L’ancien capitaine des Canadiens Bob Gainey donne des conseils au Tricolore avant les demi-finales

Vues: 4
0 0
Temps de lecture:3 Minute, 52 Second

Bien que les Canadiens de Montréal aient connu beaucoup de succès au cours de leur riche histoire, jouer dans le dernier carré des séries éliminatoires de la LNH est un territoire inexploré pour plusieurs de l’alignement actuel.

Heureusement pour le Tricolore, il n’y a pas de pénurie d’anciens qui ont déjà été là-bas et qui peuvent apporter leur expertise considérable à un groupe avant une confrontation en demi-finale avec les Golden Knights de Vegas ou l’Avalanche du Colorado.

L’équipe a eu un discours d’encouragement de l’un des grands de la franchise lorsque Bob Gainey s’est arrêté pour s’adresser à l’équipe lors de la réunion d’équipe de mercredi matin.

«Beaucoup de gars ici, moi aussi, n’ont pas été dans cette position», a déclaré le défenseur des Canadiens Erik Gustafsson. « À voir [Gainey] venir ici et nous parler est énorme.

« J’ai eu beaucoup de frissons quand il a parlé des gros matchs auxquels il a joué. »

Gainey a été à plusieurs reprises à la place des Canadiens. Il a remporté cinq titres de la Coupe Stanley (1976, ’77, ’78, ’79, ’86) au cours de sa carrière de joueur de 16 ans, tous avec Montréal, et a été le capitaine de l’équipe de 1981 à 1989. Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1992.

Gainey a remporté une autre bague en 1999 en tant que directeur général des Stars de Dallas et a été directeur général des Canadiens de 2003 à 2010, occupant deux fois le poste d’entraîneur-chef par intérim au cours de cette période.

L’attaquant montréalais Brendan Gallagher a déclaré que la visite surprise de Gainey avait été organisée par le directeur général Marc Bergevin et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

« De toute évidence, nous sommes très motivés, nous n’avions pas besoin d’un discours« rah-rah », mais c’est simplement agréable d’entendre quelqu’un qui a vécu cela », a déclaré l’attaquant Brendan Gallagher.

« Quand vous pouvez vous appuyer sur quelqu’un avec autant d’expérience, autant de connaissances et autant de succès … quand vous regardez autour de la pièce, tout le monde écoutait attentivement. »

REGARDER | Les Canadiens poursuivent leur improbable série de séries éliminatoires :

Rob Pizzo décompose la course choquante de l’équipe vers les quatre derniers. 4:59

Le parcours de Montréal a été une histoire de deux séries – une bataille de 3-1 pour éliminer Toronto au premier tour puis un balayage de Winnipeg dans la finale de la division Nord.

Le Tricolore fera face à un nouvel obstacle lorsqu’il disputera le premier match de sa demi-finale à Las Vegas ou à Denver, avec une arène remplie de milliers de fans encourageant l’opposition. Les arénas de la LNH aux États-Unis ont accueilli de grandes foules alors que les restrictions COVID-19 dans ce pays se relâchent.

« L’avantage de la patinoire à domicile est vraiment une chose avec les partisans dans le bâtiment, a déclaré Gallagher. « Ils créent tellement d’énergie pour les équipes et vous êtes vraiment capable de vous en nourrir. »

Bien que loin de la capacité du Centre Bell, les Canadiens ont accueilli des foules modestes d’environ 2 500 personnes lors des trois derniers matchs des séries éliminatoires à domicile. Gallagher a déclaré que même une petite foule peut donner un avantage, et il semble être soutenu par le tableau de bord.

Toronto a remporté deux matchs dans un Centre Bell vide au premier tour, mais les Canadiens ont remporté trois matchs de suite depuis que les fans ont commencé à revenir une fois que le Québec a assoupli certaines de ses restrictions COVID-19.

Quoi qu’il en soit, les Canadiens seront les outsiders statistiques au prochain tour contre Vegas, qui mène sa demi-finale 3-2 avant le match 6 jeudi, ou contre le Colorado.

L’Avalanche et les Golden Knights ont tous deux terminé la saison régulière avec 82 points, un sommet dans la ligue, tandis que les 59 points de Montréal étaient les moins élevés parmi les équipes liées aux séries éliminatoires.

Gallagher a déclaré que les Canadiens savent ce qu’ils doivent faire pour avoir du succès, et quand ils le font, ils peuvent battre une bonne équipe.

« Quand nous avons commencé la saison, nous vous avons dit la même chose, nous sommes confiants dans ce groupe », a déclaré Gallagher. « Quand nous avons fait les séries éliminatoires, je comprends qu’il y avait probablement beaucoup de doutes à l’extérieur de notre vestiaire, mais pas à l’intérieur. »

« Pour nous, il s’agit de ne pas être trop haut sur nous-mêmes et de ne pas être trop bas, peu importe ce que les gens pensent de ce groupe. »

#Lancien #capitaine #des #Canadiens #Bob #Gainey #donne #des #conseils #Tricolore #avant #les #demifinales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *