Dollarama toujours optimiste sur l’expansion alors que les bénéfices chutent au milieu d’une pandémie

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 25 Second

Dollarama Inc. est restée optimiste quant à l’avenir de la chaîne de rabais au Canada, même si ses bénéfices ont glissé au milieu de la hausse des coûts et des restrictions liées à la pandémie au cours de son dernier trimestre.

Le détaillant basé à Montréal a augmenté le nombre de magasins qu’il prévoit avoir au Canada à 2 000 au cours de la prochaine décennie, une hausse de près de 50% par rapport à son total de 1 356 magasins à la fin de janvier.

« Sur la base de notre expérience, de notre performance historique et de ce que nous voyons pour l’avenir, nous sommes très confiants dans l’augmentation de notre objectif de magasin à long terme pour le moment », a déclaré Neil Rossy, président et chef de la direction de Dollarama, lors d’un appel avec les analystes mercredi matin.

Le nouvel objectif est en hausse par rapport à l’objectif précédent de 1 700 magasins d’ici 2027. Le détaillant à prix réduit a également déclaré qu’il prévoyait d’augmenter son dividende trimestriel de 7%.

Les actions de Dollarama ont augmenté d’environ 5,5% en début d’après-midi à la Bourse de Toronto.

Le projet d’ouvrir de nouveaux magasins à travers le pays se poursuit malgré un quatrième trimestre difficile – historiquement la période de ventes la plus forte de l’année pour l’entreprise.

« Notre forte dynamique de vente a été interrompue par l’introduction de mesures de santé publique plus strictes dans plusieurs provinces au mois de décembre », a déclaré Rossy dans un communiqué. « Ces mesures plus strictes ont entraîné une baisse brutale et soutenue de l’achalandage et des ventes en magasin jusqu’à la fin de l’exercice. »

Au Québec, où Dollarama exploite près d’un tiers de ses magasins, il était interdit aux détaillants pendant une grande partie de l’hiver de vendre des articles jugés non essentiels, certains magasins bouclant des allées entières de marchandises.

Bien que l’interdiction soit entrée en vigueur le 26 décembre, le directeur financier de Dollarama, Jean-Philippe Towner, a déclaré lors de l’appel sur les résultats que l’impact sur le trafic des magasins avait commencé peu de temps après l’annonce des nouvelles restrictions à la mi-décembre.

Retour aux ventes d’articles non essentiels au Québec

«La forte dynamique des ventes est revenue à la suite de la fin de certaines restrictions du COVID-19, notamment l’interdiction de vendre des articles non essentiels au Québec», a déclaré l’analyste de Desjardins Chris Li dans une note de service.

Le détaillant a déclaré avoir gagné 173,9 millions de dollars ou 56 cents par action diluée pour le trimestre clos le 31 janvier, contre un bénéfice de 178,7 millions de dollars ou 57 cents par action diluée un an plus tôt.

Les ventes au cours de la période de 13 semaines ont totalisé 1,10 milliard de dollars, contre près de 1,07 milliard de dollars. En excluant les magasins temporairement fermés, les ventes des magasins comparables pour le trimestre ont reculé de 0,2% par rapport à un an plus tôt.

Pendant ce temps, les résultats annuels de Dollarama ont montré une croissance positive, les ventes ayant augmenté de 6,3% pour atteindre 4,03 millions de dollars au cours de l’exercice 2021.

« Nous avons obtenu de solides résultats au cours d’une année vraiment sans précédent, qui a confirmé la résilience de notre modèle d’affaires et la pertinence de notre offre pour les Canadiens de tous les horizons », a déclaré Rossy dans un communiqué.

Comme d’autres détaillants, Dollarama a dû faire face à des coûts croissants liés à la santé et à l’assainissement pour sa main-d’œuvre. Pour le dernier exercice, Dollarama a investi 84 millions de dollars dans des mesures liées au COVID, a déclaré Rossy.

En janvier, le Bureau de la sécurité au travail du Québec a infligé 11 amendes à neuf emplacements de Dollarama pour non-respect des directives sanitaires provinciales. Les amendes sont survenues après que les travailleurs de Dollarama ont protesté l’année dernière contre ce qu’ils ont décrit comme des mesures sanitaires inadéquates dans les installations de l’entreprise.

#Dollarama #toujours #optimiste #sur #lexpansion #alors #les #bénéfices #chutent #milieu #dune #pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *