Klimkait du Canada se qualifie pour les Jeux olympiques, évitant le combat de judoka avec son compatriote Deguchi

Vues: 3
0 0
Temps de lecture:2 Minute, 52 Second

Une bagarre entre les judokas canadiennes Christa Deguchi et Jessica Klimkait pour déterminer une seule place de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo n’est pas nécessaire.

Klimkait a pris les choses en main mardi matin en se qualifiant pour la finale féminine des moins de 57 kilogrammes aux championnats du monde à Budapest, en Hongrie, tandis que Deguchi a perdu contre Momo Tamaoki du Japon dans une autre demi-finale.

Klimkait, 24 ans, affrontera Tamaoki en finale après 11 h HE tandis que Deguchi, le champion du monde en titre, se battra pour le bronze. Le joueur de 25 ans, qui vit et s’entraîne au Japon, devrait être nommé remplaçant pour l’équipe olympique canadienne.

Un seul athlète par pays et par catégorie de poids peut participer aux Jeux d’été cet été, selon les règles de la Fédération internationale de judo.

Les règlements de santé publique du Canada pendant la pandémie de coronavirus ont suspendu les compétitions de judo, de sorte que Judo Canada n’a pas été en mesure d’organiser des matchs gagnant-gagnant généralement organisés lorsque deux athlètes sont classés parmi les huit meilleurs au monde. Deguchi et Klimkait, 24 ans, ont participé aux championnats du monde classés 1-2.

Lorsque COVID-19 a interrompu les sports à travers le monde en mars 2020, Klimkait et Deguchi étaient à des mois de se battre pour la seule place du quota olympique du Canada, puis Klimkait a subi une blessure au genou.

Dominant en demies mondiales

« C’était honnêtement [good timing] parce que j’avais besoin de ces deux ou trois mois pour récupérer complètement et si l’année s’était poursuivie normalement, je n’aurais certainement pas pu m’entraîner comme d’habitude », a déclaré Klimkait à CBC Sports en novembre dernier. « Je n’aurais pas pu participer à des compétitions. et j’ai eu une bagarre avec [Deguchi] auquel je ne pense pas que j’aurais pu me préparer. »

L’automne dernier, Nicolas Gill, PDG de haute performance de Judo Canada, double médaillé olympique, a rejeté la suggestion de faire changer de catégorie de poids l’un des Klimkait ou Deguchi afin que les deux puissent concourir à Tokyo. Il a dit qu’il ne ferait jamais passer l’organisation avant l’athlète.

« Nous ne le ferions que si cela aide l’état de prendre du poids », a déclaré Gill. « C’est la seule fois où nous forcerions quelqu’un à monter – si nous pensons qu’il y a un danger pour l’athlète, mais pas pour le positionnement stratégique. »

Klimkait, qui a remporté une médaille d’or l’an dernier au Grand Chelem à Budapest, s’est avérée trop forte pour la Kosovare Nora Gjakova au début de la demi-finale de mardi.

REGARDER | Klimkait monte sur la plus haute marche du podium à Budapest :

Jessica Klimkait, 23 ans, de Whitby, en Ontario, a battu la Française Helene Receveaux pour remporter l’or dans la catégorie des 57 kilogrammes à la compétition de judo du Grand Chelem à Budapest. 8:44

Le natif de Whitby, en Ontario, a livré un waza-ari qui a ensuite été surclassé en ippon par un arbitre vidéo dans les deux premières minutes.

En quarts de finale, Klimkait a battu l’Allemande Theresa Stroll, qui affronte Deguchi pour le bronze.

Tamaoki a battu Telma Monteiro, quintuple médaillée mondiale et médaillée de bronze olympique en 2016, avant de battre Deguchi, qui a perdu le match de demi-finale par waza-ari après avoir subi un coup sur le nez.

#Klimkait #Canada #qualifie #pour #les #Jeux #olympiques #évitant #combat #judoka #avec #son #compatriote #Deguchi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *