Les travailleurs de première ligne disent qu’assister au match des Leafs est un signe d’espoir et de guérison

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 54 Second

Daniel Smith était environ six personnes à l’avant de la file croissante de travailleurs de la santé qui attendaient d’entrer dans le Scotiabank Arena.

Smith, un directeur de salle d’opération pour le Scarborough Health Network, avait les mains fourrées dans ses poches, l’une d’elles tenant un porte-bonheur – un dollar canadien en argent de 1967, la dernière fois que les Maple Leafs de Toronto ont remporté la Coupe Stanley.

« Quand je me suis réveillé ce matin, j’ai mis ceci dans ma poche », a déclaré Smith, qui a remporté un billet lors d’un tirage SHN. « Je ne l’ai pas mis dans ma poche pour obtenir un billet aujourd’hui. Mais je l’ai mis dans ma poche juste pour souhaiter bonne chance aux Leafs parce que je suis un peu un nerd comme ça.

« Je suppose que j’ai eu de la chance parce que je suis ici en ce moment pour encourager les Leafs. Je suis un vrai fan des Leafs et je n’ai même pas de mots pour décrire ce que je ressens en ce moment.

Sa pièce porte-bonheur n’était pas suffisante. Les Leafs, qui ont vu leur avance de 3-1 dans la série s’évaporer, ont été éliminés avec une défaite de 3-1 contre Montréal.

Smith était l’un des 550 travailleurs de la santé entièrement vaccinés qui ont assisté au septième match de lundi soir entre les Leafs et les Canadiens en visite dans leur série éliminatoire de premier tour.

Certains fans ont applaudi une fois qu’ils ont passé la sécurité et sont entrés dans la salle. D’autres ont posé ensemble pour des photos afin de commémorer la première foule autorisée à la Scotiabank Arena depuis que la pandémie de COVID-19 a mis le monde du sport à genoux au printemps 2020.

C’était un moment d’espoir, disaient certains, qui tardait à venir.

« La dernière année a été assez difficile. Ce n’est pas la façon dont nous fonctionnons normalement. Cela a été difficile pour le personnel », a déclaré Smith. « Mais je pense que c’est notre première opportunité, c’est une sorte de lumière au bout du tunnel, les choses s’ouvrent et nous nous sentons bien. »

Le bureau du premier ministre Doug Ford a déclaré lundi matin que les travailleurs de première ligne avaient reçu les deux doses d’un vaccin COVID-19 il y a plus de deux semaines et subiraient un dépistage et d’autres mesures de précaution.

Billets couverts par les Maple Leafs

Maple Leaf Sports and Entertainment, le groupe propriétaire des Maple Leafs, a couvert le coût des billets. Ils ont tous reçu un maillot bleu des Leafs, fourni par la Banque Scotia, ainsi que des serviettes blanches, des collations et des bières.

Ils étaient divisés en deux sections, dans le haut de la cuvette inférieure derrière chaque filet. Ils ont fait tournoyer leurs serviettes pendant une grande partie de la nuit et ont dansé lorsqu’ils se sont aperçus sur le Jumbotron.

La foule était évidemment loin de la capacité de l’arène de 19 800 places. L’annonceur dans le jeu a encouragé le 550 à « faire ressembler à une foule de 5 000 personnes ».

Quelque 2 500 personnes étaient dans les gradins à Montréal lorsque les deux équipes se sont affrontées pour la dernière fois samedi pour le sixième match. Il s’agissait de la première foule pour un match au Canada cette année.

« J’aimerais pouvoir en avoir 2 500, mais les docs ont dit 550. Nous prendrons cela », a déclaré Ford.

Samantha Timpano, qui tenait une pancarte indiquant « We BeLeaf, St. Michaels Internal Medicine », a déclaré que les 14 derniers mois n’avaient été que « travail, maison, répétition. Les niveaux de stress ont augmenté et diminué. Mais nous sommes tous pleins de espère maintenant. »

Cet espoir a fait que Timpano, une fan de longue date des Leafs, s’est sentie émue en attendant d’entrer.

« J’étais un peu en larmes en marchant, c’est vraiment excitant, et c’est, oui, quelque chose de vraiment, nous sommes vraiment reconnaissants d’en faire partie », a déclaré l’ergothérapeute. « C’est drôle, à cette époque l’année dernière, les gens cognaient sur des casseroles et des poêles pour nous encourager. Et maintenant, nous sommes les premiers à encourager l’équipe de Toronto, alors c’est plutôt cool.

Cathy Stinson, qui travaille pour le Scarborough Health Network, a été la première dans la file à entrer. Vêtue d’un maillot des Leafs dédicacé, elle a agité les pieds avec enthousiasme et a applaudi lorsque la sonnerie a retenti que les portes s’ouvraient.

« C’est génial. Je me sens incroyablement chanceuse, depuis un an et demi. Enfermée, c’est merveilleux », a-t-elle déclaré.

Zachary Veitch, oncologue médical à l’hôpital St. Michael’s, était l’un des rares travailleurs de première ligne à être arrivés vêtus d’un chandail des Canadiens.

«Ça va être émouvant pour tout le monde, non? Juste cette sortie, mais j’espère que le Tricolore l’emportera», a-t-il dit en riant.

‘Il y a longtemps à venir’

L’attaquant des Leafs Joe Thornton a déclaré que jouer devant des fans était « un long temps à venir.

« Beaucoup de vaccinations ont été lancées. J’ai hâte que plus de gens commencent à venir dans ce bâtiment. Ça va être amusant de jouer devant, je sais que ce n’est que 500, mais j’espère que nous allons construire sur cela et continuer à faire avancer plus de gens. »

L’attaquant des Leafs Jason Spezza attendait avec impatience le soutien.

« Je pense que c’est juste un bon signe pour savoir où nous nous dirigeons en tant que société. Je pense que c’est un excellent moyen de reconnaître les travailleurs de la santé pour tout le travail acharné qu’ils ont accompli pour nous amener à ce point où ils sont autorisé à entrer », a-t-il déclaré. « Et puis en tant que joueurs, nous aimons évidemment jouer devant des gens. »

Les travailleurs de première ligne se sont rendus pour la première foule lors d’un événement sportif majeur à Toronto depuis le début de la pandémie, et seulement la deuxième foule de la LNH au Canada. Toronto reste en lock-out au milieu d’une troisième vague de pandémie.

D’autres sports professionnels canadiens ont été contraints de déménager aux États-Unis pour éviter les déplacements transfrontaliers. Les Toronto Raptors de la NBA ont joué leur saison à Tampa, en Floride. Les Blue Jays de Toronto de la Ligue majeure de baseball ont commencé leur saison en jouant des matchs à domicile à Dunedin, en Floride, et appelleront Buffalo, NY, à domicile à partir de mardi.

Le Toronto FC de la Major League Soccer, le CF Montréal et les Whitecaps de Vancouver ont déménagé à Orlando, Fort Lauderdale, en Floride, et Sandy, en Utah, respectivement.

Les Toronto Arrows de la Major League Rugby sont maintenant basés à Marietta, en Géorgie.

Les équipes professionnelles canadiennes dans de nombreuses ligues extérieures à la LNH ont une plus grande majorité, sinon un effectif complet, de rivaux aux États-Unis, ce qui rend les voyages transfrontaliers une exigence pour jouer au Canada.

Dans la LNH, les équipes américaines ont été autorisées à avoir des foules tout au long des séries éliminatoires.

#Les #travailleurs #première #ligne #disent #quassister #match #des #Leafs #est #signe #despoir #guérison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *