Les Redblacks d’Ottawa suspendent Chris Larsen au milieu d’une enquête sur des coups peut-être motivés par la haine

Vues: 2
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 59 Second

Les Redblacks d’Ottawa ont déclaré avoir suspendu le joueur de ligne défensive Chris Larsen dans le cadre d’une enquête sur un prétendu passage à tabac aux quais du traversier sur l’île de Toronto au cours du week-end.

« Tard hier soir, nous avons été informés d’allégations sur les réseaux sociaux d’une agression par un groupe d’individus qui comprenait Chris Larsen et avons immédiatement ouvert une enquête, qui est en cours. Mark Goudie, PDG de la société mère des Redblacks, Ottawa Sports and Entertainment Group, a déclaré dans un communiqué.

Larsen a été repêché en 2019 mais n’est pas apparu dans un match avec l’équipe.

La police de Toronto, y compris l’unité des crimes haineux de la force, enquête après qu’un homme aurait été battu aux quais du traversier sur l’île de Toronto près de La pointe de Hanlan le samedi soir.

Selon un communiqué de presse de la police, un homme de 24 ans et une femme de 27 ans se dirigeaient vers les quais des ferries lorsqu’ils « se sont retrouvés en désaccord avec un groupe de personnes ».

C’est à ce moment-là, selon la police, qu’un homme de ce deuxième groupe de personnes a fait des commentaires homophobes envers les victimes.

Une femme du deuxième groupe a attrapé l’un des deux, selon la police. Ensuite, deux hommes du groupe ont donné des coups de poing et de pied à l’homme de 24 ans, le laissant avec des « blessures importantes ».

David Gomez s’est identifié comme la victime lorsqu’il a été contacté par CBC News. Il a envoyé des photos de ses blessures, mais a refusé une demande d’interview devant la caméra.

Une campagne de financement participatif mise en place pour Gomez, qui avait collecté près de 35 000 $ mercredi soir, indique qu’il a perdu connaissance et a subi une fracture du nez, des pommettes et de l’os orbital, ainsi qu’une blessure à la hanche et une commotion cérébrale.

La page de financement participatif le décrit comme « un membre précieux et aimé de notre communauté Queer ».

La police de Toronto dit qu’elle enquête après qu’un membre de la communauté LGBTQ de Toronto a été agressé au cours du week-end. (Soumis par David Gomez)

La LCF a publié mercredi soir une déclaration disant qu’elle prend également les allégations « très au sérieux » et « regardez[s] hâte au résultat. »

« Nous voulons réaffirmer nos valeurs : nous condamnons l’homophobie, la violence et la haine. Nous soutenons l’inclusivité et la diversité », a-t-il déclaré en partie. « Il reste encore beaucoup à faire et nous continuerons à être solidaires de la communauté LGBTQ2S+. »

« La diversité et l’inclusion sont au cœur de nos valeurs organisationnelles et nous ferons de notre mieux pour utiliser notre plate-forme pour aider à faire cesser les actes de haine et de violence, y compris l’homophobie », a déclaré Goudie dans le communiqué. « Nous sommes particulièrement désolés pour le traumatisme causé à la communauté 2SLGBTQ+. »

La police de Toronto a déclaré que l’unité des crimes haineux de la force avait été avisée et aidait les agents de la 52e division dans l’enquête.

« Cela reste une enquête active et des enquêtes approfondies sont en cours, notamment la recherche de vidéos, la récupération de preuves et l’entretien avec des témoins pour établir le mobile », a déclaré la police dans un communiqué.

« Le service de police de Toronto comprend que les incidents de cette nature suscitent des inquiétudes dans les communautés LGBTQ2S+. Nous voulons assurer à tous que nos enquêteurs travaillent dur pour déterminer s’il s’agissait d’un crime haineux et identifier les suspects impliqués. Aucun type de crime haineux ne sera toléré. »

La police a déclaré qu’elle fournirait des mises à jour « dès que possible » au fur et à mesure que l’enquête progresserait.

Une page de financement participatif créée pour David Gomez dit qu’il a subi plusieurs blessures lors de l’attaque. (Soumis par David Gomez)

Pride Toronto a également publié une déclaration mercredi, disant que ce genre d’attaques montre pourquoi il est important pour l’organisation de sensibiliser à l’homophobie, la transphobie et la biphobie dans la ville.

« C’est navrant d’entendre que cela s’est produit pendant le mois de la fierté – une attaque contre l’un est une attaque contre tous », a déclaré le groupe. « Tout le monde, s’il vous plaît, soyez prudent et prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent. »

La police demande à toute personne possédant une vidéo de l’incident ou des informations sur ce qui s’est passé de contacter les enquêteurs ou Échec au crime.



#Les #Redblacks #dOttawa #suspendent #Chris #Larsen #milieu #dune #enquête #sur #des #coups #peutêtre #motivés #par #haine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *