«  C’est idiot  »: le réalisateur de la campagne de remerciement du film Bigfoot par la salle de guerre énergétique de l’Alberta

Vues: 9
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 32 Second

Le réalisateur d’un film pour enfants sur Bigfoot tient à remercier le centre énergétique du gouvernement de l’Alberta pour avoir lancé un combat «ridicule» à propos du film.

L’animation Famille Bigfoot a fait ses débuts sur Netflix en février. Environ deux semaines plus tard, il était tombé du top 10 des films les plus regardés, a déclaré Ben Stassen à La Presse canadienne.

Mais après la polémique du début du mois, « il est remonté au numéro huit et y est resté jusqu’à dimanche dernier », a déclaré Stassen, qui a également produit et écrit le film, en riant lors d’une interview depuis son domicile à Bruxelles.

Il a ajouté que le film figurait également dans le top 10 des listes les plus vues pour d’autres services de streaming, tels que iTunes et Google Play.

« Il y avait probablement entre 30 et 50 millions de personnes qui ont vu le film sur Netflix au cours des quatre dernières semaines », a déclaré Stassen.

«Je ne sais pas dans quelle mesure, mais la controverse a aidé le film plutôt que de blesser.

« Merci de l’avoir fait. »

Le film suit un personnage nommé Adam et son père Bigfoot alors qu’ils affrontent un magnat du pétrole maléfique du Texas qui veut faire exploser un lieu fictif nommé Rocky Valley pour son pétrole.

Le Centre canadien de l’énergie a lancé une pétition contre le film, exhortant les gens à envoyer des lettres à Netflix Canada disant que le film méprise les travailleurs de l’énergie et raconte des mensonges sur le secteur pétrolier.

Le centre de l’énergie, qui est officieusement appelé la «salle de guerre», est financé par la province pour contester les faux rapports sur l’industrie pétrolière.

Le premier ministre de l’Alberta Jason Kenney et la ministre de l’Énergie Sonya Savage ont soutenu la campagne contre le film.

Stassen, qui est peut-être mieux connu pour son travail sur d’autres films d’animation tels que Le conte d’une tortue: les aventures de Sammy et Envole-moi vers la lune, a déclaré que Netflix a reçu environ 3400 lettres dans le cadre de la pétition du centre.

Il a dit qu’il avait appris la critique pour la première fois lorsque les scénaristes du film lui avaient envoyé des articles par e-mail.

Rien «  contre l’industrie pétrolière  »

«C’est juste que c’est idiot», dit-il. « C’est ridicule. Comment les politiciens peuvent-ils s’impliquer dans la controverse sur un dessin animé pour enfants?

« Je veux dire que Bigfoot vit dans une maison avec un ours, vous savez, avec un raton laveur. Et ils se parlent tous. Comment pouvez-vous dépenser de l’argent public pour s’attaquer à un film familial qui n’a pas d’autre intention que de divertir? »

Il a dit que le film était la suite du film de 2017 Le fils de Bigfoot.

« Dans le premier film, Bigfoot survit grâce à la nature. Il veut donc rendre à la nature ce que la nature lui avait donné pour pouvoir survivre toutes ces années dans la nature », a déclaré Stassen.

« C’était donc l’idée. Rien, vous savez, spécifiquement pour ou contre l’industrie pétrolière. »

Le PDG et directeur général du Centre canadien de l’énergie a déclaré dans un courriel que sa campagne contre le film avait été un énorme succès.

«La campagne de la CEC a reçu le soutien de personnes préoccupées par les fausses vérités présentées aux enfants et de travailleurs de l’énergie qui se sont sentis attaqués», a déclaré Tom Olsen.

La ministre de l’Énergie de l’Alberta, Sonya Savage, a défendu la campagne du Centre canadien de l’énergie lors d’un examen des prévisions budgétaires de son ministère. « Les commentaires que j’ai entendus dans ce dessin animé étaient assez offensants et ce sont des commentaires qui doivent être contrés quelque part. » (Assemblée législative de l’Alberta)

Olsen a déclaré que Stassen devait assumer la responsabilité des messages qu’il diffusait à travers son travail.

«En ce qui concerne ses remerciements, le film fonctionnait bien avant que nous nous impliquions, et a fait l’objet de plaintes de parents.

« Hausser les épaules comme un simple film pour enfants est une esquive. »

Stassen a dit qu’il avait trouvé cela drôle quand il a appris que dans les années 1950, l’Alberta avait en fait approuvé un projet appelé «Projet Chaudron», qui consistait à faire exploser une bombe nucléaire pour liquéfier les sables bitumineux épais près de Fort McMurray.

Le site Web du gouvernement provincial détaille la proposition et dit qu’elle a finalement été annulée.

« Je ne sais rien de l’industrie pétrolière, mais je ne suis pas si stupide de penser que vous extrayez du pétrole en faisant exploser une mégatonne sur le sol », a déclaré Stassen.

Malgré la similitude avec Project Cauldron, il a déclaré que son film était une fiction.

«Ce n’est que du divertissement. Cela n’a rien à voir avec l’Alberta», a-t-il déclaré. « Pourquoi ils se sont sentis visés par le film, ça je ne sais pas. »

Il a ajouté qu’il était fier d’avoir éventuellement sensibilisé à la gravité du forage pour la faune.

« C’est la seule chose dont j’espérais que les gens en sortiraient. »

Stassen ne sait pas s’il y aura un troisième film Bigfoot, mais s’il en a l’occasion, il la saisira.

« Quel serait le prochain Bigfoot? Peut-être que je l’emmènerai en Afrique. »


Cet article a été produit avec l’aide financière de la bourse Facebook et de la Presse canadienne, qui ne participe pas au processus éditorial.

#Cest #idiot #réalisateur #campagne #remerciement #film #Bigfoot #par #salle #guerre #énergétique #lAlberta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *