Vancouver Canucks dit «  pas de coupable  » dans l’épidémie de COVID-19 de l’équipe

Vues: 13
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 4 Second

Le médecin de l’équipe des Canucks de Vancouver a déclaré que le joueur qui avait contracté le COVID-19 pour la première fois et l’avait ensuite introduit dans l’équipe avait agi dans le cadre des protocoles de santé de la LNH et de la province.

« Il n’y a pas de coupable ici autre que le virus COVID lui-même », a déclaré le Dr Jim Bovard.

« Nous savons que l’individu était allé à un endroit dans les lignes directrices, et cet endroit a été découvert par la suite pour avoir des cas de COVID et c’est ainsi qu’il est entré dans notre organisation. »

À ce jour, 21 joueurs des Canucks et quatre membres du personnel ont été testés positifs pour une variante du virus, bien que la variante soit toujours en cours de détermination par le BC Center for Disease Control.

Six matchs des Canucks ont été reportés jusqu’à présent.

Les Canucks ont confirmé que l’épidémie avait commencé avec une seule personne sans nom de l’équipe qui avait été infectée dans un milieu communautaire qui a depuis été fermé pour transmission de virus.

Avant Adam Gaudette a été le premier Canuck à être testé positif pour COVID-19 le 30 mars.

Il a été retiré de la glace au milieu de l’entraînement, ce qui a soulevé des questions sur les raisons pour lesquelles les joueurs ont pu participer à un entraînement de groupe où ils ne peuvent pas physiquement se distancer ou porter un masque facial alors que les résultats de leurs tests COVID quotidiens n’avaient pas été finalisés.

Les officiels hors glace emballent l’équipement après le report du match de hockey des Canucks de Vancouver et des Flames de Calgary dans la LNH en raison d’un résultat positif au test COVID-19 à Vancouver le mercredi 31 mars 2021. (Darryl Dyck / Presse canadienne)

Selon Bovard, les Canucks suivaient les protocoles établis par la LNH qui sont en vigueur depuis juin 2020.

Il a déclaré que la gravité des cas au sein de l’équipe était gérable et que personne n’avait été hospitalisé à ce jour.

«Nous suivons la courbe comme toutes les autres courbes où nous avons eu un pic de cas… et ça commence à ralentir. Nous nous éloignons donc de la nouvelle phase d’infection, pour gérer la phase d’infection, pour commencer par la guérison. « 

Jeudi était la première fois en plus d’une semaine sans nouveau cas de COVID des Canucks annoncé, bien que le directeur général Jim Benning ait déclaré que les membres de la famille tombaient toujours malades.

Les Canucks ont disputé 37 de leur calendrier de 56 matchs. Benning a déclaré que l’équipe et la LNH avaient bien l’intention de voir Vancouver terminer la saison régulière une fois que la santé publique aura donné le feu vert aux joueurs pour qu’ils retournent au travail.

Il a dit que l’équipe, la LNH et l’Association des joueurs de la LNH se réuniraient plus tard vendredi pour parler des prochaines étapes.

«Ils vont discuter aujourd’hui de l’opportunité d’ouvrir à nouveau des installations pour que nos joueurs reviennent à patiner et, à partir de là, de décider quand recommencer à jouer», a déclaré Benning.

À l’approche des matchs de vendredi, les Canucks (16-18-3) ont suivi Montréal de huit points pour la dernière place en séries éliminatoires.

Bovard a déclaré que l’épidémie de COVID-19 avait été difficile pour l’équipe et ses familles.

« Ces joueurs sont passés du statut de joueurs de hockey – parmi les personnes les plus résistantes, les plus coriaces et les plus équilibrées de la planète – à soudainement pères, maris, fils et frères, et cela prend un tout autre élément pour eux. »

#Vancouver #Canucks #dit #pas #coupable #dans #lépidémie #COVID19 #léquipe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *