Le tuyau Keystone XL installé restera souterrain, pour l’instant

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 2 Second

Des centaines de travailleurs sont de retour dans le sud-est de l’Alberta pour travailler sur le projet de pipeline Keystone XL, bien qu’au lieu d’activités de construction, les équipes passeront l’été à réparer le terrain.

TC Energy a suspendu le projet en janvier après que le président américain Joe Biden a retiré le permis présidentiel pour le pipeline proposé, qui aurait transporté du pétrole de l’Alberta jusqu’au Midwest américain.

Environ 150 km de conduites ont été installées en Alberta et, pour l’instant, TC Energy prévoit de les laisser sous terre.

Dans un dossier réglementaire la semaine dernière, la société a déclaré qu’elle s’efforcerait de préserver le tuyau et les deux stations de pompage construites pour maintenir leur intégrité.

« Notre première priorité est de nous assurer que nous terminons les activités de construction en toute sécurité et dans le respect de l’environnement et c’est ce sur quoi nous continuons de nous concentrer », a déclaré TC Energy dans un courriel à CBC News.

« Un plan à plus long terme est en cours d’élaboration pour traiter les actifs qui ont déjà été construits et nous continuons d’évaluer nos options. »

(CBC News)

Environ 190 km de terres ont été perturbés lors de la construction du pipeline, les équipes travaillent donc à récupérer les terres, dont une grande partie est utilisée pour l’agriculture.

« Ils vont maintenant essayer de restaurer la topographie à ce qu’elle ressemblait avant de creuser la tranchée. La seule différence étant qu’ils laisseront toujours le tuyau dans le sol, pour l’instant », a déclaré Dennis McConaghy, auteur de questions énergétiques et ancien cadre de TC Energy.

Il soupçonne que le tuyau peut être laissé sous terre de façon permanente, car c’est généralement ce qui se produit lorsque les pipelines ne sont plus en service.

« On ne sait jamais quand quelque chose pourrait redevenir utile, ou que les coûts de son retrait ne sont vraiment pas justifiés par rapport au simple fait de le laisser dans le sol », a-t-il déclaré.

Coup de pouce économique

Pendant la construction du tronçon canadien du pipeline, environ 1 000 travailleurs étaient basés dans la ville d’Oyen, située à 300 km à l’est de Calgary.

Après la suspension du projet, la main-d’œuvre a diminué, mais est passée à environ 250 à 300 travailleurs au printemps, a déclaré Doug Jones, maire de longue date de la ville. Il s’attend à ce que les travailleurs restent jusqu’à l’automne.

Alors que la communauté n’est plus bourdonnement sans la main-d’œuvre beaucoup plus importante, il y a toujours un avantage notable pour les magasins et les magasins.

« Ce n’est pas le gros afflux que nous avons vu, ce n’est rien de tel. C’est un filet lent », a déclaré Wanda Diakow, agente de développement économique de la région.

« Vous voyez à nouveau les travailleurs dans les épiceries et les lieux de location », a-t-elle déclaré.

Le pipeline Keystone XL de 1 897 kilomètres a été annoncé pour la première fois en 2005 et conçu pour transporter 830 000 barils de brut par jour de Hardisty, en Alberta, au Nebraska. Il se connecterait ensuite au Keystone d’origine qui irrigue les raffineries de la côte américaine du Golfe.

TC Energy et le gouvernement de l’Alberta, qui détient une participation dans le projet, envisagent toujours de vendre les matériaux restants ou d’intenter une action en justice contre le gouvernement américain pour récupérer leurs pertes.

Pendant le pic de construction sur Keystone XL, il y a eu « un énorme coup de pouce » pour la communauté, a déclaré Wanda Diakow, agente de développement économique de la municipalité rurale, photographiée ici en septembre 2020. (Kyle Bakx/CBC)

#tuyau #Keystone #installé #restera #souterrain #pour #linstant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *