L’incendie d’un navire au large de la capitale sri-lankaise laisse des tonnes de déchets plastiques et de débris sur la plage

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 58 Second

Une équipe spéciale de la police sri lankaise a commencé à enquêter sur un incendie sur un porte-conteneurs ancré au large de sa capitale alors que le gouvernement cherche à intenter une action en justice contre les propriétaires du navire pour cet incident, qui a causé une grave pollution marine, ont annoncé lundi des responsables.

L’incendie du MV X-Press Pearl brûle depuis le 20 mai, ravageant le navire battant pavillon de Singapour, qui, selon les responsables, n’a que cinq mois environ.

La marine affirme que les flammes brûlent toujours mais ont été réduites à de « petits feux ponctuels » à l’arrière du navire. Pendant ce temps, des débris – dont plusieurs tonnes de pastilles de plastique utilisées pour fabriquer des sacs en plastique – du navire en feu se sont échoués sur le rivage et causent une grave pollution sur les plages. Le gouvernement a interdit la pêche sur environ 80 kilomètres de côte.

Voici un aperçu des dégâts et des efforts de nettoyage.

Incendie et explosion

Ci-dessous, la fumée monte du MV X-Press Pearl englouti dans les flammes au large du port de Colombo le 25 mai. L’équipage de 25 membres du navire, qui comprend des ressortissants philippins, chinois, indiens et russes, a été évacué ce jour-là à la suite d’une explosion.

(Armée de l’air du Sri Lanka/The Associated Press)

La marine pense que l’incendie a été causé par des produits chimiques transportés sur le navire. Il transportait 1 486 conteneurs, dont 25 tonnes d’acide nitrique et d’autres produits chimiques, qui ont été chargés dans le port de Hazira, en Inde, le 15 mai. L’incendie a détruit la majeure partie de la cargaison du navire.

Des remorqueurs de lutte contre l’incendie ont pulvérisé le navire, avec le soutien de navires de la marine sri-lankaise et des garde-côtes indiens.

(Sri Lanka Airforce Media/Document/Reuters)

Des plages couvertes de débris

Des soldats de la marine sri-lankaise, vêtus de combinaisons de protection, ont été amenés pour enlever les débris du navire qui s’est échoué sur les plages.

(Signes S. Kodikara / AFP / Getty Images)

(Dinuka Liyanawatte/Reuters)

Les autorités ont averti les résidents de ne pas toucher aux débris car ils pourraient être contaminés par des produits chimiques nocifs.

Ci-dessous, un officier de marine patrouille près d’un conteneur de fret endommagé déversé du navire.

(Dinuka Liyanawatte/Reuters)

Les villageois poussent une cargaison qui s’est déversée du X-Press Pearl, alors que la fumée s’élève du feu sur le navire derrière eux.

(Dinuka Liyanawatte / Reuters)

Un terrassier enlève les débris d’une plage.

(Signe S. Kodikara / AFP / Getty Images)

Les soldats tentent d’échapper à une vague dérivant des débris du navire.

(Eranga Jayawardena/The Associated Press)

Préoccupation pour la vie marine

L’Autorité gouvernementale de protection de l’environnement marin a déclaré que des produits chimiques se sont mélangés à l’eau de mer et pourraient causer de graves dommages aux espèces marines et aux récifs coralliens.

Ici, un agent de l’Agence nationale de recherche et de développement des ressources aquatiques recueille des échantillons de matériaux qui ont échoué sur le rivage.

(Dinuka Liyanawatte/Reuters)

Les chaînes de télévision locales montrent des poissons morts, des tortues et d’autres espèces marines qui se sont échouées sur le rivage ces derniers jours.

Ci-dessous, un crabe erre sur une plage polluée par les pastilles de polyéthylène du navire.

(Eranga Jayawardena/The Associated Press)

Des soldats passent devant des sacs remplis de débris rejetés à terre par le navire.

(Lakruwan Wanniarachchi/AFP/Getty Images)

#Lincendie #dun #navire #large #capitale #srilankaise #laisse #des #tonnes #déchets #plastiques #débris #sur #plage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *