Le Comité international olympique choisit une équipe de 29 réfugiés pour Tokyo

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 0 Second

L’équipe de réfugiés pour les Jeux olympiques de Tokyo compte 29 athlètes en compétition dans 12 sports, dont un médaillé aux Jeux de Rio 2016 qui a quitté l’Iran en invoquant le sexisme institutionnel.

L’équipe sélectionnée par le Comité international olympique mardi de Lausanne, en Suisse, était composée de 55 athlètes qui ont fui leur pays d’origine et ont obtenu des bourses pour s’entraîner pour les Jeux dans un nouveau pays d’origine.

Kimia Alizadeh en fait partie cinq ans après être devenue la première femme iranienne à remporter une médaille olympique. Elle a remporté le bronze en taekwondo à 18 ans.

Alizadeh est basée en Allemagne après avoir quitté l’Iran et critiqué le port obligatoire du voile hijab.

Vous faites partie intégrante de notre communauté olympique et nous vous accueillons à bras ouverts.— Le président du CIO, Thomas Bach, s’adressant aux membres de l’équipe des réfugiés pour Tokyo

« J’ai le grand sentiment d’avoir pris une décision pour ma vie qui changera définitivement mon avenir », a-t-elle déclaré aux journalistes en Allemagne en janvier de l’année dernière.

Les 29 athlètes – une augmentation par rapport aux 10 de l’équipe inaugurale de réfugiés aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016 – sont également originaires d’Afghanistan, du Cameroun, du Congo, de la République du Congo, de l’Érythrée, de l’Irak, du Soudan du Sud, du Soudan, de la Syrie et du Venezuela.

Ils concourront en natation, athlétisme, badminton, boxe, canoë, cyclisme, judo, karaté, tir, taekwondo, haltérophilie et lutte.

« Vous faites partie intégrante de notre communauté olympique et nous vous accueillons à bras ouverts. » Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré aux athlètes lors de l’annonce de leur sélection, ajoutant qu’ils « enverraient un puissant message de solidarité, de résilience et d’espoir au monde ».

L’équipe sera dirigée à Tokyo par des responsables du CIO et de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés basée à Genève, le HCR.

« Survivre à la guerre, aux persécutions et à l’angoisse de l’exil en font déjà des personnes extraordinaires », a déclaré le haut-commissaire du HCR Filippo Grandi dans un communiqué, « mais le fait qu’ils excellent désormais en tant qu’athlètes sur la scène mondiale me remplit d’une immense fierté ».

Les athlètes réfugiés affronteront 206 équipes nationales avec l’identifiant EOR, pour l’acronyme français du nom de l’équipe. Les Jeux olympiques de Tokyo ont lieu du 23 juillet au mois d’août. 8.

#Comité #international #olympique #choisit #une #équipe #réfugiés #pour #Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *