557 nouveaux cas signalés jeudi, 23 décès supplémentaires ayant également été comptabilisés.

La province a atteint un record de 4 249 nouveaux cas d’infection respiratoire le 8 janvier.

Trois des provinces les plus durement touchées par le COVID-19 ont passé leur deuxième vendredi saint de l’ère de la pandémie à s’adapter ou à se préparer à des mesures de santé publique plus strictes destinées à réduire le nombre de cas à nouveau sous contrôle.

La «fermeture» de 28 jours de l’Ontario a commencé samedi, forçant la fermeture des services de soins personnels et des restaurants en personne, même si les écoles doivent rester ouvertes.

À Toronto et dans la région de Peel, les patios de restaurants qui avaient rouvert le premier jour du printemps ont été fermés une fois de plus.

REGARDER | 2 médecins sur la façon de gérer la 3e vague du coronavirus au Canada:

Les spécialistes des maladies infectieuses, le Dr Lynora Saxinger et le Dr Zain Chagla, discutent des dernières restrictions dans plusieurs provinces et de ce qu’ils pensent de notre situation dans la troisième vague. 7:54

Les mesures à l’échelle de la province ont été annoncées en réponse à une nouvelle modélisation publiée jeudi qui montrait que le nombre de cas en Ontario pouvait dépasser les 6 000 cas par jour à la fin du mois sans intervention.

Les variantes préoccupantes représentent maintenant 67% de tous les cas dans la province, selon un rapport à partir de la Table des avis scientifiques sur le COVID-19 de l’Ontario.

À Toronto, une épidémie de COVID-19 a annulé les plans visant à déplacer les sans-abri des campements installés dans les parcs de la ville vers un hôtel du centre-ville, où quatre cas ont été signalés. Tous les autres renvois au Novotel sont en attente et la ville n’expulsera pas les personnes des campements comme prévu d’ici le 6 avril.

Certains sans-abri disent se sentir plus en sécurité dans une tente que dans les refuges. Selon les derniers chiffres de la ville, 15 refuges ont connu des flambées, avec 329 cas parmi le personnel et les clients.

REGARDER | Quel vaccin COVID-19 est le meilleur? (spoiler, ils sont tous bons):

Le Dr Samir Gupta explique comment fonctionnent les quatre vaccins COVID-19 maintenant approuvés au Canada et pourquoi les taux d’efficacité ne sont pas les chiffres les plus importants à examiner. 4:35

Le Québec compte trois régions, dont la capitale provinciale, sous un Verrouillage de 10 jours, un déménagement qui a débuté jeudi soir. Des écoles et des commerces non essentiels sont fermés à Québec, Lévis et Gatineau.

Les règles du Québec incluent un couvre-feu interdisant aux gens de quitter leur domicile entre 21 h 30 et 5 h dans la plupart des régions. Le début du couvre-feu a été reporté à 20 heures dans les trois villes nouvellement verrouillées de la province et cette règle doit rester en vigueur jusqu’au 12 avril au moins.

Mercredi, la Colombie-Britannique a imposé ce que les responsables de la santé appellent un «disjoncteur» de trois semaines à travers la province dans l’espoir de «briser la chaîne de transmission du COVID-19». Les écoles ne fermeront pas mais les restaurants et les bars sont limités au service de plats à emporter ou de livraison. Les patios resteront ouverts, mais les activités de conditionnement physique des groupes d’adultes à l’intérieur de toutes sortes sont interrompues.

En Saskatchewan, le premier ministre Scott Moe s’est arrêté avant de changer les règles, demandant plutôt aux gens de suivre les conseils de santé publique. Encore, au moins une église de Saskatoon opte pour les services virtuels de Pâques pour être en sécurité.


Ce qui se passe partout au Canada

Samedi à 10 h 30 HE, le Canada avait signalé 996 708 cas de COVID-19, dont 53 489 cas considérés comme actifs. Un décompte de décès de CBC News s’élevait à 23 047.

De nombreuses provinces ont choisi de ne pas déclarer de nouvelles données de cas le jour férié du Vendredi saint. Ceux qui ont inclus Québec, qui a ajouté 1314 nouveaux cas à son total. C’était le troisième jour consécutif que la province comptait plus de 1000 nouvelles infections, et le nombre quotidien le plus élevé depuis le 26 janvier.

REGARDER | USI remplissant de jeunes patients COVID-19:

La troisième vague de COVID-19 met beaucoup de pression sur les unités de soins intensifs à travers le pays et les médecins disent que cette cohorte de patients est nettement plus jeune que dans les vagues précédentes. 2:02

Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick a signalé neuf nouvelles infections par pièce vendredi. Terre-Neuve-et-Labrador signalé un nouveau cas lié au voyage du COVID-19 jeudi et Île-du-Prince-Édouard également signalé un seul nouveau cas.

Dans les provinces des Prairies, Manitoba ne fournira pas de mise à jour COVID-19 vendredi. Il a rapporté 59 nouveaux cas jeudi et deux morts supplémentaires. Les experts y sont avertis que la province pourrait voir une troisième vague de COVID-19 alors que les cas augmenteraient ailleurs au Canada.

Dans voisin Saskatchewan, les responsables de la santé signalent 254 nouveaux cas et 1 décès, soit une augmentation de 199 nouveaux cas et aucun décès supplémentaire jeudi.

Pendant ce temps, Alberta a signalé 1 100 nouveaux cas vendredi, portant le total des cas de COVID-19 à 150 307 dans cette province et 1 994 décès.

REGARDER | Lethbridge devient l’un des pires points chauds du COVID-19 en Alberta:

Lethbridge est l’un des pires points chauds du COVID-19 en Alberta, et les responsables disent que c’est principalement à cause de rassemblements sociaux qui enfreignent les règles. Une femme de Lethbridge se souvient de la douleur d’avoir été témoin de la mort de son père aux soins intensifs, alors que les médecins locaux sonnent l’alarme. 1:59

Dans Colombie britannique, ont rapporté les responsables de la santé 832 nouveaux cas COVID-19 et cinq décès supplémentaires jeudi, mais ne signalaient pas de nouveaux chiffres le jour férié du Vendredi saint.

Dans le Nord, jeudi, aucun nouveau cas n’a été signalé Nunavut ou la Territoires du nord-ouest. Yukon n’avait aucun nouveau cas à signaler jeudi, mais un cas a été signalé dans la nuit de mercredi.


Ce qui se passe dans le monde

Samedi matin, plus de 130,3 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon un outil de suivi des coronavirus géré par l’Université Johns Hopkins basée aux États-Unis. Le bilan mondial des morts s’élevait à plus de 2,83 millions.

Dans le Amériques, un nombre important de personnes aux États-Unis semblent toujours réticentes à se faire vacciner contre le COVID-19, suggère un nouveau sondage de l’Associated Press-NORC Center for Public Affairs Research. Le sondage a révélé que 25% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne se feraient probablement pas ou certainement pas vacciner.

Les réticents se méfient des effets secondaires possibles. Ils ont tendance à être républicains, et ils sont généralement plus jeunes et moins susceptibles de tomber gravement malades ou de mourir s’ils attrapent le COVID-19.

Il y a eu un léger changement, cependant, depuis les premières semaines de la plus grande campagne de vaccination jamais menée au pays, qui a débuté à la mi-décembre. Un sondage AP-NORC mené fin janvier a montré que 67% des Américains adultes étaient prêts à se faire vacciner ou avaient déjà reçu au moins un vaccin. Aujourd’hui, ce chiffre est passé à 75%.

Les Centers for Disease Control and Prevention indiquent que près de 100 millions d’Américains – soit environ 30% de la population américaine – ont reçu au moins une dose d’un vaccin COVID-19.

Vendredi, le CDC a mis à jour ses directives pour dire que les personnes entièrement vaccinées peuvent voyager aux États-Unis sans se faire tester pour le coronavirus ou entrer en quarantaine par la suite.

Dans Afrique, Le Kenya a ordonné une suspension immédiate des importations privées de vaccins, invoquant des craintes que cela puisse conduire à des inoculations contrefaites pénétrant dans le pays.

<< Pour assurer la transparence et la responsabilité dans le processus de vaccination, et pour protéger l'intégrité du pays, le gouvernement est efficace aujourd'hui en fermant la fenêtre de l'importation, de la distribution et de l'administration des vaccins par le secteur privé, jusqu'à ce qu'il y ait plus de transparence et de responsabilité. dans l'ensemble du processus », a déclaré vendredi soir un communiqué du Comité national d'intervention d'urgence sur le coronavirus.

Les établissements de santé privés facturent environ 80 dollars pour le vaccin russe Spoutnik V, tandis que les institutions gouvernementales donnent gratuitement les vaccins AstraZeneca reçus de l’initiative mondiale COVAX qui a été créée pour garantir aux pays à revenu faible et intermédiaire un accès équitable aux vaccins.

Ces dernières semaines, le gouvernement kényan a mené une campagne de sensibilisation pour réduire l’adoption réticente par les travailleurs de première ligne des vaccins AstraZeneca. Jusqu’à présent, environ 160 000 personnes ont été vaccinées en plus d’un mois depuis qu’un peu plus d’un million de doses ont été reçues.

#Coronavirus #qui #passe #Canada #dans #monde #samedi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *