Une mer agitée entrave les plongeurs sri-lankais qui examinent le navire en perdition pour une possible fuite de carburant

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 4 Second

Une mer agitée et une mauvaise visibilité sous-marine entravent les plongeurs de la marine qui tentent de détecter toute fuite de carburant d’un porte-conteneurs ravagé par le feu transportant des produits chimiques qui coule lentement au large de la capitale du Sri Lanka, ont annoncé lundi des responsables.

La porte-parole de la marine, Indika de Silva, a déclaré que les plongeurs avaient également recherché toute fuite du navire dimanche, mais n’avaient pas pu terminer la mission en raison des mauvaises conditions océaniques.

« Mais nous n’avons pas abandonné l’opération et une équipe y a également été envoyée aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Les responsables ont déclaré qu’il n’y avait aucun signe de déversement de pétrole ou de produits chimiques, mais les écologistes ont mis en garde contre une éventuelle catastrophe environnementale si des matières dangereuses étaient rejetées dans l’eau.

Le MV X-Press Pearl, battant pavillon de Singapour, a commencé à couler mercredi dernier, un jour après que les autorités ont éteint un incendie qui faisait rage sur le navire pendant 12 jours.

REGARDER | Le Sri Lanka poursuit ses opérations navales sur le site du naufrage :

Les plongeurs de la marine qui tentent de détecter toute fuite de carburant d’un porte-conteneurs ravagé par un incendie à la fin du mois dernier au large des côtes de la capitale du Sri Lanka se battent contre une mer agitée et une mauvaise visibilité sur l’eau, selon des responsables. 0:48

Les efforts pour remorquer le navire dans des eaux plus profondes loin du port de Colombo ont échoué après que la poupe du navire a coulé et s’est reposée sur le fond marin.

Sa poupe repose toujours à une profondeur d’environ 21 mètres et la partie avant continue de se tasser lentement, ont indiqué des responsables.

Des plages inondées de débris

L’incendie a détruit la majeure partie de la cargaison du navire, qui comprenait 25 tonnes d’acide nitrique et d’autres produits chimiques. Mais il y a des craintes que les produits chimiques restants et des centaines de tonnes de mazout pourraient s’écouler dans la mer, dévastant la vie marine et polluant davantage les célèbres plages de la nation insulaire.

La catastrophe a déjà provoqué le déversement de débris – dont plusieurs tonnes de granulés de plastique utilisés pour fabriquer des sacs en plastique – sur le rivage. Le gouvernement a interdit la pêche sur environ 80 kilomètres de côtes.

Un manifeste de navire consulté par l’Associated Press décrit le X-Press Pearl comme transportant un peu moins de 1 500 conteneurs, dont 81 contenant des marchandises « dangereuses ».

L’incendie a éclaté le 20 mai lorsque le navire était ancré à environ 18 kilomètres au nord-ouest de Colombo et attendait d’entrer dans le port. La marine pense que l’incendie a été causé par sa cargaison de produits chimiques.

Des enquêteurs étrangers non identifiés inspectent les débris échoués sur la plage du MV X-Press Pearl à Kapungoda, à la périphérie de Colombo, au Sri Lanka, le 4 juin. (Eranga Jayawardena/The Associated Press)

Un tribunal de Colombo a interdit au capitaine, au chef mécanicien et à l’assistant mécanicien de quitter le pays. Le gouvernement a déclaré qu’il engagerait une action en justice contre les propriétaires du navire pour obtenir une indemnisation.

Dimanche, l’Autorité portuaire du Sri Lanka a déclaré que des experts et la marine avaient récupéré samedi l’enregistreur de données de voyage du navire, ou VDR, communément appelé boîte noire.

L’autorité a déclaré sur son site Internet que le VDR, qui contient des informations vitales liées au fonctionnement du navire, serait remis aux forces de l’ordre locales enquêtant sur l’incendie.

#Une #mer #agitée #entrave #les #plongeurs #srilankais #qui #examinent #navire #perdition #pour #une #fuite #carburant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *