Les Maple Leafs sont partis à la recherche de réponses après une superbe défaite contre les Canadiens

Vues: 5
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 45 Second

Quelques jours pour digérer leur effondrement au premier tour des séries éliminatoires n’ont pas aidé les Maple Leafs de Toronto à trouver des réponses sur les points qui ont mal tourné après une solide saison régulière.

Toronto a construit une avance de 3-1 sur Montréal avant de perdre trois matchs de suite contre les Canadiens. Montréal a remporté les matchs 5 et 6 en prolongation et a éliminé les Maple Leafs avec une victoire de 3-1 lundi soir au Scotiabank Arena.

« Nous n’avons pas terminé, a déclaré l’attaquant Wayne Simmonds. « Je pense que les bonnes équipes, quand elles sentent le sang, elles finissent [opponents] partir tout de suite. »

De nombreux joueurs qui ont comparu mercredi lors de la disponibilité médiatique de fin de saison ont mentionné ne pas « commencer à l’heure » ​​dans certains matchs des séries éliminatoires, une référence au manque d’urgence de la mise au jeu de la rondelle. Les Maple Leafs ont bien fait de forcer l’OT dans les deux matchs avant le match décisif, mais ont eu de la difficulté à jouer à un rythme constant pendant 60 minutes complètes.

« Celui-ci fait le plus mal »

C’était la cinquième année consécutive que les Maple Leafs ne réussissaient pas à se qualifier pour le premier tour. Les attentes pour les séries éliminatoires étaient plus élevées cette fois-ci après que Toronto a terminé premier au classement de la division Nord.

« C’est celui-ci qui fait le plus mal, a déclaré l’attaquant Zach Hyman. « C’est le plus déchirant de tous. Il n’y a pas d’excuses, il n’y a rien que vous puissiez indiquer. C’est juste que nous n’avons pas fait le travail. »

Le directeur général Kyle Dubas, l’entraîneur-chef Sheldon Keefe et le président de l’équipe Brendan Shanahan devaient tenir les disponibilités médiatiques plus tard mercredi.

Les Maple Leafs n’ont pas remporté de série éliminatoire depuis 2004. La dernière coupe Stanley de Toronto remonte à 1967.

Les attaquants vedettes Auston Matthews et Mitch Marner ont excellé en saison régulière, mais ont été plutôt mitigés en séries éliminatoires. Le jeu de puissance de Toronto a été largement inefficace et les Canadiens ont profité des erreurs des Leafs.

« Personne ne se sent bien à ce sujet, c’est affreux », a déclaré Marner. « Nous voulions tous un meilleur résultat. Évidemment, ce que nous n’avons pas accompli, c’est un [crappy] sentiment. »

REGARDER | Qui mérite le blâme pour la défaite des Leafs ? :

Après que les Leafs aient subi une sortie déchirante en séries éliminatoires (encore une fois!), Rob Pizzo décompose qui est le plus fautif. 4:10

Les blessures du capitaine John Tavares et du défenseur Jake Muzzin n’ont pas arrangé les choses, mais le manque d’instinct de tueur de Toronto vers la fin de la série s’est avéré coûteux. Les Maple Leafs n’avaient tout simplement pas le saut nécessaire lorsqu’ils en avaient besoin dans le septième match.

« Les équipes qui vont le plus loin jouent le plus dur et elles écrasent les équipes », a déclaré Muzzin. « Nous devons tirer des leçons de cela et continuer à faire cela. Nous ne pouvons pas être faciles à affronter, sinon cela ne se fera pas en séries éliminatoires. »

Une équipe qui a souvent séduit par sa puissance de feu en saison régulière semblait avoir peur de prendre des risques en séries éliminatoires. Plutôt que de mettre les Canadiens à l’écart, les Maple Leafs semblaient presque intimidés par le moment.

Pendant ce temps, le gardien de Montréal Carey Price a montré comment cela a été fait. Avec un comportement stable et confiant, il a montré la concentration sur le gros match pour laquelle il est connu et ses coéquipiers s’en sont nourris.

Les Canadiens ont obtenu des résultats et les Maple Leafs se sont demandé ce qui s’était passé.

« Je pense qu’il y a de la confiance dans le groupe et je pense qu’il y a eu de bonnes choses qui se sont produites au cours de la saison sur lesquelles nous devons bâtir, continuer et conserver », a déclaré le défenseur Morgan Rielly. « Et puis finalement, en ce qui concerne les séries éliminatoires, je pense que nous devons apprendre de dures leçons. Je pense que cela se produit avec le temps en perdant.

« Je pense que ça fait mal et vous apprenez et vous avancez. En tant que groupe, nous devons être capables de le faire. »

Toronto compte plusieurs joueurs qui deviendront agents autonomes sans compensation cet été, notamment Hyman et le gardien Frederik Andersen.

#Les #Maple #Leafs #sont #partis #recherche #réponses #après #une #superbe #défaite #contre #les #Canadiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *