L’organisme de réglementation de l’énergie ordonne à Trans Mountain d’arrêter le déboisement

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 56 Second

Une ordonnance interdisant la coupe d’arbres et la tonte de l’herbe sur l’ensemble du projet d’expansion du pipeline Trans Mountain a été émise jeudi par le Régulateur de l’énergie du Canada, l’agence qui applique les directives de sécurité et d’environnement pour les projets de pipeline à travers le Canada.

Un communiqué publié par la CER a indiqué qu’il avait donné l’ordre d’arrêter immédiatement toute activité de défrichement « pour éviter de nuire aux oiseaux nicheurs dans l’emprise du projet de pipeline et pour s’assurer que Trans Mountain corrige tous les problèmes qu’elle rencontre en ce qui concerne la surveillance et la gestion de l’entrepreneur. « 

Le communiqué ajoute que Trans Mountain doit se conformer aux conditions du certificat du projet d’expansion et à ses obligations pertinentes en vertu de la Loi sur la Réglementation canadienne de l’énergie et des règlements connexes.

Un communiqué de Trans Mountain a déclaré que l’ordonnance de l’organisme de réglementation avait été émise après qu’un sous-traitant a commencé à abattre et à tondre des arbres sans avoir terminé les travaux de conformité environnementale nécessaires.

Il a déclaré qu’aucun oiseau ou nid d’oiseau n’avait été touché par les travaux de défrichement.

Il a également déclaré que toutes les autres activités de construction se poursuivront tout au long du projet.

« Trans Mountain prend ses obligations réglementaires et environnementales très au sérieux », indique le communiqué. « Nous travaillons avec le régulateur pour garantir et démontrer que nous avons mis en place les protocoles de communication appropriés pour les sous-traitants à tous les niveaux. »

La déclaration n’a pas précisé combien de travailleurs sont touchés par l’ordre d’arrêt des travaux ni combien de temps durera la fermeture du projet de pipeline, qui s’étend du nord d’Edmonton à Burnaby, en Colombie-Britannique.

Environnement et Changement climatique Canada a émis un ordre d’arrêt des travaux en avril pour arrêter la construction de Trans Mountain dans une forêt de Burnaby, en Colombie-Britannique, afin de protéger les colibris et autres oiseaux migrateurs pendant la saison de nidification.

Cette commande devait être en vigueur jusqu’à la mi-août.

Le projet d’expansion de 12,6 milliards de dollars triplera la capacité actuelle du pipeline à environ 890 000 barils par jour de produits pétroliers, y compris du bitume dilué, du brut plus léger et du carburant raffiné.

#Lorganisme #réglementation #lénergie #ordonne #Trans #Mountain #darrêter #déboisement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *