Le grand footballeur brésilien Zico fustige les organisateurs des Jeux olympiques de Rio après avoir finalement eu la chance de porter le flambeau au Japon

Vues: 8
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 25 Second

Le footballeur brésilien Zico a fustigé dimanche les organisateurs des Jeux olympiques de Rio de Janeiro après avoir porté le flambeau des Jeux de Tokyo.

Le Brésilien a déclaré qu’il avait été ignoré en 2016 lorsque le relais de la flamme a eu lieu dans sa ville natale et a félicité le Japon de lui avoir rendu cet honneur cette fois.

Zico, directeur du club de Kashima Antlers et ancien entraîneur du Japon, a porté le flambeau sur environ 200 mètres à Kashima samedi.

« Après que mon pays et ma ville m’aient refusé cette opportunité de porter la torche olympique, j’ai réalisé aujourd’hui mon rêve de participer aux Jeux Olympiques », a écrit Zico, 68 ans, sur Instagram. « Je remercie les Kashima Antlers, la ville de Kashima et le Japon de m’avoir donné cette opportunité. »

Zico, qui a joué pour l’équipe japonaise entre 1991 et 1994, l’a qualifié de « jour inoubliable dans ma vie ».

Kashima accueillera l’une des demi-finales du tournoi olympique de football masculin.

Zico, un ancien milieu de terrain offensif, reste un héros pour les fans de Flamengo basé à Rio, le club le plus populaire du Brésil, et faisait également partie de l’équipe brésilienne très admirée lors de la Coupe du monde 1982 qui a été éliminée par l’Italie.

Cela n’a pas suffi aux organisateurs de Rio pour l’inviter à reprendre le flambeau.

Zico a déjà rappelé la fois où il n’a pas réussi à faire partie de l’équipe du Brésil pour les Jeux olympiques de Munich en 1972.

« J’ai presque arrêté de jouer au football après avoir été exclu », a-t-il déclaré.

#grand #footballeur #brésilien #Zico #fustige #les #organisateurs #des #Jeux #olympiques #Rio #après #avoir #finalement #chance #porter #flambeau #Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *