Au moins 90 morts et des centaines de disparus alors que les inondations font rage en Europe occidentale

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 30 Second

Vendredi, le bilan des inondations dévastatrices dans certaines régions de l’ouest de l’Allemagne et de la Belgique a dépassé les 90, alors que les recherches se poursuivaient pour des centaines de personnes toujours portées disparues.

Les autorités du Land allemand de Rhénanie-Palatinat ont déclaré que 50 personnes y étaient décédées, dont au moins neuf résidents d’une résidence-services pour personnes handicapées.

En Rhénanie-du-Nord-Westphalie voisine, les responsables de l’État ont estimé le nombre de morts à 30, mais ont averti que ce chiffre pourrait encore augmenter. Quelque 1 300 personnes étaient toujours portées disparues, bien que les autorités aient déclaré que les efforts pour les contacter pourraient être entravés par des routes et des connexions téléphoniques perturbées.

Dans un décompte provisoire, le nombre de morts en Belgique est passé à 12, avec 5 personnes toujours portées disparues, rapportent les autorités locales et les médias tôt vendredi.

Les crues éclair de cette semaine ont fait suite à des jours de fortes pluies qui ont transformé les ruisseaux et les rues en torrents déchaînés qui ont emporté des voitures et provoqué l’effondrement de maisons dans toute la région.

La chancelière Angela Merkel et le président américain Joe Biden ont exprimé leur tristesse face aux pertes en vies humaines lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche jeudi soir.

La dirigeante allemande de longue date, qui était en voyage d’adieu à Washington, a déclaré qu’elle craignait que « l’ampleur de cette tragédie ne soit visible que dans les prochains jours ».

Les sauveteurs se sont précipités vendredi pour aider les personnes piégées dans leurs maisons dans la ville d’Erftstadt, au sud-ouest de Cologne, où plusieurs maisons risquaient de s’effondrer après que les eaux de crue eurent mis à nu les fondations.

Trois personnes ont été sauvées de la rivière Wurm dans le comté de Heinsberg jeudi soir.

Armée déployée

Le gouverneur de l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet, a convoqué vendredi une réunion d’urgence du Cabinet. La gestion par l’homme de 60 ans de la catastrophe des inondations est largement considérée comme un test pour ses ambitions de succéder à Merkel à la chancelière des élections nationales allemandes du 26 septembre.

L’armée allemande a déployé 900 soldats pour aider aux efforts de sauvetage et de nettoyage.

Une voiture de police stationne vendredi dans le centre-ville de Kircheim, en Allemagne, pour empêcher le pillage. (Jonas Guettler/dpa/The Associated Press)

Des milliers de personnes restent sans abri après que leurs maisons ont été détruites ou jugées à risque par les autorités, y compris plusieurs villages autour du réservoir de Steinbach qui, selon les experts, pourraient s’effondrer sous le poids des inondations.

De l’autre côté de la frontière belge, la plupart des noyés ont été retrouvés autour de Liège, où les pluies ont frappé le plus durement. Le ciel était largement couvert dans l’est de la Belgique, avec l’espoir que le pire de la calamité soit passé.

#moins #morts #des #centaines #disparus #alors #les #inondations #font #rage #Europe #occidentale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *