Les croisiéristes disent qu’aucun changement dans leurs plans de navigation après de nouveaux cas de COVID-19

Vues: 1
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 31 Second

Royal Caribbean Group et Carnival Corporation vont de l’avant avec un retour aux croisières cet été malgré deux invités à bord du navire Celebrity Millennium de Royal Caribbean testés positifs pour COVID-19.

Plus d’un an après que plusieurs navires de croisière ont été l’hôte d’épidémies majeures de coronavirus et qu’un grand nombre d’Américains sont désormais vaccinés, les compagnies de croisière s’efforcent de relancer leurs activités.

Bien que certains navires naviguent déjà à nouveau, ceux qui transportent plus de 100 personnes sont interdit de venir au Canada jusqu’en février 2022. Cette décision a été annoncée par le ministre des Transports Omar Alghabra plus tôt cette année, bien que l’interdiction puisse être révoquée plus tôt si le gouvernement canadien décide qu’il est sûr de reprendre la croisière.

Les actions de Royal Caribbean, Carnival Corporation et Norwegian Cruise Line Holdings Ltd., qui ont enregistré des pertes massives l’année dernière alors que les restrictions ont paralysé la croisière, ont chuté de 1% à 2% en réponse au rapport de tests COVID positifs.

Interrogé par Reuters vendredi, Royal Caribbean a refusé de donner plus de détails sur les invités qui avaient été testés positifs ou les circonstances de leurs infections, affirmant seulement qu’il ne changeait pas ses plans pour l’été.

Une source proche de Carnival, qui a refusé d’être nommée, a également déclaré que l’entreprise poursuivait comme prévu.

Des mesures préventives mises à l’épreuve

Les agences de voyages et les compagnies de croisière, comme ce point de vente d’Ottawa photographié en juillet 2020, ne sont que quelques-unes des entreprises qui espèrent que la demande refoulée pour leurs services portera ses fruits alors que les craintes de COVID-19 s’atténuent. (Andrew Lee/CBC)

Le Celebrity Millennium, l’un des premiers navires en Amérique du Nord à reprendre la navigation, a déclaré jeudi que les individus étaient asymptomatiques, isolés et surveillés par des médecins. La société procédait également à la recherche des contacts et à des tests accélérés pour tous les contacts étroits.

Tous les invités du Celebrity Millennium auraient dû présenter une preuve de vaccination ainsi qu’un test COVID-19 négatif avant de quitter Saint-Martin samedi dernier.

« Je ne pense pas que ce soit vraiment un problème et c’est en fait une opportunité pour Royal de montrer comment elle gère ce qui est la plus grande peur post-pandémique », a déclaré Ivan Feinseth, directeur des investissements chez Tigress Financial Partners.

Les croisiéristes sont en pourparlers avec la Floride, d’où certains voyages partiront, le gouverneur de l’État s’opposant à ce que les personnes aient à présenter une preuve de vaccination. Les voyages devraient commencer en juin et début juillet, vers les Caraïbes, la Riviera mexicaine et l’Alaska.

L’expert en croisière Stewart Chiron, qui est à bord du navire Celebrity Millennium, a déclaré à Reuters que la vie à bord jeudi soir s’était déroulée comme prévu, avec des dîners, des spectacles et des animations en soirée. Il a dit que personne à bord ne portait de masques.

#Les #croisiéristes #disent #quaucun #changement #dans #leurs #plans #navigation #après #nouveaux #cas #COVID19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *