L’adolescent canadien Corbeanu impressionne au début des qualifications pour la Coupe du monde de soccer

Vues: 6
0 0
Temps de lecture:5 Minute, 57 Second

Après avoir raté le camp de janvier du Canada, l’ailier adolescent Theo Corbeanu a perdu peu de temps à montrer ce qu’il pouvait faire lors des qualifications de la Coupe du monde de soccer.

Le joueur de 18 ans de Hamilton a marqué sur le banc lors de ses débuts lors de la victoire 5-1 du Canada contre les Bermudes jeudi dernier, ce qui a incité son téléphone à s’allumer comme un arbre de Noël.

« C’était fou. Je n’avais jamais reçu autant de messages auparavant. C’était incroyable. » il a dit.

L’entraîneur John Herdman a ensuite donné à Corbeanu le départ de la rencontre de 11-0 de lundi contre les îles Caïmans à Bradenton, en Floride.

REGARDER | L’équipe masculine canadienne bat le record national dans une victoire de 11-0 contre les îles Caïmans:

Le remplaçant Lucas Cavallini a réussi un tour du chapeau en deuxième demie et le Canada a établi un nouveau record national masculin avec une victoire de 11-0 contre les îles Caïmans lors de leur match de qualification pour la Coupe du monde. 0:55

Corbeanu joue pour l’équipe des moins de 23 ans des Wolves en Angleterre. Alors que le manager Nuno Espirito Santo l’a fait habiller huit ou neuf fois pour la première équipe de l’équipe de Premier League en championnat et en coupe, il n’a pas encore été appelé. Mais cela ne semble qu’une question de temps.

Où tout a commencé

Il n’est pas étranger à faire tourner les têtes – ou à tirer le meilleur parti de ses débuts.

En décembre, le Birmingham Mail a marqué son inclusion dans l’équipe de la journée des Wolves pour la première fois avec un article sous le titre « Qui est Theo Corbeanu? Le prodige » exceptionnel « de l’équipe des Wolves pour Burnley. »

Ses deux parents sont nés en Roumanie et sont venus au Canada en 1999 avec son frère aîné qui avait sept ans à l’époque. Theo, qui est entré en scène trois ans plus tard, affirme que tous ses proches sont en Roumanie.

«Je suis vraiment le seul dans l’arbre généalogique à être entièrement canadien», a déclaré Corbeanu, qui parle couramment le roumain.

Corbeanu a représenté la Roumanie au niveau des jeunes, marquant à ses débuts pour son équipe des moins de 16 ans contre l’Irlande.

«Ce fut une expérience formidable, mais à la fin de la journée, je suis canadien. J’ai toujours voulu jouer pour le Canada», a-t-il déclaré.

« J’ai les deux [nationalities] en moi, mais je suis très fier de porter le maillot canadien », a ajouté Corbeanu, qui a depuis transféré son allégeance internationale au Canada.

‘Plus enthousiasmé par l’avenir’

Il adore chaque minute.

« Je suis excité en ce moment et je suis encore plus excité par l’avenir », a-t-il déclaré.

Herdman l’a appelé dans son camp de janvier en Floride, mais Corbeanu n’a pas voyagé en raison des restrictions de voyage liées à la pandémie. Il s’est qualifié pour les éliminatoires de la Coupe du monde, s’arrêtant d’abord au Mexique pendant quelques jours à l’entraînement avec l’équipe olympique canadienne.

Après avoir remplacé Junior Hoilett à la 77e minute par le Canada en tête des Bermudes 4-1 à Orlando, Corbeanu s’est positionné sur le flanc droit et s’est préparé à faire des dégâts.

Cela n’a pris que quatre minutes et le débutant a terminé un mouvement de six passes qui a commencé avec le gardien de but Milan Borjan. Le capitaine Atiba Hutchinson a choisi Liam Millar sur le flanc gauche et l’attaquant de 21 ans, prêté à Charlton Athletic de Liverpool, a coupé le ballon pour Corbeanu, faisant une course diagonale entre les défenseurs de son aile, pour se placer dans le but. du bord de la boîte de six mètres.

Après le match, Herdman a partagé ce qu’il avait dit à Corbeanu avant de l’envoyer.

« ‘Juste au moment où il prenait le terrain, je lui ai dit » Mon fils, tu as 15 minutes. Parfois, ces moments ne reviennent pas. Va faire un impact. But et une passe « , a déclaré Herdman.

« Et sa première touche sanglante était un but », a ajouté l’entraîneur. « Parfois, vous dites ça en tant qu’entraîneur et pensez que ça va dans une oreille et dans l’autre. Je suis fier de lui. »

Corbeanu, un personnage imposant de six pieds deux pouces, dit que les premières dans le football comme ses débuts au Canada ne le dérangent pas.

« Je dirais que je suis très calme quand il s’agit de trucs comme ça. Pour moi, c’est juste un autre jeu. Je l’ai juste pris comme un autre jeu, comme si je jouais dans la rue avec mes amis. Donc pas de nerfs . « 

Le milieu de terrain canadien Samuel Piette a été impressionné par ce qu’il a vu de l’adolescent à l’entraînement.

« La première fois que je l’ai vu sur le terrain, je ne pourrais pas vous dire s’il était pied gauche ou droitier, ce qui est une compétence incroyable. Je ne suis même pas sûr qu’il le sache aussi, pour être juste », a déclaré le vétéran des FC Montréal.

« Il est vraiment mature pour son âge, en dehors du terrain mais aussi sur le terrain », a-t-il ajouté.

En grandissant, Corbeanu était gardien de but jusqu’à l’âge de sept ou huit ans, passant à l’attaquant lorsque son équipe avait perdu quelques corps. Fan de joueurs comme Robinho et Cristiano Ronaldo, il aime affronter des joueurs.

« C’est mon jeu. Je suis un joueur un contre un. J’aime être courageux sur le ballon et j’aime vraiment m’amuser dans les jeux. Jouez gratuitement. »

Cela inclut de chercher à embrouiller les défenseurs avec des étapes.

Carrière de joueur

En grandissant, Corbeanu a joué pour le Mount Hamilton Youth Soccer Club, le Hamilton Sparta et le Saltfleet Soccer Club. Il a souvent suivi l’entraîneur Ron Davidson, qui, selon lui, a joué un «rôle essentiel» dans son développement.

Corbeanu a passé deux ans à l’académie du Toronto FC, rejoignant fin 2016 alors qu’il avait 14 ans après avoir passé du temps plus tôt dans ses camps pré-académiques.

«J’étais très habitué à me rendre à ce centre d’entraînement depuis Hamilton, j’ai vraiment adoré le TFC», a déclaré Corbeanu, qui a toujours des amis proches de ses jours à l’académie de Toronto.

Mais il a toujours voulu se tester en Angleterre. Et à l’été 2018, son agent a mis en place un procès à Leicester City, qui s’est bien passé et a attiré l’attention des loups.

Il a visité le club et a aimé ce qu’il a vu.

« Pas de manque de respect envers Leicester. C’était aussi un club brillant. Mais je sentais juste que les Wolves me correspondaient mieux. »

En 2019, il a fait une tournée en Chine lors d’une tournée de pré-saison avec les loups.

Formé en tant que St. Luke’s FC en 1877, le Wolverhampton Wanderers FC a passé 66 saisons au plus haut niveau d’Angleterre.

Le club légendaire a accueilli des joueurs comme Billy Wright, Derek Dougan, Bert Williams, Phil Parkes, Paul Ince, Robbie Keane, Denis Irwin, Steve Bull et l’ancien manager des Whitecaps, Carl Robinson.

#Ladolescent #canadien #Corbeanu #impressionne #début #des #qualifications #pour #Coupe #monde #soccer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *