« Traitez-moi comme une joueuse normale de l’équipe », déclare la 1re sélection féminine de l’OHL

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 8 Second

Après avoir marqué l’histoire et être devenue la première femme à être choisie lors du repêchage de la sélection prioritaire de la Ligue de hockey de l’Ontario samedi, Taya Currie espère se concentrer sur son jeu et être traitée comme n’importe quel autre membre de l’équipe.

Le joueur de 16 ans de Parkhill, en Ontario, a été sélectionné au 14e tour, 267e au total, par le Sarnia Sting.

« C’était vraiment génial pour Sarnia de saisir cette chance sur moi », a-t-elle déclaré à CBC News. « C’est juste une opportunité de rencontrer tant de nouvelles personnes. C’est une expérience formidable dans l’ensemble. »

Quelques instants après l’annonce, la gardienne Shannon Szabados, qui a joué pour la Ligue de hockey de l’Ouest en 2003-2004, et Manon Rhéaume, la seule femme à avoir joué dans la LNH, ont félicité Currie sur les réseaux sociaux.

« C’est vraiment génial et plus qu’un rêve pour eux de tendre la main comme ça », a-t-elle déclaré.

Currie a joué pour la dernière fois pour l’équipe masculine des moins de 16 ans des Chiefs d’Elgin-Middlesex Chiefs, mais n’a pas pu jouer la saison 2020-21 en raison de la pandémie de COVID-19 en cours.

Bien qu’elle soit fière d’être la première femme repêchée par la OHL, Currie espère que les partisans du Sting de Sarnia la traiteront comme n’importe quel autre joueur de l’équipe.

« Je ne veux pas être la fille qui joue avec les garçons au hockey, je veux être connue comme une coéquipière normale des garçons et tout simplement comme une famille », a-t-elle déclaré. « Traitez-moi comme un joueur normal de l’équipe. Je ne veux pas être différent des garçons. »

Présentée comme l’une des meilleures gardiennes de but d’Alliance Hockey pendant son séjour avec les Chiefs d’Elgin-Middlesex, Currie a déclaré qu’être une gardienne de but lui semblait naturelle depuis qu’elle a foulé la glace pour la première fois.

« Je n’ai jamais aimé m’asseoir sur le banc et j’adore prendre des coups durs. »

La gardienne de cinq pieds sept pouces a déclaré qu’elle venait d’une famille très sportive, avec ses deux frères et sœurs et son père jouant au hockey. En plus du hockey, Currie a joué au soccer et au rugby tout en étant un coureur de baril de compétition.

Currie a déclaré qu’elle avait hâte de retourner au travail alors qu’elle se prépare pour le camp d’entraînement en août.



#Traitezmoi #comme #une #joueuse #normale #léquipe #déclare #1re #sélection #féminine #lOHL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *