Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde mardi

Vues: 7
0 0
Temps de lecture:7 Minute, 3 Second

Le dernier:

Le ministre de la Santé du Québec exprime son inquiétude au sujet de certaines parties du système de santé de la province, affirmant que si Montréal a jusqu’à présent évité de retourner en lock-out, la région est toujours «sous pression».

«La situation dans nos hôpitaux est préoccupante», a écrit lundi le ministre de la Santé Christian Dubé sur Twitter. « La capacité hospitalière en soins intensifs est fragile. »

Québec étendu son verrouillage à plusieurs communes supplémentaires lundi, alors que les responsables de la santé ont signalé 1252 nouveaux cas de COVID-19 et quatre décès supplémentaires. Les hospitalisations dans la province s’élevaient à 503 avec 123 patients COVID-19 en USI, selon un tableau de bord provincial.

Le premier ministre François Legault devrait tenir une conférence de presse mardi soir, mais ce qu’il allait annoncer n’était pas immédiatement clair.

Le Québec n’est pas la seule province à surveiller de près la capacité du système de santé – le chef de l’Association des hôpitaux de l’Ontario a appelé le situation dans les hôpitaux de cette province «extrêmement, extrêmement grave» et la Saskatchewan a enregistré lundi son plus grand nombre de patients liés au COVID-19 dans les unités de soins intensifs.

Lundi, il y avait 195 personnes hospitalisées avec une maladie liée au COVID-19 Saskatchewan, dont 47 en soins intensifs. La plupart des patients nécessitant des soins intensifs se trouvaient à Regina, où des mesures de santé publique plus strictes sont en place pour tenter de ralentir la propagation du virus. La province a signalé 219 nouveaux cas de COVID-19 et un décès supplémentaire lundi.

Ontario lundi, 2 938 nouveaux cas de COVID-19 et 10 décès supplémentaires ont été signalés. Selon une mise à jour publiée sur un tableau de bord provincial, 942 personnes ont été hospitalisées, dont 494 en unité de soins intensifs «en raison d’une maladie liée au COVID».

Les tendances en Ontario ont incité les principaux responsables de la santé de trois grandes zones urbaines à demander à la province d’imposer des restrictions plus strictes au-delà de la «fermeture» de 28 jours qu’elle a ordonnée jeudi dernier. Les médecins hygiénistes en chef de Toronto, de la région voisine de Peel et d’Ottawa ont écrit au meilleur médecin de l’Ontario pour lui demander d’imposer une «ordonnance de maintien à domicile» afin d’éviter des décès et des pressions irréparables sur le système de santé.

REGARDER | «  Le nombre de cas est horrible  »: les meilleurs médecins plaident pour une ordonnance de maintien à domicile dans les points chauds de l’Ontario:

Les médecins hygiénistes de trois régions de l’Ontario implorent le gouvernement de mettre en œuvre une ordonnance de maintien au domicile alors que le nombre de cas atteint des niveaux «horribles». 3:38

-De CBC News et La Presse canadienne, dernière mise à jour à 7 h HE


Ce qui se passe ailleurs au Canada

Tôt mardi matin, le Canada avait signalé 1 013 520 cas confirmés de COVID-19, dont 57 814 étaient considérés comme actifs. Un décompte de décès de CBC News s’élevait à 23 118.

Au Canada atlantique, Nouveau-Brunswick signalé 10 nouveaux cas de COVID-19, tandis que Nouvelle-Écosse signalé trois nouveaux cas. Aucun nouveau cas n’a été signalé en Terre-Neuve-et-Labrador ou Île-du-Prince-Édouard.

Dans les provinces des Prairies, Manitoba signalé 135 nouveaux cas et deux nouveaux décès.

Pendant ce temps à Alberta, le meilleur médecin de la province a déclaré que le nombre de cas confirmés d’une variante du COVID-19 liés à un grand employeur est susceptible d’augmenter.

Jusqu’à présent, trois des 26 infections liées aux sites de travail dans les zones centrale et nord de l’Alberta sont confirmées comme étant la variante brésilienne, mais le Dr Deena Hinshaw a déclaré que cela augmentera probablement à mesure que de nouveaux résultats arriveront. Elle a dit qu’il y avait également une éclosion de cinq. cas – l’un lié à la variante brésilienne – dans un lieu de travail distinct de la région de Calgary.

Alberta a rapporté 887 nouveaux cas de COVID-19 et quatre décès supplémentaires lundi. Les hospitalisations dans la province s’élevaient à 312, dont 76 personnes en soins intensifs.

Dans le Nord, aucun nouveau cas n’a été signalé Nunavut ou Yukon le lundi. Les responsables de la santé dans le Territoires du nord-ouest a signalé un cas lundi à Yellowknife. La personne réside dans les Territoires du Nord-Ouest et l’infection est «liée à un voyage international», selon une déclaration du bureau du directeur de la santé publique dit lundi. « L’enquête et la recherche des contacts n’identifient aucun risque pour le public pour le moment. »

Dans Colombie britannique, les responsables de la santé ont signalé 999 cas dimanche et 890 cas lundi. La province a déclaré que 23 personnes étaient décédées des suites de complications liées au virus depuis jeudi. Le ministre de la Santé, Adrian Dix, a déclaré lundi qu’il y avait une quantité « significative » de P1 dans la province et il s’attend à ce que les variantes préoccupantes remplacent à terme les souches moins transmissives de COVID-19.

« Ce que nous savons, ce sont les variétés les plus transmissives, les variantes du COVID-19, qui finiront par prendre le dessus », a-t-il déclaré. « Nous avons vu cela dans d’autres juridictions et nous nous attendons à le voir ici. »

Sur les 318 personnes hospitalisées, 60 sont liées à des variantes préoccupantes, a-t-il déclaré.

-De La Presse canadienne et CBC News, dernière mise à jour à 7 h HE


Ce qui se passe dans le monde

Les capitaines du canal de Suez reçoivent une dose d’un vaccin contre le COVID-19 à Ismailia, en Égypte. (Mohamed Abd El Ghany / Reuters)

Tôt mardi matin, plus de 131,8 millions de cas de COVID-19 avaient été signalés dans le monde, selon un outil de suivi des cas géré par l’Université Johns Hopkins basée aux États-Unis. Le bilan mondial des morts s’élevait à plus de 2,8 millions.

Dans le Asie-Pacifique région, de nombreux chefs d’État indiens ont demandé au Premier ministre Narendra Modi d’ouvrir la vaccination à la plupart des centaines de millions d’adultes du pays, à la suite d’une deuxième vague d’infections qui a éclipsé la première vague.

L’Australie a déclaré mardi qu’elle n’avait pas encore reçu plus de trois millions de doses du vaccin AstraZeneca COVID-19 précédemment promis au milieu des restrictions d’exportation de l’Union européenne, laissant un trou majeur dans sa campagne de vaccination précoce à l’échelle nationale.

Dans le Amériques, La Colombie autorisera les importations privées de vaccins COVID-19, a déclaré lundi le ministère de la Santé, mais les vaccins doivent être gratuits pour ceux qui sont vaccinés.

Le secrétaire d’État Antony Blinken a nommé un ancien diplomate et chef de l’aide humanitaire comme envoyé spécial pour le vaccin américain contre le coronavirus et les efforts de prévention. Gayle Smith sera chargée de superviser les programmes américains de prévention, de détection et de réponse aux épidémies de maladies, y compris le COVID-19, à l’étranger.

REGARDER | Les craintes de la 4e vague COVID-19 grandissent aux États-Unis:

Les craintes d’une quatrième vague de COVID-19 augmentent aux États-Unis après que six millions de personnes ont voyagé pendant le week-end de Pâques et que l’âge moyen des nouveaux cas diminue en raison de variantes préoccupantes. 2:03

Dans Afrique, la Banque mondiale estime que l’Afrique aurait besoin d’environ 12 milliards de dollars américains pour les vaccins COVID-19 et leur distribution pour atteindre des niveaux de couverture vaccinale suffisants pour interrompre la transmission du virus, selon un nouveau document de la banque et du FMI.

Dans L’Europe , La Hongrie commencera à assouplir progressivement les restrictions d’ici quelques jours, car elle s’attend à ce que 25% de sa population de 10 millions d’habitants soient vaccinés d’ici mardi ou mercredi matin.

Dans le Moyen-Orient, Pfizer a déclaré lundi qu’il travaillait sur un nouvel accord pour fournir des vaccins COVID-19 à Israël après la fin d’un premier accord d’approvisionnement conclu fin 2020.

-De The Associated Press et Reuters, dernière mise à jour à 7 heures du matin .. HE



#Coronavirus #qui #passe #Canada #dans #monde #mardi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *