Patrick Cantlay termine une journée de golf de 33 trous avec une avance au Memorial retardé par la pluie

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 0 Second

Patrick Cantlay a terminé sa longue journée avec certains de ses meilleurs golfs, réussissant trois oiselets consécutifs pour clôturer un 67 de moins de 5 et la tête vendredi dans le Memorial retardé par la pluie.

Il est arrivé à Muirfield Village avant l’aube. Il termina à l’heure du dîner. Et à part quelques erreurs inévitables, il a été solide dans les 33 trous qu’il a affrontés.

« Nous sommes là depuis si longtemps aujourd’hui que vous pourriez vous endormir un peu au volant », a déclaré Cantlay, qui a remporté le Mémorial il y a deux ans. « Donc, être conscient de cela et vérifier avec vous-même – êtes-vous aussi concentré que possible? – Je pense que c’est la clé. »

Cantlay était à 8 sous 136 sur le Muirfield Village rénové, où le rough est plus épais et plus dense que d’habitude et la pluie qui a emporté près de la moitié du premier tour n’a pas aidé.

Scottie Scheffler a récupéré de trois bogeys dans ses quatre premiers trous pour éliminer un 71 et était à 6 sous 130 parmi ceux qui ont terminé le deuxième tour. Ils ont tous eu de longues journées, devant terminer la majeure partie du premier tour le matin et 18 trous l’après-midi, avec seulement environ 30 minutes entre les deux.

Collin Morikawa et Jon Rahm, tous deux vainqueurs à Muirfield Village l’année dernière dans différents tournois organisés au cours des semaines consécutives, faisaient partie de ceux qui devaient revenir samedi matin.

Rahm était à égalité en tête à 8 sous sur 13 trous, réalisant un putt d’oiselet de 2 pieds avant que l’obscurité n’interrompe le jeu. Morikawa était là avec lui jusqu’à un triple bogey au 12e trou.

Nick Taylor a été le meilleur Canadien, se situant à 1 sous les 11 trous de sa deuxième ronde. Corey Conners était à 1-over avec quatre trous restants, tandis qu’Adam Hadwin et Mackenzie Hughes, également toujours en train de jouer, semblent susceptibles de manquer le cut.

Le tournoi devrait être de retour sur les rails à temps pour le tour final dimanche.

Jordan Spieth avait des raisons de se demander si sa longue journée conduirait à une courte semaine. Il a eu du mal à garder ses coups de départ en jeu, c’est-à-dire à pirater et à essayer de sauver le pair avec ses coins. Il était à 5 pour son premier tour lorsqu’il a tiré un fer 8 dans 8 pieds pour un birdie et un 76.

Il a suivi cela avec un 67 pour atteindre 1 sous 143. C’était plus que suffisant pour faire la coupe et au moins être toujours dans le mix.

« J’avais besoin de quelque chose pour arrêter le saignement ce matin », a déclaré Spieth.

DeChambeau chahuté par les supporters de Koepka

Spieth a joué avec Cantlay et Bryson DeChambeau, et cela ne manquait pas d’excitation. Cantlay jouait très bien. DeChambeau a été dérangé par quelques spectateurs l’appelant « Brooksy », en référence à sa dispute avec Brooks Koepka, qui n’est même pas au Memorial.

Certains spectateurs ont été retirés. DeChambeau en a ri plus tard en disant que c’était « flatteur ».

DeChambeau était également à 143 avec trois doubles bogeys sur sa carte. L’un d’eux est arrivé à son deuxième tour sur le numéro 1, quand il lui a fallu quatre coups pour descendre de 80 pieds du devant du green. Il a également réussi son deuxième coup à 4 pieds pour l’aigle sur le cinquième trou par-5.

« Dans l’ensemble, ce n’est pas mon meilleur, a dit DeChambeau. « Mais certainement travaillé dur pour le faire entrer et ici pour le week-end. »

Malgré la nature décousue du tournoi, une constante a été le parcours. Plusieurs des trous ont été refaits – certains évidents, comme les cinquième et 15e trous par 5, d’autres plus subtils avec des greens décalés – et le rough a été plus brutal que jamais.

Le plus gros changement a été le par 5. C’est en partie à cause des conditions molles, mais les joueurs n’y vont pas autant qu’avant.

« Le golf, c’est comme ça parfois »

Rory McIlroy est allé chercher le green sur le n ° 5, a atterri juste au-dessus du dos dans un bunker et a bien fait de sauter à 20 pieds.

« Vous préféreriez être à 90 mètres pour frapper un joli coup en coin là-dedans. Vous pouvez vous en rapprocher beaucoup plus », a déclaré McIlroy après une paire de 72. « Donc, je pense que les gens se rendent compte que vous êtes probablement plus susceptible de faire un birdie simplement en vous allongeant, ce qui est dommage, car c’est en quelque sorte excitant de se lancer dans le par 5. de jeu. »

Si l’avance de Cantlay devait se maintenir, ce serait le score le plus élevé après 36 trous au Mémorial depuis 2012, inhabituel uniquement parce que la pluie conduit à des greens plus doux, et les meilleurs au monde prospèrent dans ces conditions.

Cantlay se demande si la difficulté des normales 5 n’a pas changé la dynamique du score.

« Mais c’est comme ça maintenant et je suis sûr que si les fairways se raffermissent un peu, vous pourrez frapper la balle un peu plus loin et peut-être atteindre certains des par 5 », a-t-il déclaré.

Pour l’instant, il est content de son score. Cantlay n’a pas eu un top 10 depuis une égalité pour la troisième place à Pebble Beach, une séquence de sept tournois. C’est sa plus longue séquence sans top 10 depuis son retour d’une grave blessure au dos en 2017.

« Juste des fondamentaux et ramener mon swing à un endroit où je peux commencer le ballon où je regarde tout le temps », a déclaré Cantlay. « Je n’étais pas trop loin, juste un peu. Alors le golf c’est comme ça parfois. »



#Patrick #Cantlay #termine #une #journée #golf #trous #avec #une #avance #Memorial #retardé #par #pluie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *