Nouveau laboratoire de médias autochtones à l’Université de Winnipeg pour aider les créateurs à combiner art et technologie

Vues: 19
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 15 Second

Le directeur d’un nouveau laboratoire de médias autochtones à l’Université de Winnipeg l’envisage comme un carrefour communautaire pour de nombreux artistes émergents et établis qui habitent la ville.

«Quand je regarde les artistes à l’échelle mondiale et nationale, nous ouvrons la voie en termes d’œuvres d’art numériques sur les nouveaux médias», a déclaré Julie Nagam, directrice du Aabijijiwan New Media Lab.

Nagam, qui est métis et germano-syrien de Winnipeg, est professeur agrégé à l’Université de Winnipeg et titulaire d’une chaire de recherche du Canada sur les arts autochtones, la collaboration et les médias numériques.

L’espace de 4 000 pieds carrés est situé au troisième étage du Richardson College for the Environment and Science Complex de l’université. Aabijijiwan comprendra trois laboratoires multimédias, qui permettront aux membres de la communauté d’accéder à des équipements tels que des imprimantes 3D, des équipements de podcasting, un studio d’animation, des découpeurs laser, des écrans verts et des programmes de réalité virtuelle.

«Je pense que ce qui le rend si cool est unique en son genre au Canada, il y a très peu de laboratoires de médias numériques autochtones qui sont présents à travers le pays», a déclaré Nagam.

Le laboratoire disposera également d’espace et de capacités pour que les artistes puissent pratiquer des médiums traditionnels comme le perlage et le tufting. Cela permettra aux artistes du laboratoire de combiner les nouvelles et anciennes technologies dans l’espace.

« Pourriez-vous imaginer prendre un sac de poulpe et que nous le scannions en 3D, puis nous pourrions en faire une réplique multimédia numérique via l’imprimante numérique? » dit Nagam.

Les hommes métis transportaient des sacs de poulpe pour stocker les fournitures nécessaires pour déclencher des incendies. (Stéphanie Cram)

Le premier artiste en résidence d’Aabijijiwan est Scott Benesiinaabandan de la Première Nation du Lac Seul dans le nord de l’Ontario, qui se spécialise dans la photographie et se concentre maintenant sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Il a dit qu’il pense que Winnipeg est une ville formidable pour le développement de jeunes artistes et il est ravi de voir quels types de projets seront créés dans le laboratoire.

Scott Benesiinaabandan est le premier artiste en résidence au Aabijijiwan New Media Lab. Il dit qu’il est ravi de voir l’art innovant et la collaboration qui se produiront dans le nouvel espace. (CBC Arts)

« Il y aura beaucoup de jeunes artistes avec leur première introduction à ce type de technologies avancées … Cela vous donne cet accès, cette portabilité à des technologies que nous n’aurions pas autrement et je pense que ce sera très génératif et sorte d’endroit fertile pour éclater de nouveaux artistes et de nouvelles idées artistiques », a déclaré Benesiinaabandan.

Projet mené par les Autochtones pour la communauté

Depuis le début du projet, les idées, la planification et la conception ont été dirigées par les peuples autochtones, en particulier les femmes autochtones.

«Nous voulons être en mesure d’avoir des aînés, des enfants et toutes sortes de personnes qui courent s’amuser dans l’espace», a déclaré Nagam.

La décoration intérieure a été réalisée par Destiny Seymour, propriétaire du studio de design Woven Collaborative.

Destiny Seymour est designer d’intérieur et copropriétaire de Woven Collaborative, une entreprise de design d’intérieur. Elle a aidé à concevoir le nouveau laboratoire des médias. (Ella Greyeyes)

Il présente un motif de plancher à chevrons, des meubles et accessoires conçus par les Autochtones et un espace d’allaitement pour les mères qui y participent.

«Il y avait beaucoup de femmes à la table lorsque nous avons conçu cela», a déclaré Seymour, qui est designer d’intérieur depuis 14 ans.

L’un des premiers ateliers publics du Abijijiwan New Media Lab sera une introduction en ligne à l’animation et aux marionnettes en papier le 7 avril. Selon les ordres de santé publique, Nagam espère que les artistes et les membres de la communauté pourront accéder à l’espace dès juin. .

#Nouveau #laboratoire #médias #autochtones #lUniversité #Winnipeg #pour #aider #les #créateurs #combiner #art #technologie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *