Les spectateurs ont également été interdits d’accès aux sites périphériques aux Jeux olympiques de Tokyo

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:4 Minute, 35 Second

Deux autres préfectures situées en dehors de la région immédiate de Tokyo ont décidé d’interdire aux fans d’assister aux événements olympiques en raison de l’augmentation des infections à coronavirus, ont confirmé samedi les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo avec l’ouverture des jeux retardés par la pandémie dans un peu moins de deux semaines.

Les organisateurs de Tokyo et le CIO plus tôt dans la semaine ont interdit à tous les fans de se rendre à Tokyo et dans trois préfectures voisines. Ils constituent l’écrasante majorité des sites olympiques, bien qu’une poignée de zones périphériques aient initialement été autorisées à avoir une fréquentation limitée.

Tous les fans de l’étranger ont été bannis il y a des mois.

Maintenant, deux préfectures qui étaient autorisées à avoir des fans se sont retirées de ces plans.

La préfecture de Fukushima, dans le nord-est du Japon, a décidé d’organiser ses événements de baseball et de softball sans spectateurs. Il a été rejoint par la préfecture nord d’Hokkaido, qui organisera des matchs de football sans fans au Sapporo Dome.

« Beaucoup de gens, y compris des enfants, attendaient les matchs avec impatience, et je suis vraiment désolé de leur priver de leur chance de regarder le baseball et le softball au stade », a déclaré samedi le gouverneur de Fukushima, Masao Uchibori. « C’était une décision très difficile à prendre. »

REGARDER | Aperçu olympique de Tokyo 2020 :

Après un retard sans précédent, Tokyo 2020 est enfin là. Cette semaine sur Équipe Canada aujourd’hui, Andi Petrillo explique toutes les grandes histoires à ne pas manquer. 7:09

Fukushima a été le centre d’intérêt initial des Jeux olympiques, essayant de mettre en lumière les efforts de récupération dans une région dévastée en 2011 par un tremblement de terre, un tsunami et la fusion subséquente de trois réacteurs nucléaires.

Uchibori a déclaré que la décision d’Hokkaido vendredi l’avait encouragé à emboîter le pas. Il a dit qu’il était important d’avoir une cohérence entre les préfectures.

Quelques autres événements organisés dans les préfectures périphériques de Miyagi, Shizuoka et Ibaraki se dérouleront avec un nombre limité de spectateurs, ont annoncé samedi les organisateurs.

Manifestation anti-olympique

Le président du CIO, Thomas Bach, ne l’a probablement pas remarqué, mais samedi, une quarantaine de personnes ont organisé une petite manifestation anti-olympique devant l’hôtel cinq étoiles où il s’isole après son arrivée à Tokyo jeudi.

« Il [Bach] semble n’avoir rien pensé de notre situation critique et de nos souffrances, ce qui me met encore plus en colère », a déclaré la manifestante Ayako Yoshida.

Les sondages ont montré qu’entre 50 et 80% des Japonais s’opposent à la tenue des Jeux olympiques, selon la façon dont la question est formulée. Mais les opposants n’ont pas réussi à marteler de grandes affluences dans les rues.

REGARDER | Les Jeux olympiques de Tokyo ont porté le dernier coup dur en tant que spectateurs bannis des événements :

Les Jeux olympiques de Tokyo ont subi un autre coup dur, les spectateurs étant désormais interdits d’assister aux événements, deux semaines avant le début des Jeux. Cette décision intervient après la mise en place de l’état d’urgence pour freiner l’augmentation des cas de COVID-19. 3:29

Les manifestants portaient une pancarte en anglais indiquant « Annuler les Jeux olympiques de Tokyo » et une autre avec une ligne rouge tracée sur le visage de Bach et intitulée « Vous n’êtes pas le bienvenu ».

Tokyo a enregistré 950 nouvelles infections samedi, le 21e jour consécutif où les infections étaient plus élevées qu’une semaine précédente. C’était le plus élevé depuis 1 010 ont été signalés le 13 mai.

Le Japon a attribué environ 15 000 décès au COVID-19 avec 16,8% de la population entièrement vaccinée. La pandémie n’a pas été aussi grave au Japon qu’ailleurs, mais le pays n’a pas aussi bien performé que certains de ses voisins asiatiques.

Des infections apparaissent alors que des milliers d’athlètes et d’officiels commencent à entrer au Japon avec la cérémonie d’ouverture prévue le 23 juillet.

Les organisateurs ont déclaré samedi que 18 personnes titulaires d’accréditations olympiques avaient été testées positives depuis le 1er juillet. La plupart sont répertoriées comme « résidents du Japon ». Les organisateurs incluent peu de détails dans la liste, ce qui, selon eux, est de protéger la vie privée.

REGARDER | Équipe Canada n’est pas affectée par le manque de partisans, déclare le chef de mission :

La chef de mission d’Équipe Canada, Marnie McBean, a déclaré que même si les spectateurs manqueront aux Jeux olympiques de Tokyo, les athlètes ne laisseront pas les restrictions COVID-19 les retenir. 5:33

Seuls deux des 18 sont répertoriés comme « non-résidents du Japon ». La plupart sont répertoriés comme « entrepreneurs » travaillant pour Tokyo 2020. Un membre des « médias » est inclus. Trois cas sont répertoriés comme « personnel lié aux jeux ».

Les organisateurs disent que la liste ne comprend pas tous les tests positifs. Les athlètes qui peuvent avoir été testés positifs dans des situations de camp d’entraînement peuvent ne pas être inclus.

Un nageur olympique lituanien arrivé mercredi et testé négatif a ensuite été testé positif sur le site de son camp d’entraînement. Samedi, il a été testé négatif dans un hôpital local de la ville de Hiratsuka, près de Tokyo, a indiqué la ville.

Environ 11 000 athlètes olympiques doivent entrer à Tokyo avec des dizaines de milliers de membres du personnel de soutien, de juges, d’officiels, de médias et de diffuseurs. Les Jeux paralympiques impliquent 4 400 athlètes et s’ouvriront le 24 août.

#Les #spectateurs #ont #également #été #interdits #daccès #aux #sites #périphériques #aux #Jeux #olympiques #Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *