La police arrête un Haïtien qui aurait aidé des assassins étrangers derrière le meurtre du président

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 9 Second

Le chef de la police haïtienne a annoncé dimanche que des agents avaient arrêté un Haïtien accusé d’avoir volé dans le pays à bord d’un jet privé et de travailler avec les cerveaux et les assassins présumés derrière le meurtre du président Jovenel Moïse.

Le chef de la police Léon Charles a identifié le suspect comme étant Christian Emmanuel Sanon, sans donner aucune information personnelle à son sujet.

Charles a déclaré que les agents avaient trouvé plusieurs objets au domicile de l’homme, dont un chapeau arborant le logo de la Drug Enforcement Administration des États-Unis, 20 boîtes de balles, des pièces d’armes à feu, quatre plaques d’immatriculation de voiture de la République dominicaine, deux voitures et de la correspondance avec des personnes non identifiées.

Il n’était pas immédiatement clair si l’homme avait un avocat.

Charles a déclaré qu’un total de 26 Colombiens sont soupçonnés d’avoir tué le président mercredi avant l’aube. Dix-huit d’entre eux ont été arrêtés, ainsi que trois Haïtiens. Il a déclaré que cinq des suspects étaient toujours en fuite et qu’au moins trois avaient été tués.

Le chef a déclaré que la police travaillait avec des responsables colombiens de haut rang pour identifier les détails du complot présumé, y compris lorsque les suspects ont quitté la Colombie et qui ont payé leurs billets.

#police #arrête #Haïtien #qui #aurait #aidé #des #assassins #étrangers #derrière #meurtre #président

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *