Les qualifications olympiques de baseball du Canada s’intensifient

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:6 Minute, 23 Second

Ceci est un extrait de The Buzzer, le bulletin électronique quotidien de CBC Sports. Restez au courant de ce qui se passe dans le sport en vous abonnant ici.

C’est le moment critique pour l’équipe canadienne de baseball masculin

Le Canada s’est occupé des affaires lors de la phase de groupes de son tournoi régional de qualification olympique en Floride, avec une fiche de 2-1 pour se qualifier pour la « super ronde » à quatre équipes. L’objectif principal est maintenant de gagner le tournoi et le billet pour les Jeux olympiques de Tokyo qui l’accompagne. Mais une deuxième ou une troisième place est également acceptable. Ces équipes auront une autre chance de participer à la dernière qualification olympique au Mexique plus tard ce mois-ci. Ce que vous ne voulez pas faire, c’est finir dernier du super tour. Cela vous élimine de la compétition olympique.

Malheureusement, le Canada est en retard dans le décompte avant même que le premier lancer du super-ronde n’ait été lancé. C’est parce que hier Défaite 5-0 contre le Venezuela, qui a donné aux Vénézuéliens invaincus la première place du groupe, continue. Le Canada entame donc la super ronde avec une fiche de 0-1. Le Venezuela a une fiche de 1-0, tout comme les États-Unis en raison de leur victoire en phase de groupes contre la République dominicaine – l’autre équipe qui s’est qualifiée dans le groupe des Américains.

Ce qui se passe ensuite, c’est que tout le monde joue contre les deux équipes qui ont avancé de l’autre groupe. Lorsque ce sera terminé, l’équipe avec le meilleur record de super-ronde obtient le billet pour Tokyo, et les deuxièmes et troisièmes se rendront au Mexique du 22 au 26 juin pour affronter l’Australie et les Pays-Bas pour la dernière place des six équipes. Tournoi olympique. À l’origine, la qualification olympique finale devait également compter six équipes. Mais la Chine s’est retirée le mois dernier et Taïwan a emboîté le pas hier (tous deux à cause des problèmes de COVID-19), ce qui en fait un événement à quatre équipes. Cela augmente évidemment les chances du Canada d’atteindre les Jeux olympiques, en supposant qu’il ne termine pas la tâche ce week-end en Floride.

Cette tâche ressemble à une grande. Pour avoir une chance de gagner ce tournoi, le Canada devra gagner ses deux matchs en super ronde — contre les États-Unis (vendredi à 19 h HE) et la République dominicaine (samedi à 13 h HE).

Les Américains sont classés deuxièmes au monde, ils jouent à domicile et ils sont restés invaincus en phase de groupes. Ils sont dirigés par Mike Scioscia, double entraîneur de l’année de la Ligue américaine, et leur alignement est parsemé d’anciens joueurs de grande envergure que vous reconnaîtrez peut-être. Edwin Jackson et Homer Bailey ont lancé 31 ans combinés dans les majeures, Todd Frazier a été deux fois joueur de troisième but des étoiles et Matt Kemp était le finaliste MVP de la Ligue nationale il y a dix ans. L’équipe dominicaine classée au 10e rang a aussi des gars dont vous vous souvenez peut-être: l’ancienne star des Blue Jays Jose Bautista, l’ancien gommage des Blue Jays Emilio Bonifacio et Melky Cabrera, qui a eu une mauvaise et une bonne année avec les Jays après l’avoir signé à la sortie d’un saison des étoiles avec San Francisco. Le Canada est classé 13e et ses joueurs les plus reconnaissables sont probablement John Axford (maître de la Ligue nationale pour les arrêts en 2011, lancé pour Toronto en ’18) et Scott Richmond (un partant des Jays en ’08 et ’09).

Vous pouvez diffuser les matchs du Canada et tous les autres concours de la super ronde sur CBCSports.ca et l’application CBC Sports. En savoir plus sur la quête de l’équipe canadienne pour se qualifier pour les Jeux olympiques ici.

Carlos Perez a frappé un circuit de deux points tandis que le Venezuela a limité le Canada à un coup sûr dans une victoire de 5-0 lors des qualifications WBSC Baseball Americas à West Palm Beach, en Floride. 1:00

Rapidement…

Le coup sûr de Mark Scheifele était « net », selon l’entraîneur de Winnipeg, Paul Maurice. La plupart des gens semblent être en désaccord, et la LNH tenait une audience par téléphone avec Scheifele aujourd’hui avant de décider de le punir pour avoir dirigé le Montréalais Jake Evans tard dans la victoire 5-3 des Canadiens hier soir. Sheifele a obtenu cinq minutes et une inconduite de match pour avoir inculpé. Evans est parti sur une civière. Maurice a concédé aujourd’hui que c’était un coup « lourd, lourd », mais pas sale. L’entraîneur montréalais Dominique Ducharme l’a qualifié de « vicieux » et « d’inutile ». En attendant de savoir si Scheifele sera suspendu pour le match 2 (et peut-être plus longtemps), vous pouvez regardez le hit ici et jugez par vous-même.

Les deux meilleures femmes sont maintenant hors de Roland-Garros. La n°1 mondiale Ash Barty a abandonné son match de deuxième tour aujourd’hui en raison d’une blessure à la hanche qui l’a gênée au premier tour. La numéro 2 Naomi Osaka, vous l’avez peut-être entendu, s’est retirée après sa victoire au premier tour alors qu’elle se heurtait aux organisateurs pour son refus de faire des conférences de presse. La favorite d’avant le tournoi, Iga Swiatek, semble maintenant être un pari encore meilleur pour remporter son deuxième titre consécutif à Roland-Garros. Elle est passée au troisième tour aujourd’hui avec une victoire de 6-1, 6-1. Du côté des hommes, les trois premières têtes de série restent intactes. Le n°1 Novak Djokovic et le n°2 Daniil Medvedev se sont qualifiés pour le troisième tour, et le n°3 Rafael Nadal jouait son match de deuxième tour au moment de la publication. En savoir plus sur les résultats de Roland-Garros d’aujourd’hui ici.

L’US Open féminin a débuté aujourd’hui. Il se déroule au club olympique de San Francisco. La meilleure Canadienne, la n°5 mondiale Brooke Henderson, n’avait pas encore commencé au moment de la publication. Elle est à la recherche de sa deuxième victoire majeure et la première depuis le championnat féminin de la PGA 2016. Henderson et le reste du monde du golf canadien ont reçu de mauvaises nouvelles hier lorsque le seul événement de la LPGA au pays, le CP Women’s Open, a été annulé pour la deuxième année en raison de la pandémie. Elle était prévue fin août à Vancouver. En savoir plus sur l’annulation ici et voir le classement mis à jour de l’US Women’s Open ici.

Et enfin…

Le couple qui participe aux Jeux olympiques ensemble, reste ensemble. Ce dicton séculaire (que je viens d’inventer) est incarné par les athlètes canadiennes Georgia Simmerling et Stephanie Labbé. Ils se sont rencontrés il y a cinq ans, aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, où Simmerling était en compétition en tant que cycliste sur piste et Labbé en tant que gardien de but partant de l’équipe canadienne de soccer féminin. Tous deux ont remporté des médailles de bronze. Maintenant, ils s’entraident pour se préparer à ce qu’ils s’attendent à être leur dernière apparition olympique. Avec le mois de la fierté en cours, ils réfléchissent également aux défis auxquels sont confrontés les olympiens LGBTQ tout en se sentant reconnaissants de concourir à un moment où, comme l’écrit Devin Heroux de CBC Sports, « il n’a jamais été aussi facile de sortir, fier et authentique sur le terrain de jeu. » Lisez l’histoire de Devin sur Simmerling et Labbé et ce que cela signifie d’être un athlète olympique LGBTQ en 2021 ici.

Vous êtes au courant.

#Les #qualifications #olympiques #baseball #Canada #sintensifient

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *